Camp d'entrainement pour acteurs amateurs

Salut les ninjas de la teub !

J’espère que votre vie déborde d’amour et votre que votre barbe ruisselle de fraîche cyprine.

Je suis pas sûr d’être dans la bonne catégorie pour le post, mais voilà, petit partage de vice sur un camp d’entrainement pour acteurs p0rn amateurs

Bise baveuse

Si une actrice porno peut enseigner (en faisant payer) à des hommes comment faire, je vois pas pourquoi @Jeanma ne s’attaquerait pas au marché féminin :nail_care::nail_care:

Peut-être pas la sempiternelle Madame Michu, mais au moins celles qui veulent sauter le pas et faire carrière sur la durée.

Trop de filles tombent dans le piège de la nouvelle.

Rares sont celles qui arrivent à bâtir une marque solide autour de leur nom de scène.

Je pense que sur cet aspect pédagogique, il y a une vraie valeur ajoutée à apporter.

Les étoiles filantes, il y en a trop dans cette industrie.

Les stars sont moins nombreuses.

Et les légendes sont intemporelles !

1 J'aime

C’est beau !
Une larme a coulée sur mon visage
Je la ressortirais dans une histoire de pute !

2 J'aimes

J’ai maté la vidéo :

des meufs dégueulasses qui dominent des mâles 8/10 au comportement de victimes.
c’est quoi cette merde ?

L’occident est foutu.
Je reste à l’Est.

3 J'aimes

« Get in, get hard, get off, get out ».

Si la soumission masculine devait avoir un slogan, celui-là serait champion. Et de loin !

Sans mauvais jeu de mot, elle tient littéralement la queue du Mickey avec ces bêtas 8/10.

:rofl:

T’as tout résumé en quelques mots.

Ces connasses parlent de « women empowerment » et prennent des novices pour les humilier.
Ridicule.
C’est comme si je faisais un club de boxe composé uniquement de semi-pro (que des mecs) et que j’invitais des boxeuses débutantes pour leur mettre une raclée

WTF

2 J'aimes

C’est davantage « Femdom » que « Women empowerment ».

La domination primant désormais sur l’égalité H/F.

Bref, suivre un tel « bootcamp », c’est un coup à ressortir avec des séquelles psychologiques lourdes.

Une véritable petite usine à mecs névrosés.

Si ça c’est le progressisme en Occident, non merci !