Chapitre 3: La Dame du Lac

Bonjour.

Tout ce qui suit n’est que le fruit de mon imagination. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.

<Chapitre 2

Après m’être fait avoir avec le trans, je me met à faire quelques recherches. En effet depuis le changement de la loi et la pénalisation des clients, la prostitution, au lieu de disparaitre c’est juste déplacé, bah ça alors j’aurais pas pensé… :roll_eyes: Je veux baiser je suis en rut, je décide donc d’y retourner. :angry:

J’y vais et je me dirige vers une autre rue que la dernière fois, je tombe rapidement sur une petite pute toute mignonne. Une rouquine entre 20 et 24ans à vue d’œil, 1m60, fine, cheveux fin, petit cul, petite poitrine. Dans le genre de la dame du lac dans Kaamelott, frêle, innocente, naïve, avec comme accoutrement un boom boom short et un débardeur rouge très court bottine en cuir qui remonte jusqu’à mi-cuisse. J’ouvre la fenêtre elle me dit 50€ l’amour 20€ la pipe, banco! Monte. :+1:

On discute un peu, elle me dit être Allemande, elle parle un très bon français malgré un léger accent elle se débrouille vraiment pas mal. Elle pourrait faire un job en France ou il faut parler toute la journée sans aucun problèmes. On va un peu plus loin sur un parking désert entouré de buissons. On s’installe sur la plage arrière de la voiture et là on se fout complètement à poils.

Quel spectacle s’offre à moi. C’est la première fois que je vois une femme nue devant moi et ce n’est pas pour me déplaire. Sont petit corps de teen me fait de l’effet, :muscle: de plus, j’ai un faible pour les rouquine et là je ne suis pas déçus. Sa petite chatte rose sur son jolie corps pâle me met dans tout mes états.Je suis nue également, je me vautre sur elle et commence à l’embrasser, pas de french kiss juste des bisous sur la bouche, nos corps se touche, la sensation de la peau contre la peau est super agréable, la chaleur, les frissons, la chair de poule. Tout se transmet, on a pas besoin de parler, c’est vivifiant. :relaxed:

Je me retire, m’allonge et me met à l’aise comme je peu sur une banquette arrière. Elle me met une capote et commence à me sucer, c’est bon, c’est agréable, c’est la première fois qu’on me fait une fellation. J’aurais penser éjaculer rapidement mais non, la tension ne monte pas à un point de non retour je ferme les yeux et apprécie le moment. Les bruits, sa respiration, la mienne, je suis bien. Je rouvre les yeux et la vison qui m’apparait est irréel, non je ne suis pas dans un rêve je bien en train de me faire pomper par une fille magnifique bien au delà de ma ligue. Je me doit de lui rendre l’appareil, la vue de sa petite chatte rose me donne faim. :stuck_out_tongue:

Je lui demande si je peu lui lécher son minou, elle me répond << Bien sur. >> Elle s’adosse comme elle peu, et je me rapproche de son jardin secret. Ce qu’elle me dévoila était une petite chatte de teen, rose, épilé, petites lèvres, un plaisir pour les yeux qui me fit saliver. C’est de là dont doit venir ma passion pour les cunnilingus, j’aime bouffer de la chatte, quand j’entends certains, surtout des amerloques puritains, qui disent qu’ils ne veulent pas faire ça, je reste sans voie. Je me jette dessus comme un mort de faim, je l’entent gémir mais pas forcément de plaisirs, je ralenti aussitôt et me montre plus sensuel. Mais il faut le dire je ne sais pas du tout comment m’y prendre. Ça c’est passé il y a longtemps, mes souvenirs sont vagues, mais je pense que j’ai agiter ma langue un peu n’importe comment, mais j’étais heureux. Je lui demande si je peu lui mettre un doigt. Elle me répond par l’affirmative. Je commence par toucher avec mon index c’est chaud et humide je l’insère délicatement, c’est agréable. La texture, la chaleur, la douceur. Mais je rend vite compte que je ne sais pas faire, de plus ma position n’est pas adéquate pour pouvoir la doigter sérieusement, j’abandonne. :worried:

Elle est sur le dos je fais une bonne transition sans le savoir, me redresse et viens sur elle en missionnaire, elle guide ma queue entre ses jambes. Je suis aux anges, ses yeux se plissent, ses petits seins rebondissent, je ne peu que les caresser, quel douceur, c’est satiné, mou et ferme en même temps, j’adore. :relaxed: Après deux minute tout au plus elle me propose de changer de position et viens sur moi. Je peu lui caresser les seins plus facilement n’ayant pas besoins d’appuis. son corps de teen s’offre à moi son petit ventre son nombril sont miens pour le moment et j’en profite. Je redescend mes mains sur ses fesse et apprécie leur texture, en plus d’avoir la sensation d’avoir une certaine emprise aussi illusoire soit-elle. De plus je remarque que l’éjaculation ne viens pas, c’est elle qui gérer le rythme et elle n’y va pas à fond, sa me permet de garder la sauce un peu plus longtemps.

On change de nouveau de position, cette fois-ci c’est partit pour la levrette. Je n’y vais pas par quatre chemin et commence à bourriner, :face_with_symbols_over_mouth: la sensation de ses fesses qui claquent contre mes cuisses me ravit. La vue que j’ai est imprenable, son petit cul de teen qui se fait secouer de mes assaut, la raie de ses fesse sont petit trou de balle qui se fond dans l’obscurité ambiante, son dos, ses épaules, le bout de ses seins qui font des apparitions spontané à gauche et à droite sous mes coups de reins. Je sens la tension monté, ça me galvanise, j’accélère et de ce fait, balance la purée. :sweat_drops:

Ça à du durée entre 10 et 15mn max, j’ étais toujours frustré de ma précocité, mais sans le savoir à l’époque j’avais des pistes de solutions qui s’offrait à moi.

Je la ramène à son spot. Elle me dit que je suis jeune et elle s’étonne que je n’ai pas de copines, je lui résume un peu ma vie, elle deviens sombre, je pense qu’elle se reconnait un peu en moi, toutes proportions gardé dans mon histoire. On en viens au drogues je lui dit que je prend mes distances et lui demande si elle en consomme, elle me répond <<C’est ça quand tu a des « crazy friends »>> et là c’est moi qui me reconnait en elle, j’ai aussi eu des relations amicales qui en fait était toxique pour moi, dans mon être, je la plein, je compatis. Un silence pesant et lourd de sens s’abat pour le reste du trajet. Je la dépose, lui souhaite tout le bonheurs du monde et lui dit de faire attention à elle. En vain je suppose. :cry:

La suite au prochain épisode :sunglasses:

Chapitre 4>

Entre parenthèse, je viens de voir que j’étais élu nouvel utilisateur du mois. :tada::medal_military: J’en suis très heureux et fière. Je remercie mes parents, mes amis, ma bitte et mes putes mais surtout @jeanma . Des bisous, des bisous et encore des bisous.

1533020737-arc-18

Mais j’aimerais quand même savoir comment est attribué ce badges. C’est un algorithme qui décide suivant le nombre de post de like ou je sais pas quoi? Ou c’est quelqu’un de physique avec un cœur qui bat et tout qui choisis?

7 J'aimes

2 J'aimes

Merci @Jeanma

Ça fait plaisir. :facepunch: Oui il aura une évolution, par contre elle va prendre du temps. J’y travail encore aujourd’hui.