Érection et flexibilité

Yo les frérots,

Un autre problème que je rencontre de temps en temps, j’ai généralement de grosses érections qui amène ma queue quasiment à la verticale quand je suis debout. Le problème que j’ai avec ça c’est que du coup souvent quand je fais l’amour ben ma bite subit un genre d’hyper-extension pour que je puisse pénétrer ma partenaire dans certaines positions. Sauf que tirer une bite en érection vers le bas… bah ça fait mal et la dernière fois que j’ai fais l’amour à ma femme là, comme en plus j’ai besoin de temps et que j’y vais fort, ben j’ai ressentis un gros “clac” à la base de ma queue, comme un genre de cartilage ou je ne sais quoi, avec une bonne petite douleur discrète qui est restée quelques jours.

Une idée de ce que c’est ? Des astuces de préventions ou alors est-il possible de rendre sa verge plus flexible au niveau de la base ?

Yo poulet
Dis toi que ce n’est pas grave, ou du moins je ne le crois pas.Cela fait des années que je “craque” la base de ma bite comme ça quand je bande à fond, que ce soit lors de l’acte ou même par “plaisir” au même titre que je me ferai craquer le dos ou les phalanges.
Je crois que ce sont simplement des tissus mous (tissus conjonctifs) sous jacent qui s’étire tellement que la pression intra-capsulaire d’une articulation non loin se dégage et provoque le bruit que tu entends
Tout comme quand tu fais craquer tes doigts, ce ne sont pas des os qui s’entrechoquent mais une bulle d’air qui explose en fait.
Je suis pas 100% sûr de ce que je dis, mais ça me semble logique au vu de ce que j’ai appris (études de kiné)
Bien à toi :wink:

Moi je fliperais de me faire une “fracture de la bite”. Ce n’est pas une connerie. Certes il n’y a pas d’os dans la verge mais le terme donné est bien “fracture du pénis”.

Fracture des corps caverneux, du tissu conjonctif mou traversés par une multitudes de vaisseaux sanguins.

Si les corps sont trop tendus subissent un traumatisme, il est possible de se déchirer ces tissus.

C’est évidemment extrêmement douloureux et parfois un geste chirurgical est nécessaire.

Tu as aussi 'à rupture du frein beaucoup plus fréquente. Ça reste douloureux par contre ça saigne beaucoup.
Si tu es circoncis à la juif comme moi, tu n’as plus de prépuce et de frein.

Appelez le Docteur Cohen à l’avenir.

2 J'aimes

Je me suis déjà fait péter le frein et je confirme pour les saignements :rofl:
C’était une vieille meuf qui me branlait à fond n’importe comment en 3eme ou 2nd. Le pire dans l’histoire c’est qu’elle l’avait raconté à plusieurs personnes comme si c’était honteux pour moi alors que ça démontrait juste que même pour une branlette elle était nulle à chier :joy::joy:

Raconter ça démontre qu’elle est une vraie cassos …
Tu te laisses tripoter la nouille par n’importe qui mon ami :ok_hand:

:joy:
Oui carrément ! A cette époque je ne me respectais pas pour vouloir taper dans ça.
D’ailleurs cette crasseuse a fini par être une hippie blanche à dreadlocks :sweat_smile:

Ahah, moi j’ai très un bon souvenir de mon pétage de frein. (enfin sur le moment, c’était moins drôle^^)

Je venais de rencontrer une petite beauté classe et timide, étudiante en pharma, issue de bonne famille toussa.

Ça se passe dans ma petite piaule d’étudiant, où on avait déja couché quelques fois ensemble et ça s’était passé pas trop mal.
Et puis un jour, on baise comme des fous toute une nuit jusqu’à tomber de fatigue.
Et le matin, on se lève fracassés pour aller en cours…

Et là… vision d’horreur, on voit du sang de partout … mais PARTOUT ! :astonished:

Tous les draps étaient recouverts de giclures de sang, les oreillers aussi, le sol autour du lit était couvert de traces de sang, les murs étaient mouchetés !
Oohhh putain la fille commence a flipper, elle se regarde de partout… Elle a mal nul part et on ne trouve pas de sang sur elle :roll_eyes:
Moi je me regarde, rien non plus… Bien sur j’avais la bite endolorie, mais bon on avait baisé une grosse partie de la nuit, c’était donc normal de sentir sa bite en feu.

Bien sur, aucun de nous ne savait ce qu’était ce putain de frein…

On est donc très inquiet et on commence a se demander ce qui a pu se passer cette nuit… Je nettoie tout, je change les draps, je retourne le matelas, et LA !
Putain !! même sous le matelas, y’avait des gouttes de sang !!

Mais c’est quoi ce bordel, la fille est partie traumatisée et moi toute la journée je posais des questions à mes potes pour savoir si ils avaient une explication (aucune évidemment, sauf les morts vivants ou autres démons de passage :smiley: )

Bah, non c’était juste ma bite ! je venais de péter mon frein, mais on a tellement fait les fous cette nuit, qu’on en a foutu partout :laughing:

1 J'aime

:joy::joy::joy::joy:
Pas mal !
Je ne me rappelle pas avoir eu très mal par contre je me rappelle bien la tonne de PQ utilisé pour stopper l’hémorragie !
@LaCouilleVaincra je ne sais pas si tu as été consulté un médecin après ? Moi j’ai dû me mettre de la pommade tous les jours sur le gland pendant un petit moment. Ça brûlait comme ce n’était pas permis.

Non, je n’ai rien fait, ça s’est cicatrisé tout seul.

Ça a du saigner toute la nuit, vu le carnage au matin. :slight_smile:
Pourtant, même en cherchant, je n’ai trouvé aucune plaie sanguinolente, d’où mon étonnement.

Ensuite le soir, j’ai pu sentir la brûlure bien localisée, ce qui m’a permis de détecter une petite coupure sous le gland. Mais c’était vraiment pas très visible.

Ensuite la cyprine de ma copine a du cicatriser tout ça car on a remis le couvert les jours d’après.
:heart_eyes:

J’aurais dû essayer la cyprine au lieu de la pommade !

Mon dieu quelle histoire @LaCouilleVaincra, j’en ai eu les poils hérissés !

J’ai souvent entendu ces histoires de freins pétés, le mien doit être solide car il est toujours là. Et pourtant j’en ai pilonné des orifices, et même des anus de demoiselles mal préparées à une époque …

J’espère le garder le plus longtemps possible car s’il rompait hors du domicile conjugal je serais bien ennuyé pour trouver un argument rationnel …

1 J'aime