David | 27 ans | Esclave de luxe

Salut à tous !

Je suis bien de la G1, mes excuses pour avoir tardé à utiliser le Forum.

[PRESENTATION]
Je suis David, j’ai 27 ans et je suis en Bretagne.
Mon parcours n’a rien d’original : Mater en Gestion pour aujourd’hui être un employé de bureau sous-payé et avec peu de perspectives d’évolutions vraiment intéressantes.
Mais bien-sûr pour tout mon entourage, ce qui compte ce sont les diplômes et le titre, pas l’argent et la liberté…

Ils sont convaincus que je prépare des atterrissages lunaires pour la NASA ou que je gère la compta des boîtes du CAC 40 alors qu’en réalité, je tri des tableaux Excel et je fais des photocopies.

Le pire, c’est que mes potes sont presque tous dans la même situation, mais aucun d’entre eux ne se rend compte de sa valeur réelle pour la société et de sa condition d’esclave.

[JEAN-MARIE]
La première fois que j’ai vu JM c’était sur Pornhub… Je me suis demandé qui était ce type efféminé qui voulais m’apprendre à baiser.
Plus tard je suis retombé sur lui avec Youtube, et très vite j’ai capté qui il était vraiment, au delà de son côté troll et humour.

[MON PROJET]
En fait, ça fait longtemps que j’ai compris ma situation. Je savais qu’au fond de moi j’ai besoin de liberté et de faire mes propres choix, mes propres erreurs et succès.
Le problème c’est que je ne savais pas du tout comment y arriver.

Aujourd’hui ça me semble évident : internet permet de vivre où l’on veut.
J’ai beaucoup de mal à m’imaginer faire autre chose qu’un business en ligne et de l’investissement Immo.
Niveau cadre de vie, les pays de l’Est m’intéressent depuis quelques années, mais en voyant cette communauté s’orienter vers l’Estonie, je crois que mon choix est fait !

A plus tard, les frérots, j’ai hâte de vous rencontrer et de progresser avec vous.

2 J'aimes

Salut David,

Comme toi, j’avais le même sentiment de gâcher ma vie dans un job d’esclave de luxe. Travail très complexe et spécialisé, peu de perspectives.

Combien d’entre nous se retrouvent ingénieur excel? Ce n’est clairement pas à cela qu’on aspire quand on arrive frais et déter de la fac. Quelle désillusion.

Bienvenue chez toi, pose tes bagages, ta place est prête.

A+

2 J'aimes

Merci pour ton accueil Von !

Mon seul regret, comme pour toi j’imagine, c’est de ne pas avoir commencé le travail d’émancipation plus tôt !

A+