Critères de sélection d'une partenaire amoureuse et sexuelle

Bonjour la communauté,

Etre rationnel dans la sélection de notre (ou nos) partenaires amoureuses et sexuelles signifie accorder de l’importance à certains critères (valeurs morales, jeunesse, santé, beauté, origine ethnique…) afin d’obtenir un bon retour sur investissement en terme de temps, d’énergie, et d’argent.

Je penses donc qu’il peut être intéressant de partager nos critères de sélection dans le choix d’une partenaire, définir son rôle au sein du couple, et plus largement en tant que mère de famille, quelles sont les tâches qui lui sont attribuées pour contribuer à l’évolution de l’homme et de sa progéniture ?

Le retour d’expérience des anciens permettront peut être aux plus jeunes, comme moi, d’éviter certains écueils en matière de relations amoureuses :wink:

J’ai lu 3 fois ta question, que je comprends totalement.

Après 13 ans de couple, 2 enfants et tout un tas de projets réalisés et à réaliser je me rends compte que je n’ai pas été rationnel dans le choix de ma compagne.

Un feeling mutuel, des valeurs communes, le coeur qui a parlé et dont je n’arrive pas à mettre des mots dessus m’ont fait la choisir malgré moi.

Donc désolé, mais je ne saurai répondre à ta question.

Peut être que justement, le bon choix n’a pas de réponse ? Tu ne vas pas acheter une voiture ou un matelas. Trop intellectualiser et trop rationaliser les choses est pour moi négatif dans certains cas. Où est le coeur, où est la passion, où est le ressenti ?

Heureusement je ne suis pas ingénieur et donc je ne suis pas célibataire à tout calculer et rationaliser. Je ne calcule pas tout et je sais donc être rationnel quand il le faut mais aussi laisser parler ma sensibilité, mon émotivité, mes émotions.

Pour les tâches au sein du foyer je vais résumer en expliquant que je réalise les tâches à dominance masculine et elle les tâches à dominance féminine, cela s’est fait naturellement et d’un commun accord naturel, non verbal. Tâches de façon non exhaustive en cas exceptionnels même si j’admets ne pas branler grand chose à la maison car je travaille plus et ramène nettement plus d’oseille.

1 J'aime

Pour moi, tout est rationnel. Et cela va jusque dans le moindre de mes choix.
Celui de ma femme ou l’éducation de mes enfants a été évalué, parfois avec des tableaux pour être dans l’analyse à froid. :innocent:
La règle, c’est que la colonne des CONTRE doit être vide quand la colonne des POUR doit être interminable.

Si il y a une bonne raison pour que tu ne sois pas avec une personne (colonne des CONTRE) alors laisse toi un peu de temps pour transformer/améliorer la personne ou quitte là.
Car ce coté négatif, tu pourras le supporter les 3 premiers mois, quand tu as juste envie de la baiser, peu importe les efforts. Mais cela restera toujours entre vous deux et au bout de 3 ans avec un gosse, tu seras dans la merde.

Par exemple, ma femme fumait quand on s’est rencontré. Une semaine après c’était terminé, il n’y avait aucune possibilité que je reste avec une femme qui fume. C’était la clope ou moi (bien sur, c’est plus facile de lui mettre la pression une fois que tu l’as bien baisé, pas avant)

La base c’est d’être bien avec la personne, te sentir apaisé en sa présence (pas juste bander)
Un homme, ça veut une fille jolie et gentille.

JOLIE : Pour moi, le critère de sélection de base, c’est que la Femme soit belle (8/10 minimum)
Car attention, tu la trouveras en face de toi même après sa date de péremption, alors si tu commences avec un cageot à 20 ans, quand elle aura 40 ans elle sera intouchable.
Et elle a interdiction de se laisser aller (comme toi). Quand tu vois les hotesses de l’air de 20 ans qui sont devenu des putains de trucs de 80 kilos a 35, tu te dis … (des trucs interdit par la loi)

GENTILLE : Pas de casse couille à la maison. Une femme c’est le soleil de ta maison, c’est le sourire et la joie de vivre (putain de naïveté féminine que l’on aime tant)
Si tu rentres chez toi et que tu vois la vie en gris, tu es dans la merde.
Si ta femme est chiante, dégage là. Un homme, ça a besoin de paix sinon il fait la guerre.
Alors vaut mieux pas que ça soit à sa femme.

Mais tout ce que tu demanderas, tu l’auras si tu en vaut la peine.
Donc pour avoir une femme au top, il faut être un homme au top.
.
On ne change pas un caractère, ne perds pas de temps à en rêver. (une connasse ou une gauchiste - pléonasme - restera toujours la même)
En revanche, les mauvaises habitudes, les défauts de conception, ça s’arrange, ça se répare, à deux.

Un couple c’est un truc hétérogène au début, mais qui doit l’être le moins possible, (On est tous différents, alors vaut mieux partir du moins loin possible).

  • Avoir à peu près la même vision de la vie, de la famille.
  • Les deux doivent être autonomes. (pour pas qu’un, vive au crochet, financier ou affectif, de l’autre)
  • Avoir une totale confiance l’un dans l’autre (même si il ne faut JAMAIS avoir une confiance aveugle)
  • Eviter de mettre des problèmes d’argent entre les deux. Eviter les mesquineries du genre “ouin, mais j’ai payé le resto ou la facture l’autre jour gnagnagna”.
    Moi j’ai très vite opté pour le compte commun si chacun bosse (d’où l’intérêt de ne pas choisir une connasse dès le début)
    On construit ensemble, OK, alors on compte l’un sur l’autre.

Pour les taches ménagères, le partage est naturel.
C’est pas elle qui va monter un mur, bricoler ou creuser une tranchée.
Et le linge/repassage je n’y touche pas. (quand tu lui as rendu ses affaires blanches toutes roses ou avec des trous, c’est bizarre mais elle préfère le faire :stuck_out_tongue: )
Mais le lave vaisselle, la préparation de bons repas, l’aspirateur et autres corvées, tout le monde à le droit d’y participer. D’autant plus si l’autre n’est pas disponible, un couple c’est une équipe qui a le même but.
Dans une équipe, chacun a ses spécificités, ses préférences, donc on les utilise au mieux, mais on ne laisse jamais tomber un équipier.

5 J'aimes

Ça c’est de la réponse argumentée. Bravo.

En accord avec @LaCouilleVaincra
La selection d’un(e) partenaire de vie est toujours très rationnel, quoi qu’on en dise. Je dis bien partenaire de vie, on ne parle pas de copine du moment quand on a 20 piges et qu’on cherche à vivre des expériences…

Si la femme de @SilvioBerluscunni n’était pas une >8/10 qui correspond sur de nombreux points à ses critères de beauté (petite, menue, méditarréenne, …) et qu’elle n’était pas gentille (pas jalouse, pas féministe, pas casse couille…) il ne lui aurait pas fait 2 gosses et risquer >800€ de pension alimentaire chaque mois en cas de divorce.

Les hommes sont en général bien moins complexes que les femmes dans les critères de choix d’une partenaire.
Un homme recherche fondamentalement une fille JOLIE et GENTILLE. C’est simple, il n’a que 2 critères. Le reste (situation professionnelle, humour, charisme, intelligence, culture, sociabilité, valeurs,…) sont bien moins importants et ne jouent qu’à la marge.

La nuance que je souhaite apporter aux propos de @LaCouilleVaincra consiste à dire que tout le monde ne peut prétendre à une JOLIE >8/10 et GENTILLE.
Perso en tant que 6/10, je dois faire des concessions suivant la règle simpliste et très souvent vérifiée suivante : Plus une femme est JOLIE, moins elle a besoin d’être GENTILLE.
Pas besoin d’argumenter, c’est d’une logique implacable.

J’ai 35 ans, j’ai toujours dû faire un compromis sur l’un ou l’autre.
Ainsi mon ex femme était une JOLIE 7/10 mais objectivement très chiante.
Ma copine actuelle est une 6/10 mais très GENTILLE.
J’ai récemment rencontré une 8/10 qui était plutôt GENTILLE, mais du coup très prisée et très exigeante du coup elle m’a largué au bout d’une 10aine de jours.

Pour revenir un peu à la question initiale.
Oui, la beauté, jeunesse et santé sont importantes qu’on peut regrouper dans le critère GENTILLE.
L’origine ethnique est aussi importante : jamais été attiré par la plus belle des blacks, j’ai du mal avec les beurettes surtout si elles ont un accent, donc uniquement caucasienne voire asiatique.