[BUSINESS]Des livres street crédibles

j’adore toujours cette habitude de bourgeois de faire une sélection entre ceux qui ont voie au chapitre et ceux qui ne l’ont pas sur la base des fautes d’écritures, pour illustrer mes propos, je vous suggère de voir cette conf.

en espérant vous faire évoluer :slight_smile:

3 J'aimes

95% des corps de métier à haute valeur ajoutée discriminent quasi-systématiquement sur l’orthographe.

C’est une condition absolument nécessaire mais jamais suffisante pour être « bankable ».

Tu veux devenir consultant pour un cabinet du Big Four ?

Jamais tu ne seras embauché si tu ponds une lettre de motivation avec une orthographe à la Delavier.

Tu veux monter une boutique en ligne et cibler une clientèle haut de gamme ?

Jamais elle marchera du feu de Dieu si il y a plus de 3 fautes par fiche produit.

Je trouve ça criminel de qualifier cette exigence de « bourgeoise ».

C’est un argument qui revient avec beaucoup trop de redondance et qui produit une « négligence » collective.

Ça n’est pas un service que tu rends à ceux sont carencés dans ce domaine (comme je l’étais autrefois), car tôt ou tard ils seront discriminés malgré leurs nombreuses qualités.

Il faut le voir comme un filtre.

Une forme de sélection sociale.

Ils seront exclus au même titre que ceux qui ne se brossent pas les dents tous les jours ou bien ceux qui sont incapables de s’exprimer en bon français.

Je n’ai pas choisi ces critères de sélection.

Et je pense que l’aigreur de Delavier envers la bourgeoisie française (qu’il flingue à chaque vidéo) vient du fait qu’il a été écarté par cette dernière au cours de sa jeunesse, à cause justement de ses carences orthographiques.

2 J'aimes

page 209
L’essentiel pour l’écrivain ce n’est pas une écriture parfaite, mais que ces propos aient du sens que l’enchainement des idées soient logiques et que la syntaxes soit respectée, pour le reste il y a les correcteurs

il décris plus tard une obsession française du fond<forme du au système de caste Français

1 J'aime

En quoi écrire correctement serait une habitude bourgeoise ? Ça n’a absolument rien à voir … Nous parlons là d’instruction, accessibles à tous par le TRAVAIL. (Évidemment un dyslexique devra plus travailler et n’atteindra peut être jamais le niveau désiré, mais cela reste excusable si minoritaire).

Écrite sert à communiquer et donc se faire comprendre. S’il n’y avait pas de règles orthographiques, si écrire comme chacun l’entend c’est à dire en «petit nègre» était accepté, lire le message serait d’une complexité inouïe. Mais aussi d’une laideur inouïe, le verbe, la littérature, c’est aussi le sens du beau.

Par exemple je dois lire beaucoup de contrats composés d’une multitude de pages, il est hors de question que je passe mon temps à relire plusieurs fois le même mot pour en comprendre le sens car chacun l’écrit à son bon vouloir, à perdre du temps à relire plusieurs fois la même phrase là aussi pour en comprendre le sens tout ça parce que le mec qui a écrit n’a pas voulu faire l’effort de respecter sa langue et est allé à la facilité.
Des fautes peuvent aller jusqu’à changer le sens d’une phrase, je refuse de jouer aux devinettes par flemme intellectuelle de celui qui a écrit.

Nous sommes à l’ère de la facilité. Tout doit toujours être plus facile, le moindre sens de l’effort doit absolument être banni et on le voit partout avec une baisse qualitative générale à cause de cette mentalité. Je refuse ce déclin, ce nivellement par le bas constant et général.

Pour qu’une langue soit fluide et transmissible elle doit être la même, avec les mêmes règles, pour tous ceux qui en usent. Et non au libre arbitre.

Vu, et je connais bien cette chaîne que j’apprécie.

J’y ai vu 2 individus qui par des exemples présentés sur des codes émotionnels te disent presque en jouant les intellectuels moqueurs supérieurs que se faire chier à écrire correctement en respectant notre notre héritage est une perte de temps, que tu peux chier sur l’héritage culturel de la langue française (langue des plus riches au monde, qui de par sa complexité aura permis de faire passer des idées évoluées même si oui évidemment l’orthographe a évolué depuis à une époque où peu écrivaient), chient aussi sur l’étymologie et la sémantique même des mots pour désirer la facilité. Et oui, les mots ont une origine et je me refuse à chier sur notre histoire par facilité en faisant croire que c’est un trait de génie.
Ces mecs là sont probablement plus scientifiques que littéraires, et ils abordent la littérature de manière scientifique (et d’un air moqueur insupportable).

Même si oui, c’est compliqué. Mais c’est notre histoire et ça se respecte.

Me concernant quand je lis un texte avec trop de fautes ça me fait le même effet que de voir un mec ses se présenter avec des vêtements sales. Oui, il n’a pas froid, car ses vêtements même si tâchés le couvrent … Mais il ressemble à rien.

Ce n’est pas exactement le même sujet, mais ce sont les fruits de cette course au facile, au constant nivellement pas le bas modifiant négativement tous nos codes et standards :

Sure se, bone journé.

5 J'aimes

Sa conférence sur les barbares est un petit bijou.

Sans lui, jamais je n’aurais découvert Baricco.

1 J'aime

Clairement ! Et gratos en plus.
Je vais me la re regarder tiens !

ben, dans la mesure où une caste met en place un système d’écriture volontairement compliqué pour disqualifier gentiment ceux qui ne font pas partie de ladite caste … et que cette habitude perdure avec le temps et que ça provient des bourgeois, la discrimination par l’orthographe (et non pas écrire correctement) est une habitude bourgeoise … désolé, c’est de là que ça vient.

Après, je ne suis pas en train de dire « oh c’est bon, on peut faire toutes les fautes qu’on veut, on s’en fout », une preuve d’intelligence consiste à savoir s’adapter, y compris à la bêtise. Mais ce n’est pas parce qu’on sait faire qu’on encourage ou approuve la chose.

Je sais parler mal ou même insulter, ce n’est pas pour autant que j’encourage les gens à généraliser ce comportement.

Et je fais la différence entre la langue (la belle langue française) et son orthographe. Mais la remise en question est la base de l’évolution, et en disant cela, je ne suis pas en train de dire que toutes les évolutions sont bonnes…

Quant à la « simplification destructrice », j’ai déjà vu la conf, et c’est une question philosophique sans cesse en renouvellement à travers les âges

quantité vs qualité

1 000 tanks Panzer haute qualité vs 10 000 T34 vite fait
chirurgie plastique vs salle de sports et nutrition
apple design simple et cher vs linux complexe libre et adaptable,
etc…

Rassurez vous, je ne prône pas les fautes d’orthographe (j’ai dû travailler là-dessus longtemps pour arriver a quelque chose d’à peu près cohérent), et les fautes d’orthographe me font aussi sursauter (surtout dans un livre) ce que je voulais faire remonter c’est la disqualification du discours par l’orthographe et non par la critique du discours.

En bref, j’ai du mal avec ces simplifications de la réflexion sur des critères qui viennent d’on ne sait où… parfois c’est justifié, parfois non.

1 J'aime

Je comprends mieux :+1:

1 J'aime

Delavier a déjà fait plusieurs rééditions de son bouquin. Je suppose que seule la première était truffée de fautes.

Pas certain si vous dites qu’il lie le système français de caste (réel) et une écriture «propre», il a pu donc assumer les fautes et les laisser pour appuyer ses propos.

On devrait le lui demander.

@Jeanma tu pourrais demander à Delavier de rejoindre le forum :ok_hand::smiley:

Bonjour les amis,

J’vois que le sujet du développement personnel a déjà été bien fournis alors voilà mes livres pour mon développement financier.

Russel Bransson « Dotcom Secret » : écris par le créateur de clickfunnel, aborde la création d’un tunnel de vente étape par étape pour le rendre limpide. En plus d’avoir de nouveaux outils marketing, le livre s’attaque aussi la structure d’un business en ligne. Ayant un business cela m’a permis d’avoir plus de cohérence dans mes publicités et mes pages de vente.

Référencement web de Olivier Andrieu : Un énorme bouquin (650 pages) sur le SEO qui explique en détails comment Google fonctionne et comment en tirer profit pour sa propre publicité. Je suis en cours de lecture car pour l’instant je n’ai utilisé que les canaux de promotion « à l’ancienne » et facebook. Ca se laisse lire.

1 J'aime

Tiens, tiens… Un ours ? :laughing:

On a les mêmes références mais gros respect d’avoir lu laloux ! Magnifique

1 J'aime

Salut à tous. Voici mes dernières lectures dans le domaine du développement personnel.

Edward De Bono : « Réfléchir vite et bien », « Les six chapeaux de la réflexion »,
« Why so stupid? » (en cours de lecture)

J.C. Maxwell : « Les 21 lois irréfutables du leadership »

Joule et Beauvoi : « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens »

Chet Holms : « La prodigieuse machine à vendre »

Oren KALFF : “Pitch Anything”

Timothy FERRISS : “La semaine de 4 heures”

Josh KAUFMAN : « The Personal MBA »

David Lefrançois : « L’intelligence motivationnelle » (A peine commencé je ne sais pas encore quoi en penser)

N’ayant pas le temps de lire beaucoup en dehors de mes cours j’utilise beaucoup les livres audio notamment pour lire pendant les transports et les repas qui sont des temps morts. Si une notion nécessite que je m’y attarde, je met un signet sur l’audio (Audible)et j’ai une version écrite du livre (on paye deux fois le livre du coup mais c’est pas des livres très chers généralement), je m’y reporte quand j’ai du temps pour y revenir. Ça me permet de lire en moyenne 2 à 3 livres par mois en plus de mes cours.

Edit j’en avais oublié un : Olivier Roland « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » qui est clairement un de mes préférés mais ça commence à faire un petit moment que je l’ai lu, il faudrait que je m’y replonge. J’ai mis en pratique pas mal de conseils de ce livre est ça a amélioré mon organisation et m’a aidé à remplir des objectifs.

1 J'aime

Les gars! J’y ai pensé l’autre jour:

Une série de roman de Frédéric Dard qui pourra que vous plaire!
San Antonio est une série de polar vraiment marrant qui met en scène un flic très à la française. Un flic viril et gentleman. C’est bien écrit, plein de subtilités et de théories géniales. Grosse inspiration!
C’est vraiment une caricature de l’idéal qu’on vise

2 J'aimes

《Les 4 accords toltèques》
Ce livre est selon moi le meilleur pour ouvrir les yeux sur la vie et ils donne des conseil superbe je les lus d’une traite et je le relirais plusieurs fois !

Si quelqu’un la lus ou le lira apres mon commentaire vennez en parler avec moi ce serais un plaisir :smile:

Merci.

2 J'aimes

Mon maitre est en train de le lire. Sur ma liste :blush:

Ah oui super :grinning: et tu la lus ou tu attends l’avis de ton maitre ?

Ton maitre en quoi d’ailleurs ?

Karma Sutra de by_steve est vraiment pas mal :+1:

Mon maitre de capoeira.
Lui il dit que c’est super. Il s’en inspire beaucoup. Il m’a parlé de ça par rapport à la gestion de conflit. ça avait l’air intelligent.