Ejaculation nasale

Une question me taraude

Si j’ejacule dans une bouche féminine et que, au moment d’avaler le nectar elle éternue.

Va t’elle tout recracher par le nez ? :thinking:

Je pense en effet que c’est possible dans le cas où le sperme soit très liquide.

S’il est pâteux, compact, il sera retenu par les poils situés dans le conduit nasal. Ce qui pourrait à terme obstruer ses voies respiratoires nasales après séchage du sperme et conduire à une sinusite.

ll conviendra alors de prendre rapidement le traitement suivant : 1 semaine sous amoxicilline 500 (1 cachet au lever et au autre au coucher) + spray nasal à l’eau salée 3 fois par jour. Ce traitement réglera le problème de cette sinusite due à un reflux de sperme.

1 J'aime

N’oublions pas le lavement anal au laudanum pour optimiser le tirage par aspiration du conduit nasal!

Communément appelé le coup du dragon il me semble. Bonne session Google :wink:

1 J'aime

Quelques exemples pratiques

C’était déjà douloureux quand je recrachais mon petit lait par le nez suite à une blague de mon frère quand j’étais petit, là c’est clairement hardcore !

C’est ce qui s’appelle avoir le nez creux !

En production récente il y a quelques vidéo de Legalporno qui traitent du cum snoring ou en français le sniffage de sperme.
Il suffit de taper “snoring” dans la barre de recherche pour trouver les trailers qui montrent les grands moments du show. Je vous conseille les vidéo avec Selvaggia.

Bon sniffage à vous !

1 J'aime

Le porn hardcore est dangereux pour sa vie sexuelle. A cause de ce genre de vidéos, quand je baise normalement (fellation, levrette, missionnaire,…) je me fais chier… :wink:

1 J'aime

Ça m’est déjà arrivé. Après quand je fais du less porn ça se rééquilibre. Je ne suis pas partisan du no porn et no fap mais plus de diminuer ces deux pratiques pour me reouvrir à un autre panel de sensations. Je re découvre l’équilibre.

J’ai eu une période hardcore, dans des dérives pas possibles. Je me disais que rien ne pourrait plus redevenir comme avant, mais je me suis trompé.

Je m’autorise deux-trois injaculations par mois, et sinon je baise avec ma copine quand c’est possible. J’ai totalement arrêté le porn, et je me porte beaucoup mieux, je suis revenu à des bases plus saines et beaucoup plus soft, un réel plaisir.

1 J'aime

Une belle note d’espoir dans un monde de brutalité @RMS
On est tous unanime sur le fait que pour stopper cette addiction comme beaucoup d’autre, changer son mode de vie, réorganiser ses croyance et si possible avoir une sexualité saine sont les meilleurs moyens.

1 J'aime