Des idées pour réussir dans le business

Bonjour à tous,

Au travers de mon parcours personnel et professionnel, j’ai pu constater certaines choses, astuces, trucs qui marchaient sur moi et ce au travers de mes réussites comme de mes échecs.
J’ai donc décidé de les partagés ici sous forme de « topics » qui peuvent être plus ou moins développés.
J’invite également tout le monde à soit me contredire sur des sujets que j’aborderai, soit rajouter des sujets que j’aurai manqué.
Mon but à long terme étant d’être entrepreneur à succès, je sais à quel point l’expérience des autres est une source d’info capitale pour avancer plus vite.

Premièrement histoire de montrer que je ne suis pas totalement hors sujet, je peux brièvement vous décrire mon parcours entrepreneurial :
Au cours de l’année 2017/2018, j’étais en césure entre mon année de M1 et M2, et il me fallait trouver un stage de longue durée. N’ayant rien trouvé à mon goût, je me suis dit qu’étant donné, que je souhaitais être entrepreneur, autant commencé le plus tôt possible.
J’ai donc créé, grâce à l’aide de connaissances déjà dans le business, une entreprise de construction de villa.
Le deal était le suivant : Je suis le pont entre une personne souhaitant construire sa maison et toutes les sociétés impliqué. J’accompagne le client de A à Z (visite chez l’archi, demande du permis de construire, demandes de devis, créations de contrat, suivi de chantier, jusqu’à la création du jardin et livraison clé en main).
Sur le papier, tout est nickel, j’ai réalisé des études de marché, et fait un bon travail en amont avant de chercher mes premiers clients pour avoir une certaine crédibilité.

Bilan : mitigé. Explications : Je ne m’attendais à rien d’extravagant, j’avais 23 ans, et pas d’expérience dans la direction d’entreprise.
J’ai tout de même réussi à dégager une marge de 20 000 euros en 8 mois d’activité, ce qui me semble correct. Le seul gros hic : personne ne veut faire confiance à un jeune qui débute, que personne ne connais pour une chose aussi importante que la construction de leur maison qui souvent est un projet qu’ils paieront durant des décennies.
J’ai tout de même, non sans peine, réussi à dégoter deux clients, qui, grâce à une bonne gestion de négociation des prix des entreprises m’envoyant des devis, ainsi que les prix que je présentais à mes clients (allant jusqu’à même, accompagner une cliente à son rendez-vous en banque pour appuyer le projet).

Bref, après cette longue intro, voici ce que j’imagine être capital dans la création d’une société rentable :

L’affinité avec les chiffres :
Je pense que si l’on aime pas les chiffres, ou bien si passer 3 heures à analyser des SIG pour savoir ce qu’il faut améliorer dans une entreprise, il faut tout simplement penser à s’orienter autrement, l’entrepreneuriat n’étant pas la seule façon de se faire du biff loin de la. Aussi, me dirait vous, il est toujours possible d’externaliser la gestion financière en passant par un expert comptable ou même un auditeur financier. Je vous dirait que oui, seulement, la confiance à avoir en une personne se chargeant de cela me paraît trop grande à gérer.

Le relationnel :
Cela à longtemps était mon grand point faible, j’ai eu énormément de mal, à comprendre pourquoi, jusqu’au jour ou je me suis vraiment auto jugé avec sincérité. C’était simple, je prenais tout le monde de haut, et pensais réellement plus intelligent que 90 % des personnes que je croisais dans ma vie. Ce qui est absolument contre-productif selon mon expérience aujourd’hui. Je dirai que si vous avez ce « problème », il faut déjà que vous vous disiez que c’est très certainement faut, vous êtes en effet sûrement moins intelligent que vous ne le pensez (côtoyer de vrai génies, peut réellement aider dans ce cas) et quand bien même, ce serait le cas, toujours partir du postulat que n’importe qui sait quelque chose que tu ignore. Ensuite, il faut également écouter (activement) les personnes qui vous parlent ou du moins être très douer pour le faire croire.

Les études de veulent rien dire :
Dans cette section, j’entends que ce n’est pas parce que vous avez fait de hautes études que vous serez meilleurs dans le business que d’autres s’étant arrêté au BAC, tout au plus vous aurez plus d’opportunité salariale (et encore). Mes études, par exemple, m’ont peu servies réellement pour ce qui est des connaissances nécessaires au terrain. J’ai beaucoup appris en termes, d’ouverture d’esprit, de façon différentes d’improviser mais surtout de drague et d’open bar. Pour ce qui est des connaissances pures, je dirai que j’étais bien meilleur en sortie de prépa, qu’en sortie d’école.

La préparation c’est bien, mais sans action, ce n’est rien :
Je dit cela pour deux raisons. Premièrement, j’ai eu énormément de personnes de mon entourage essayant de me dire que j’étais fou de vouloir entreprendre à mon âge et qui plus est, durant mes études. Je vous le dit direct, ces personnes ne font plus parti de mon entourage et je m’en porte très très bien.
Mais aussi, j’ai connu beaucoup de gens se préparant beaucoup trop en disant « actuellement le marché n’est pas bon, je vais attendre un an ou deux », ou encore « pour l’instant ma situation familiale blablabla ». Ces personnes la, vous le verrez rapidement, ne passent jamais à l’action et c’est simplement de la réflexion dans le vide.
Deuxièmement, il faut tout de même être prêt, pour quelqu’un comme moi ça va, je n’est que ma propre personne à nourrir (et c’est déjà pas simple) mais pour un père de famille ou même un gars en couple c’est loin d’être évident.

Avoir une bonne gestion du stress :
C’est indéniable, si vous êtes facilement stressé, ou même si vous ne savez pas gérer votre stress, cela risque d’être très éprouvant. Il n’y a personne pour vous aider, personne vers qui se tourner en cas de pépin, personne pour expliquer au banquier que ça va le faire. Le seul maitre de votre destin, c’est vous et vous seul. Et ça peut aller très loin.

Voilà, si quelqu’un à des choses à rajouter, n’hésitez surtout pas.
Les expériences perso, m’intéresse particulièrement, c’est souvent plus parlant.

Bise de lazy

5 J'aimes

@Lazyfucktard Merci pour ce sujet .

J’ ai aussi le désire d 'entreprendre , je vais aussi essayé d’apporter du contenu de qualité comme tu viens de le faire .

Carrément. Surtout pour un début d’activité ET en France.

Exact. En plus ces derniers n’ont bien souvent aucunement l’âme entrepreneuriale.
Je pense que dans les chiffres il faut simplement rester pragmatique : comment dégager un maximum de profit en engagent un minimum d’argent ? Point. Ne jamais oublier ça, c’est la base d’un business.

Faire appel à un professionnel pour défiscaliser et ou déménager sa / ses sociétés pour faire de l’optimisation fiscale là oui. Mais pas de comptables et autres «inutiles», merci …

En effet c’est de loin la pire stratégie … Encore plus quand on a rien prouvé, mais aussi même quand on a fait ses preuves car tôt ou tard un autre tentera (et parfois réussira) de nous passer devant. On peut être fier de notre parcours, de notre réussite, faire parfois preuve d’orgueil mais l’arrogance bête et crasse nous revient toujours un jour en pleine face.

Celui qui apprend et évolue écoute souvent plus qu’il ne parle … Et ensuite, il agit.
Écouter les autres vous fera comprendre ce dont ils ont besoin ou ce qu’ils peuvent vous apporter. Ou pourront un jour vous apporter.

Dans tout business le relationnel est très important, isolé on atteint vite certaines limites.

Mais surtout sachez vendre, vous pouvez posséder toute l’expertise du monde, être le meilleur dans votre domaine, si vous ne savez pas le vendre ça ne servira à RIEN. Un mec nettement moins bon sur votre sujet mais bon commercialement vous explosera …

Apprenez CONTINUELLEMENT à vendre. Toute votre vie.

Exact. Moins de blabla et plus d’actions. Moi aussi trop de blabla me fatigue en affaires …

L’entreprenariat est en effet très stressant, une excellente raison d’apprendre à vivre avec, à le maîtriser peu à peu. Seule l’expérience vous aidera à y parvenir.

1 J'aime