BONJOUR TRISTESSE : le privilège blanc

3 J'aimes

Je suis reconnaissant d’être privilégié mais je suis aussi conscient que ces privilèges devraient être la norme pour toutes les personnes bienséantes, intelligentes et qui sentent bon. Quand un noir intègre en costard se fait emmerder par les flics dans la rue sans raison, je pense qu’on est tous d’accord.
Après désolé, j’ai essayé de regarder sa vidéo j’ai tenu 2 minutes j’avais envie de le fracasser. Je l’ai jamais supporté à baver de l’écume en hurlant. Je pourrais vraiment l’euthanasier mais avec les deux mains (tu reconnaitras mon gout pour l’artisanat suisse :wink: ).

2 J'aimes

Commentaires intelligents.
Communauté de qualité.
On est là :sunglasses::metal:

2 J'aimes

J’ai jamais parlé de culpabilité. Pour rappel, je vis en Suisse, donc je n’a pas le meme rapport à ces questions. Chez nous il y a beaucoup moins de problèmes d’intégration.
Je pense que dans toutes les communautés y a des gens qui chialent et qui attirent l’attention sur eux et d’autres qui sont intègres et pointent des problèmes sérieux.
Je suis très sensibles au messages de certains habitants de ces fameuses « banlieues chaudes » parisiennes. Des mecs que je considère comme intègre et qui mènent des actions couillues visant à à l’intégration mais qui pointent aussi du doigt des injustices quotidiennes vécues par beaucoup de gens.
De nouveau. J’entends ces injustices, j’en prends note. A aucun moment je me sens culpabilisé. Et si j’étais français blanc Parisien, je me sentirais pas plus coupable. Simplement j’aspire à vivre dans un monde dans lequel on combat l’injustice.
En Suisse, quand il y a une injustice, je m’attends à ce que les autorités compétentes se bougent le cul (à moins qu’on soit dans l’enculage de mouche, bien entendu), peu importe l’éthnie, la couleur, la religion.
Je sais que la nuance est mince dans ce que je dis entre le « politiquement correcte vomitif »
et l’intégrité, mais c’est bien d’intégrité que je parle. Et je pense que les tensions communeautaires en France plongent tout le monde dans un cercle vicieux de polémiques et de lançages de pières assez stériles.

1 J'aime

Oh putain qu’est-ce que ça fait du bien une petite vidéo comme ça de temps en temps bordel !!!

Depuis quelques temps je me disais, merde, à force de vouloir augmenter ses ventes Jean-Ma risque de finir par nous faire du semi-mainstream.

Et nan, intégrité sans faille :heart_eyes: force à toi frérot.

Dans la ville de taille moyenne où j’habite, l’ambiance chaleureuse des petites musiques douces de Noël a été remplacée par du rap ( même s’il restait quand même les sapins dans la rue heureusement ), diverses musiques mais pas mal de rap. :face_vomiting:

J’ai eu honte de mon pays, mais à un point, c’est pas possible quoi là :sob:

1 J'aime

En passant, je sais pas si vous avez vu le nombre de bagnoles brûlées pour le nouvel an… à Strasbourg notamment.

Sinon, pour el famoso privilège blanc, un petit extrait du plan Kalergi en guise de rappel :

" Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé ; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.

En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer.

En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses. Les politiques de l’époque ont écouté Kalergi, les puissances occidentales se sont basées sur son Plan, les journaux et les services secrets américains ont financé ses projets. Les leaders de la politique européenne savent bien que c’est lui l’instigateur de cette Europe dirigée par Bruxelles et Maastricht. Kalergi, inconnu de l’opinion publique, […] est considéré comme le père de Maastricht et du multiculturalisme. Ce qui est révolutionnaire dans son Plan, est qu’il ne préconise pas un génocide pour atteindre le pouvoir, mais qu’il prévoit de créer des « sous-humains » qui, en raison de caractéristiques négatives comme [l’incapacité] et l’instabilité, toléreront et accepteront cette « noble race » [3] (ndt noble race = élite). "

1 J'aime

Quand je vois fiscalement le fist que je me prends tous les mois, argent en belle partie distribuée aux soi disant non privilégiés, je ne me sens pas privilégié en tant que blanc.

Ce type a une maladie mentale grave, je préconise l’euthanasie pure et simple pour son bien et pour le notre.

1 J'aime

J’ai une question à laquelle j’aimerais beaucoup que Jean-Marie réponde.

C’est sur le rapport entre les femmes et le discernement.

Un mec qui tente de couler sa propre ethnie est un handicapé mental.
En tout cas au niveau de bonjour tristesse ( ou au revoir fin de race comme avait judicieusement reformulé un commentaire ) c’est pathologique, malgré la propagande gouvernementale pour nous génocider.

Mais les femmes qui sont à côté de la plaque à ce point ??

Je reformule :

Doit-on considérer les femmes comme des êtres dotés d’un intellect et donc responsables de leurs actes de trahison notamment ?

Ou bien on ne peut pas y faire grand chose, elles vivent leurs émotions et il ne faut pas attendre d’elles le moindre embryon de réflexion et de discernement ???

1 J'aime

@Jeanma Pour qu’il voit la question. :muscle: :heart:

Ouais, parce que du coup on peut rajouter des questions du style :

quand une jolie voire très jolie nana gauchiste, qu’elle le soit un peu, moyennement, ou plus, vous drague, vous faites quoi ?

Vous tirez un coup ( sachant qu’elle risque de s’attacher ) ou même ça c’est un coup à amener du désordre dans notre vie ?

1 J'aime
  1. Les femmes ne s’intéressent en général pas à la politique. Devrions-nous leur en blamer ?
  2. Les femmes sont plus soumises à la pression sociale, à la doxa, au zeitgest.
    Elles sont ainsi plus réceptives à la propagance, raison pour laquelle l’oligarchie souhaite davantage les mettre en avant dans les medias

Personnellement, j’ai observé que toutes mes amantes étaient apolitiques ou de droite.

Les gauchistes ne m’attirent pas et c’est réciproque…
image image

2 J'aimes

J’ai bien remarqué également que les gauchistes, hommes ou femmes, étaient souvent laids physiquement, ou pas d’une beauté fabuleuse en tout cas.

Mais bon il y a quand même quelques nanas plutôt bandantes qui parfois sont totalement lobotomisées par la propagande anti-blanche du gouvernement actuel.

1 J'aime
  1. C’est plutôt rare une jolie nana gauchiste.
  2. Je n’ai pas le look qui leur plait (trop blanc, trop classique, trop libre d’esprit…)

Tu la baises et tu te barres.
Ne cherche pas à la dé-lobotomiser, tu vas perdre ton temps et ton énergie.

En même temps, avec leurs désirs d’égalitarisme, les gauchistes sont davantage étrangers aux concepts de mérite et d’efforts, donc ça finit généralement par se refléter au moins partiellement sur leur physique.

1 J'aime

Je pense que tu mets le doigts sur des trucs justes.

La Suisse et l’Israel sont de bons exemple. Certaines décisions peuvent parfois me hérisser les cheveux mais c’est pas parce qu’elles sont racistes en soi ou vivre ensemblistes en soi. C’est parce qu’elles sont non constructives.

Je suis très sensibles aux questions liées à l’intégration, l’immigration, le vivre ensemble et le racisme. Je suis pas pour autant pour un « vivre ensemble » absolu. Le communeautarisme fait du bien et permet aux gens de cultiver leur identité. Donc je suis d’accord, que dans une certaine mesure, le racisme soit nécessaire: On peut pas se mettre à décider qu’on est tous des citoyens du monde et cracher sur l’héritage de nos ancêtres.
De l’autre côté, dans une certaine mesure aussi, le vivre-ensemble me parait nécessaire.
Aujourd’hui, en France, j’ai l’impression que dans certaines villes comme Paris, toutes les communeautés sont recluses. Telle banlieue est entièrement arabe, telle autre c’est que des africains, là bas t’as les gitans, ailleurs les fachos les pédés et les juifs au marais (on sait toujours bien entendu, va savoir pourquoi) , enfin bref…
Je pense pas qu’une société puisse fonctionner comme ça non plus.

Après en France y a une culture de l’assistanat de malade! Déjà en Suisse ça m’énerve mais alors là… ça aide pas à vivre ensemble.
moi j’ai tendance à rassembler tout le monde derrière la valeur travail: On travaille et on ferme sa gueule.
Sauf que les dynamiques d’intégration sont pourraves en France, notamment à cause de l’assistanat. Si c’était comme ca a toujours été aux US, « travail ou crève », les étrangers (et les français aussi d’ailleurs) prendraient beaucoup mieux le pli et y aurais déjà moins de polémiques sur le racisme et le vivre ensemble.

Mais du coup, on se retrouve avec plein d’étrangers qui sont paumés, à qui la France file du blé et qui sont planqués dans des banlieues dans lesquelles l’assistanat et le fait d’etre mis en quarantaine a fait naitre un vrai climat d’hostilité vis à vis de la France. Et ça c’est pas parce qu’ils sont noirs ou arabes ou parce que vous etes racistes. C’est des processus sociologiques qui devaient arrivé vu la politique qui a été menée depuis les début de l’immigration.

Si les stratégies d’urbanisation avaient visé dès le début le brassage social et éthnique, y aurait beaucoup moins de problèmes et beaucoup moins d’emmerdement avec le vivre ensemble. Les gens seraient capables de tous vivre ensemble sans oublier d’où ils viennent.

2 J'aimes

Les femmes doivent être considérées comme des enfants et être prises en charge avec bienveillance.

La décadence de nos femmes est entièrement de notre responsabilité.

A nous de :
1- protéger nos femmes
2- s’assurer de leur bonheur
3- participer à leur éducation

Mais malgré céla, les femmes dominent dans la soumission. Ne les considerez jamais comme vos inferieurs. Elle ne le sont pas.

7 J'aimes

Ah super merci de la réponse. Du concept. De la méthode. De la clarté d’esprit.

1 J'aime

mouais, les femmes sont des enfants … c’est un peu simpliste

Les femmes sont en charge de faire perdurer le monde (sans femmes pas d’enfants, sans enfants pas d’avenir) il faut beaucoup plus de femmes que d’homme pour faire des enfants.
mais pour avoir des enfants solides, il faut:

  1. des ressources (si ça meurt de faim ou de maladie, c’est juste dangereux)
  2. une bonne génétique (et plus c’est différent, mieux c’est)

Les ressources ne nécessitent plus des vrais hommes (c’est bon, il y a les allocs, etc.) reste plus qu’à se concentrer sur la génétique.

Après, c’est l’inconscient qui fait le reste, et l’inconscient ne fait pas du tout attention à la politique, il veut juste quelque chose qui fonctionne.

on ne vous l’avait jamais faite celle-là: les allocs sont la base de la déchéance de nos sociétés

1 J'aime

À aucun moment est écrit cela. Les femmes ne sont pas des enfants mais doivent être considérées en tant que tel dans nos actes et ce pour leur bien.
Nuance.
C’est à dire que nous nous devons en tant qu’hommes de les prendre sous notre aile pour les raisons citées précédemment.

C’est pourtant écrit clairement :wink:

Oups, ben oui, elles ne doivent donc pas assumer les conséquences de leurs actes, tels des enfants …
je vais avoir du mal avec cette vision des choses (ne pas faire évoluer… prendre la responsabilité pour autrui)