Coronavirus et prostitution

Bonjour.

Je crée ce topic pour que l’on parle des conséquences sociales et économique que le confinement à sur le marché des travailleuses du sex.

  • Je me demande dans quel sens les tarifs vont être impacté. Baisse à cause du manque à gagné qu’elles on subit, avec la baisse du pouvoir d’achat générale du à la crise économique qui va suivre? Ou hausse du à la raréfaction de l’offre vu que si il n’y a pas encore de vaccin ou de traitement efficace, et donc qu’une partie va donc être, et à raison, réticente de retourner au travail.

  • Dans la ville la plus proche de chez moi j’ai « étudié » le nombre de filles disponibles au fils des semaines sur un site d’escort-girl. On est passé de 240+ début mars à 200 puis dans la semaines après l’annonce du confinement à 50 puis 30 au plus bas de ce que j’ai vu il y a une semaine. C’est aujourd’hui remonté à 80. cette augmentation est surement du à la reconversion vers laquelle certaines ce tourne c’est à dire les camshow et autres Snapchat payant etc.
    Ça rejoint mon premier point. Comment les prix vont changer par rapport à çà? Quand je vois les prix de certaines meuf, si elle gagne autant à rester à la maison en montrant leur chatte à la caméra de leur téléphone, beaucoup vont continué et moins de filles feront le travail et donc des prix plus haut.

Enfin je vous exhorte de vous retenir et d’attendre avant de goûter à nouveau au plaisir de la chair vénale. Ce qui me semble une évidence, mais ne sait-on jamais.

Comment voyez vous le future des putes et des punter dans les mois qui vont suivre?

2 J'aimes

Moi personnellement je pense qu’à la fin du confinement, les prix vont rester les mêmes en règle generale. Elles auraient plus à perdre qu’autre chose

1 J'aime

Tout dépend. Je ne crois pas à une baisse de l’offre mais à une baisse de la demande liée au virus. Les prix pourraient baisser temporairement.
Pourquoi une baisse de la demande? De nombreux secteurs économiques vont être sinistrés et donc si beaucoup de gens comme moi font du chômage partiel, le business ne sera pas tenable. Tout dépend de l’ampleur du phénomène et rien ne permet de savoir à l’avance les conséquences.
Et puis la peur du virus peut pousser les clients à éviter de fréquenter les gourgandines pendant un moment.
A mon avis notre gourou @Jeanma pourrait nous donner son avis d’expert sur les tendances du marché de la pute.
Sinon @Dr_Duracell aura sans doute des pronostiques.

A demain les frérots.

2 J'aimes

Pour être honnête, je me pose même pas la question.
Alors que je suis le plus gros consommateur du forum.

Vous savez pourquoi ?

Parce que c’est une question à la con.
Un faux sujet.

On va faire simple :

La chatte est ET sera toujours une ressource monétisée.
On est tous d’accord ?
Ok, donc rien à foutre du tarif.

Le seul truc qui compte c’est de rester dans un position d’ultra puissant,
pour toujours avoir les moyens de se payer de la chatte.

MAIS

la situation à cela d’extraordinaire que nous sommes en période
d’empoisonnement du marché de la chatte.
La chatte est devenue toxique !

Le seul truc à observer c’est de rester safe pendant une certaine période.
Moi perso le confinement çà me casse les couilles, je revois des amantes.
Mais pas des putes (trop risqué).

Dans 2 ou 3 semaines je recommence les putes à priori.

Et croyez moi bien :

1 - y aura TOUJOURS des putes (c’est comme l’or, c’est un marché SOLIDE).
2 - un homme puissant aura TOUJOURS les moyens de se payer des putes

Donc : patience, et prise de puissance

Les vrais sujets sont donc :

Comment rester patient ? Réponse : travail et Sex-Tao
Comment prendre de la puissance ? Réponse : travail et Sex-Tao

Avec moi la vie est simple

10 J'aimes