Chapitre 8 : Minnie Mouse

Bonjour.

< Chapitre 7

[Ça faisait longtemps que je n’avais pas posté. Manque de discipline, je voulais à la base sortir une histoire par semaine… et quand j’ai retrouvé la motivation, mon emploi du temps c’est retrouvé surchargé, un mal pour un bien car j’ai pu encore avancer dans mon épanouissement personnel. Trêve d’excuses qui n’en sont pas. Voici le dernier chapitre de la première saison.]

C’est le début de l’été, le piaillement des oiseaux, le vent doux qui fait bruisser les feuilles franchement poussé sur les arbres. Tout cela me motive à une chose, traverser la frontière et me poser dans mon FKK! :sunglasses:

Comme d’habitude je prend une bière :beer: et vais à l’espace lounge ou je suis tranquille pour picoler un petit peux et me dévergondé. Je retourne peux de temps après au bar et prend une seconde bière. Je m’installe, pépère dans un des fauteuils attenant. Là, direct une belle roumaine se jette sur moi!!! Littéralement, elle se lance dans un petit sprint et envoi son corps dans les air pour atterrir sur mes genoux. Je suis amusé. Elle se montre tout de suite très tactile me prend une de mes main pour la loger sur son fessier, l’autre sur sa douce cuisse. Brune, affublé du body blanc au motif de Mickey, 1m75 pour 75kg à vue d’ œil, les siens étant pétillant et lubrique et non pas morne et vide comme l’ont de pauvre filles qui ne font vraiment pas ça par plaisir.

Je l’ai déjà dit dans autre de mes post, ne jamais aller avec la première fille qui vous accoste dans ces lieux, :point_up: mais pour une fois je sens que je vais faire une exception. On échange et elle a le dont de me mettre en confiance, est-ce sa poitrine qu’elle prend un malin plaisir à frotter contre moi tout en resserrant l’étreinte entre nos deux corps? Surement! :yum:

On échange des banalité tu t’appelle comment, tu à quel âge, tu viens d’où? Ne m’en voulez pas j’ai oublié pratiquement tout les noms des putes que j’ai baisé, tout ce que je me souvient c’est qu’elle était roumaine et qu’elle à 28 ans. Elle a vraiment un français de merde, mais elle parle plutôt bien anglais, je lui propose de continuer dans cette langue.
On continue et je lui dit direct que l’on va monter dans une chambre, elle semble étonnée surement pensait-elle devoir faire plus d’effort mais pour moi se montrer jovial, volontaire et très tactile me suffit amplement. On discute du tarif et des options, encore sous le charme d’avoir vue la dernière fois, ma bitte se perdre dans le fondement d’une pute je lui demande si elle fait de l’anal. Elle me répond que oui mais pas souvent et cela dépens de la taille de l’engin. Je lui dit que ont verra une fois dans la chambre et qui si elle n’y arrive pas tans pis. Elle s’en vas chercher serviette draps et sont sac.

On entre dans une des suites « jacuzzi » et comme d’habitude j’ai à peine posé mon verre sur la table basse et ma clef de casier que je me retourne et la voilà déjà à poils. :weary: Je lui dit non non et non! Remet moi ça tout de suite. Amusée elle lâche un petit oups mignon se retourne me faisant dos, cachez ce seins que je ne saurais voir pour te le bouffer cinq minute après, et remetre son body d’une façon faussement gêné qui me fait rire. Je lui dit qu’on a une heure et qu’on va prendre notre temps. En plus elle dit ne pas pratiquer l’anal souvent je vais y allez avec tact et douceur, comme à chaque fois mais avec une attention particulière pour la détendre elle et son trou de balle par la même occasion. :ok_hand:

J’enlève mon peignoir tel DSK chez Sofitel, me met à l’aise sur le lit et lui dit << Comme, let start with some cuddle >> Elle se roule vers moi et se blottit en disant cuddle cuddle telle une gamine qui à besoin de son papa. Je crois également qu’elle à eu l’intelligence sociale ou l’empathie nécessaire pour voir que c’était important pour moi, un peu de tendresse féminine dans ce monde de brutes.

Petite parenthèse: combien de putes sont reluctante de venir faire un petit câlin ou un bisous alors qu’il y a aucun soucis pour vous sucez jusqu’à la glotte et se prendre des bitte dans le cul, ça me dépasse. :thinking:

Elle me dit qu’elle aime bien retirer son body car il est un peu court et que ça lui sert au niveau de la jonction de sa chatte et de sa cuisse. Tout en la caressant allégrement je lui fait remarquer le motif de mickey qui est enfantins et en total décalage avec ce que porte les autres putes qui sont plus dans des teintes sombre avec de la dentelle. Elle me dit que c’est sont âme d’enfant qui lui fait aimer ça. Elle en oublie qu’elle est adulte et qu’elle à des responsabilités. Je lui répond que c’est pas une solution et lui donne mon exemple car j’ai un défaut sur lequel je travail encore dessus, c’est de toujours tout ramener à moi. Je lui dit qu’a force de ne pas vouloir grandir je me retrouve seul sans amis sans familles sans femme et sans enfant à trente ans passé. Qu’il faut avancé coute que coute et ne pas esquiver les difficulté mais les affronter. Je sens dans sont regard qu’elle comprend très bien ce que je veux dire. À-t-elle un peu de compassion pour moi pense-t-elle à sa situation présente? J’aime bien le cotés humain de ces rencontres, j’ai un faible pour les femmes qui on on passé pas facile, une histoire à raconter. Mais là je sens que si je continue je vais la faire bader et sont petit trou ne va jamais s’ouvrir à moi. :man_facepalming:

J’enchaine sur des banalités je lui pose des questions sur son pays. toutes les putes moldave et roumaine que j’ai rencontré adorent leur pays, malgré les difficultés qu’elles y rencontres, ça me permet de l’égayer un peu, de concert je me montre plus insistant et osé dans mes caresses.
Elle comprend qu’on va passer à la vitesse supérieur. Je suis un peu angoissé je n’ai plus mon spray anesthésiant cheaté, pour contrôler mon éjaculation ça va être moi ma bite et la pute. :muscle:
Elle se redresse et moi de même. Je l’enlace en lui baisant ardemment son coup, son parfum m’enivre. J’ enlève les brettelles de sont body pour découvrir une poitrine douce, voluptueuse et conséquente. Je ne tarde pas à lui sucer les tétons que je sens se raidir sous mes coups de langues.
Je la retourne à quatre pattes pour continuer à l’effeuillé. Elle dandine son cul pendant que je suis en train de la dévêtir totalement. La vision qui s’offre à moi est ravissante. Un cul bien bombé et une chatte que je devine teenesque avec de petite lèvres. :yum:

Je la retourne de nouveau et l’invite a découvrir ce qui va se loger dans son anus d’ici peu de temps. elle enlève mon boxer contenant mon chibre déjà en érection. Un moment d’arrêt, :open_mouth: elle contemple ma tour de Pise et me dit que c’est pas sur qu’elle va réussir à la faire passer. Sur le coup je sais pas si je devais être content qu’elle me dise en substance que j’ai un grosse bite ou d’être triste sachant que je vais peut-être passé à coté de l’anal.

Elle prend mon sexe en bouche et pour tout vous dire je me souvient plus trop des ses talents, surement banal si cela ne m’est pas resté un souvenir inoubliable.
J’enchaine sur un cunni, je vous ai déjà dit que j’aime bouffer la chatte? Je me régale mais comme les autres fois je la sens blasé se qui m’agace un peu. Je poursuis avec mes doigt mais décidément ça la laisse de marbre. :angry:
On enchaine sur un coït en missionnaire elle me sort une capote rose! Jamais vue, surement aromatisé fraise ou truc du genre pour les fellations. Je trouve ça amusant de voir ce truc rose pétant se perdre dans sa petite moule accueillante.
Je met quelques coups de reins et je sens déjà la tension monté je me dit que tant pis de la « performance » je vais me faire plaisir à contrôler cette tension. Je me met alors à faire des va et viens plus lent en apprécient les différentes texture et profondeur de sa chatte. Tantôt me malaxant le gland avec ses lèvres en allant à la limite avant que ma bitte ne ressorte, tantôt en tapant dans le fond apprécient la force de succion de sa chatte quand je ressort ma bitte de tout son long.
On continue de même en levrette. Si je lui met un dizaine de coup de bitte dans cette position en mode sauvage, je foutre en 30 secondes chrono. Mais au lieux de ça je continue ce rythme sensuel que j’appelle cuddle sex ou bien sex câlin ou encore massage de bitte. Le but c’est pas de faire sa porn star et de bouriner comme un sauvage, c’est de prendre son temps et voir les lèvre de sa chatte se gripper à ton zgeg, de voir et d’entendre sa mouille qui tartine ton pilier à chaque va et viens. Je me sens bien j’ai le contrôle. Elle me dit << oh you are so gentle >> Je lui fait comprendre que je vais y allez pareil avec son cul, qu’elle se détende et que tout va bienspasser, ne tinquiète pas bienspasser. En fait si j’y vais normal cinq minute et c’est fini je te fait le remake du mont Vésuve. :volcano:

Elle m’invite à passer à l’anal. Elle cherche un peu dans son sac et malheurs, elle se confond en excuse me disant qu’elle doit descendre à son casier, qu’elle à un produit lubrifiant qui détend l’anus et qu’elle l’a oublié car elle ne le pratique que très rarement. :roll_eyes: Je comprend que pour certain c’est quelque chose qui peut faire perdre l’érection et ne pas la retrouver après mais pas pour moi en ce moment, :muscle: Je lui dit pas de soucis. Elle sort à poils en trombe de la chambre et revient quelques seconde après, vu la distance elle à fait vite. Je me demande ce qu’on du penser les autres clients voyant cette femme à poils courir balançant ses seins de droit à gauche. Bien que les femmes nue ne sont pas quelque chose de rare. Elle terminent leur passe et descendent prendre leur cachet à coté de l’accueil toute nue en générale, inutile de salir leur dessous de lubrifiant et autres baves de clients. Elle vont à poils prennent leur thune, vont se doucher, remette les même lingerie et c’est repartie mon kiki. Sauf les mardi ou c’est tout le monde à poils. Faudrait que je me renseigne là dessus ça pourrait être un bon délire. :thinking:

Elle revient donc en très peu de temps et commence à se préparer psychologiquement, je le sens l’ambiance deviens plus grave, mais pas d’une façon malsaine. Elle s’applique son lubrifiant anal et se caresse l’anus. Se met-elle un doigt au passage? Je ne vois pas il fait trop sombre dans ces chambres c’est dommage. Elle me dit que pour commencer elle va allez au dessus et qu’elle va gérer elle même le truc. D’accord il me suffit d’être bien dur ce que je ne cesse de l’être depuis qu’elle m’a sauté dessus au bar.
Elle me change la capote et commence à s’empaler sur ma poutre. Tout doucement elle met en contact mon gland, pousse un peu puis se retire. Elle fait ça plusieurs fois, je me contente d’apprécier en gémissant un petit peu à chaque fois qu’elle t’ente l’insertion. :relaxed: Son petit trou de balle serrer ne se laisse pas pas amadouer si facilement et montre un peu de résistance, ce qui m’excite quand je sens mon gland s’aplatir sur son trou de balle moelleux et doux. Elle insiste un peu et voilà que mon gland rentre dans son fondement. :drooling_face: Je sens les muscle de son anus qui se sont ouvert d’un coup tout en restant serré contre mon bout de zgeg puis se refermer une fois la corolle passé pour me masser juste en dessous du frein. Dieu que c’est bon!
Elle commence les va et viens doucement rentre à peu près 1/4 voir 1/3 de ma bitte et me fait part de sa difficulté à rentrer plus, ma bitte étant ce qu’elle est: un peu tordu et plus grosse au milieux de la verge par rapport à la base et au niveau du frenulum.
Je la caresse et lui dit de faire ce qu’elle peut, d’y aller doucement et que tout va bienspasser, ne t’inquiète pas biensspasser. Je l’accompagne dans ses mouvement par mes soupirs et mes mains qui prennent ses cuisses d’une étreinte proportionnelle au centimètre de bitte qu’elle arrive à s’enfiler. Elle gémit quand, enfin, elle passe l’endroit de ma teub qui est la plus large. :+1: A partir de là elle n’arrive pas à la gober en entier mais presque, je lui tend mes main elle les utilise comme appuis, on se regarde droit dans les yeux, la crispation quelle avait au début se change en quelque chose d’autre, elle a un regard féroce et lubrique. On continue comme cela un moment.
Puis elle m’invite à changer de position, je lui propose la cuillère grâce à mon expérience passé. Elle me guide et encore une fois son sphincter qui se détend d’un coup pour ensuite aspirer ma bite est quelque chose d’inoubliable. J’y vais doucement, je sais que je peu lui faire mal si je lui met un coup de reins trop violent, de plus je sens que je suis au bout de l’ excitation que je peut contenir. Dans cette position j’ai accès à ses seins à son coup, au galbe de son fessier et de ses jambes. :kissing_closed_eyes:
Après un moment je vois que l’on est presque à la fin du temps alloué. Je propose la levrette, elle me dit qu’elle ne le sens pas en anal. On change alors de nouveau de capote et je fait claquer ses fesses avec mes cuisses je suis vraiment à bout je n’en peu plus, je suis en transe je vais lâcher la sauce. :persevere: J’avais pris options éjaculation buccale. J’enlève le préservatif fraichement mis, me met debout au bord du lit et l’invite à me pomper le gland. J’ai la tension qui redescend, je ne suis plus actif et c’est pas la meilleur des suceuses. Je me concentre donc et force inconsciemment sur mon muscle pc pour faire en sorte que ma bitte soie gonflé au possible, le sang qui afflue ainsi rend ma bitte plus sensible et enfin je sens les frisson qui parcourent le long de ma colonne pour finir dans ma nuque et voilà que je me vide dans sa bouche. :sweat_drops:

Il reste cinq minute, on discute de je sais plus trop quoi. On redescend et je lui donne son dû. Je repart sur mon nuage et je commence à réaliser. :thinking: Je viens de passer une heure avec une fille volontaire et gourmande sans perte d’érection, en éjaculant quand j’en avais envie… :astonished: Quand je vois d’où je viens c’est un bond de géant. Il y a encore pleins de chose à améliorer. Mes techniques de bouffage de shneck et de doigtage sont nul. Je en peut pas baiser de façon énergique sinon l’éjaculation viens trop vite. Mais je suis sur la bonne voie. :muscle: :partying_face:

Épilogue:
Je me résout quelques jours après à acheter « contrôle ton éjaculation » de @Jeanma . Je me souvient d’une interview sur la chaine de Stephane Edouard d’une escorte qui raconte qu’un de ses client est venu en lui disant qu’il n’avait pas d’expérience et qu’il voulait qu’elle lui apprenne les choses de l’amour. Cela me donna une idée, :bulb: et si je faisait de même. Il faut pour cela que je trouve une travailleuses du sex que je pourrait voir régulièrement pendant un temps fini. Les FKK ne se prêtent pas à cela il faut que je trouve une alternative. C’est à ce moment là que je regarde d’un peu plus près de comment ça se passe avec les escorte…

La suite à la prochaine saison. :sunglasses:

Je remercie @Jeanma qui m’a permit de me prendre en main, les bros du forum et leur bienveillance, ceux qui on apprécié mes histoires et surtout mon meilleur ami qui m’a toujours soutenu.

Si vous avez été dans un cas similaire au miens ne désespérer pas et mettez vous au travail, vous pouvez y arriver.

Bonnes fêtes!

Chapitre 9 >

4 J'aimes

Là tu m’as achevé XD

Saint DSK faudrait qu’on lui fasse une statue quand même

1 J'aime

c’est quoi cette connerie ?
Tu laisses les putes te fournir en capotes ???
Moi j’ai toujours LES MIENNES
Ma marque, ma taille.
Et MON lubirifiant silicone top qualité.

1 J'aime

le passage qui me rend fier !!!

2 J'aimes

Excellente ton histoire, pareil que Jean Ma j’ai un lubri en silicone, de ceux que j’ai testé c’est le meilleur et ça à l’air d’être pareil pour la fille. HornyFrenchy, j’ai un peu le même problème que toi au niveau de la sensibilité, avec une fille je peux pas y aller comme un malade et simplement bloquer mon muscle PC comme je saurais faire en solo. Du coup, également je ralentis, voir je sors et j’utilise mes mains ou ma langue en alternative le temps que ça redescend.

Tu évoques un genre d’anesthésiant que tu as oublié, je voudrais en savoir plus.

Merci encore, ton histoire est génial :wink:

1 J'aime

Salut. Oui, J’ai eu une escort qui était allergique au latex et qui n’utilisait que des Skin. Je les laisse faire. Par contre j’avoue qu’une paire de king size en rab ça serait pas du luxe, des fois elles me serre trop. Je sais que depuis peu de temps que je suis « éligible » au king size, je pensais avoir une bitte normal. Mais connaissant leur paranoïa, surtout en Allemagne je doute qu’elle accepte tout simplement des préservatifs ramener par un random.

Pour le lube, c’est vrai que la dernière pute que j’ai rencontré était une petite teen de 1m65 pour 50 kg environ et c’était la première fois que j’avais du mal à taper dans le fond tellement elle étais petite et serrée, :relaxed: elle se badigeonnais la chatte et ma bite de lube mais rien à y faire après dix minute elle était de nouveau sèche, je soupçonne un lubrifiant à base d’eau. Tu utilise lequel toi?

:facepunch:

Salut.
Je ne lais pas oublié je l’a donné à la pute que je me suis tapé avant elle! :smile:
C’est le « Stud 100 » Par contre il n’est plus en vente dans les gros sex shop en ligne, il me semble que la législation sur la lidocaïne à changé, donc si j’ai bien compris tu n’est pas sensé pouvoir en acheter sans ordonnance. Donc prudence.
Ensuite je tien à préciser que comme le viagra ce n’est qu’une solution qui doit être temporaire. Je ne sais pas ce que peut avoir ce produit comme effet indésirable à long terme, autant d’un point de vue physique que psychologique.
Enfin quelques précautions. Vaporisez le produit puis le rincer 10 -15 mn après, car si tu rentre en contact avec la bouche ou le vagin de ta partenaire, elle va être anesthésier et le but c’est de faire plaisir à madame. Faire attention vue que la verge est anesthésiée faire attention au lésions, irritations, rupture du frein et autres que vous pourriez ne pas remarquer à cause de la perte de sensibilités.

Mais rien ne vaut la formation de jean marie sur le contrôle de l’éjaculation.
Il n’est pas interdit de continuer les rapport après l’éjaculation si madame ne ta pas rejoint. Achète lui une wand, comme tu le fait utilise tes main et ta bouche ou un autre toys qu’elle aime bien.
Si vraiment tu veux la troncher comme un porn star fait fonctionner ton cardio, utilise des positions acrobatiques, ou tu n’est pas forcément à l’aise. Une fois à bout, ton pénis va devenir moins sensible en plus des frictions continue qui vont le désensibilisé au fur et à mesure.

Enfin une chose que @Jeanma n’en parle pas dans sa formation. Les pensées parasite. Si tu n’arrive pas à tenir le rythme sans éjaculer. Pense à ta grand mère, à ton chien ou chat que tu retrouver écrasés en bas de chez toi, un moment dans ta vie ou tu t’est pris la honte, la prochaine facture à payer, que sais-je, tu vois le truc.

Mais attention toute ces techniques on un possible effet secondaire non négligeable. La perte de l’érection. Mais ça, c’est une autre histoire.

J’espère que j’ai pu te donner une piste.

1 J'aime

Merci pour ton com., je pense ne pas avoir besoins d’utiliser le produit mais c’est toujours bien de savoir que ça existe.
Je suis d’accord sur les positions difficiles, dans des situations où on est en difficulté on peut tenir 3…4fois plus longtemps. J’essaierais à l’avenir les pensées parasite si j’ai l’occasion, merci à toi.

Je te conseille la formation de jean ma en sex tao ou le livre Mantak chia l’homme multi orgasmique. Les pensées parasites ça t’empêche de ressentir tes sensations.

Certe ressentir l’énergie qui circule dans ton corps est galère au début, mais tu as déjà un bon pc,
Perso j’ai le livre et la formation de jean ma en tao et quand je me branle ou baise je fais de l’edging en faisant circuler l’energie sans qu’elle ne s’accumule, et à la fin je ne lâche pas la sauce, je stoppe la stimulation et pratique de grandes inspir avec contractions du pc, (comme régulièrement au long de ma scéance).

Pour le moment je ressent des picotements de frissons un peu électrique et j’arrive à faire pas trop mal circuler ces « frissons ».

Si tu as du mal à choisir entre les deux, jean ma est meilleur pour la circulation dans la tête et la pédagogie, mais mantak chia est un peu plus technique et couvre d’autres sujets dans son livre.

Personnellement les 2 m’ont aidé, jean ma niveau motivation et mantak chia pour activer ma circulation énergétique au niveau de la pompe sacrée (sacrum) et de la base du crâne.

:wink: et le but c’est que tu kiffes donc bourriner niveau sensations c’est bof, et pour elle comme pour toi car sache que si tu te desensibilise toi avec les frottements, ça l’irrite elle aussi.

Le tao c’est fantastique, tu peux être entièrement traversé de décharges électriques si tu as une bonne baise.

1 J'aime

Salut.

J’ai commencer La formation sex tao. Les résultats sont assez irrégulier et contradictoire avec mon habitude de faire du edging. J’ai un peu laisser tomber, j’ai beaucoup de boulot.
Il faut que je m’y remette avec une autre approche, plus méditative, apprendre à gérer mes énergies et pas faire le gros bourrin à seulement faire des contraction de malade du muscle pc avec un sniff couilles de toxico.
Avec ça j’ai quelques perte mais je retient la grande majorité du sperme, par contre les sensations sont très différente. J’en ai la tête qui tourne et une tension sanguine qui augmente à fond, j’ai dès fois l’impression que si je force encore un peu plus je vais faire une syncope.

Je te conseille de garder un niveau d’excitation assez bas, c’est ce que je fais perso, comme ça je ne perds pas une goutte de mon fluide sacré, et c’est bien plus simple car sinon j’ai le risque de partir en ejac retrograde et ce n’est pas mon but

1 J'aime