Honoré de vous rejoindre

Salut les gars! La communauté ayant beaucoup changé, j’ai décidé de réécrire ma présentation.

Je m’appelle David, j’habite en Suisse, j’ai actuellement 31 ans

Je suis tombé sur la chaine de JM en décembre 2019 et j’ai acheté « L’homme multi-orgasmique » le lendemain en E-book. Le sex tao est clairement LE truc qui m’a fait connaitre JM et qui m’a rendu dingue! Depuis, je fais de mon mieux pour appliquer les préceptes de DBL à mon hygiène de vie.

Je suis actuellement en dernière année de formation pour être enseignant en école primaire (enfants de 4 à 12 ans). En Suisse, l’enseignement en primaire est de très bonne qualité. Avant ça, j’ai déjà enseigné la capoeira durant les 12 dernières années et j’ai à mon actif probablement plusieurs milliers d’heures d’enseignement en tant que remplaçant.

Je pratique les arts martiaux depuis bientot 25 ans. environ 7 ans de karaté shotokan quand j’étais enfant et ado, puis la capoeira pendant 15 ans. J’ai aussi étudié les arts martiaux en général donc j’ai des connaissances éparses et générales sur ce sujet qui me passionne. J’ai aussi fait pas mal de danse, je considère que ça fait aussi partie de mon hygiène de vie et de mon développement.

Mes recherches dans ces domaines m’ont naturellement amené vers des pratiques du genre méditation, yoga etc., toujours plus ou moins balbutiantes. J’ai développé tout seul, étant ado, un exercice de méditation qui me permet de guérir des migraines et qui m’aidais lors d’insomnies. Aujourd’hui, cet exercice m’aide beaucoup dans la pratique du sex-tao.

Ah et aussi j’aime à mort cuisiner.

Mes projets:
-Terminer cette formation et avoir ma propre classe. L’utiliser comme laboratoire pour tester différentes méthodologies et me parfaire en tant qu’enseignant.

-Recommencer à donner des cours de capoeira aux enfants et développer ma propre école de capoeira.

-Mettre à profit les centaines de publications scientifiques liées à l’enseignement et aux sciences cognitives pour développer plusieurs projets commerciaux

J’vous aime,

David

6 J'aimes

Salut David, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Avec plaisir! En fait j’attendais qu’on me pose la question pour le faire. Je suis enthousiasmé par le fait que ca ait pris si peu de temps!

De préférence je m’assied en position seiza (https://fr.wikipedia.org/wiki/Seiza)
Mais en cas d’insomnie je suis couché sur le dos, bien droit. Dans des situations comme avant un combat, j’accorde moins d’importance à la position mais c’est plus difficile.

Le principe est simple: A l’intérieur de ma tête, je fais le son « mmmmm » en continu. Je me concentre uniquement sur ce son. Le but est simple, faire taire le dialogue dans ma tête. Je ne dois plus rien penser d’autre que « mmmm ». Lorsque mon esprit divague, je l’interromps en pensant le son « mmm » plus fort encore.

Avec le temps, j’ai commencé à ressentir l’énergie dans ma tête. Je pouvais la faire tournoyer dans la tête et je la sentais se dissiper mais j’ai jamais senti par où. Au fur et à mesure que l’énergie se dissipe, les muscles de mon front et de mon crane se détendent, ce qui est extremement agréable.
Aujourd’hui je comprends qu’il s’agissait d’un trop plein d’énergie accumulée dans ma tête.
Un spécialiste te donnera surement un exercice beaucoup plus sain et efficace. Moi j’ai bricolé ça quand j’étais ado (vers les 17 ans). Au moins ça marche :wink:

2 J'aimes

Ok, en somme, faire le vide dans sa tête et ne pas penser à ses tracas quotidiens.
Personnellement je recommande des gellules a base de mélatonine, melisse, valériane et camomille. Je sens vraiement la différence quand j’en prends et quand j’oublie d’en prendre.
A cela tu ajoutes une bonne pipe et je m’endors en moins de 5 minutes (au lieu d’une moyenne de 60 minutes…)

1 J'aime

Salut David et bienvenue !
Pourquoi enseignant au primaire par curiosité ?

1 J'aime

On ne peut pas « choisir » de « ne pas penser ». En tout cas pour moi c’est impossible. Il y a toujours un dialogue intérieur qui se passe dans la tête. Ca peut être les tracas du quotidiens, une scène de cul, un truc marrant, peu importe, c’est incessant.
Ma technique se rapproche en fait des techniques yogi utilisant le son « ôm »
A la différence que je ne les connaissais pas, donc instinctivement j’ai choisi un son ressemblant (« mmm ») que j’innonde dans ma tête pour faire taire toute pensée.

Merci pour le conseil. ça me fait penser que l’utilisation d’écrans inhibe la sécrétion de mélatonine dans le cerveau. On peut pallier à ça en supprimant la lumière bleue de nos écrans. Je l’ai fait sur mon mac et mon natel. ça marche bien!

Oui c’est indispensable => https://justgetflux.com/

1 J'aime

Merci nouveau camarade!

J’ai suivi des chemins un peu sinueux. J’ai grandi dans la croyance que « soit tu vas à l’université, soit tu finis pauvre ». J’ai commencé par suivre ce chemin sans conviction. Comme j’adorais les sciences, j’ai essayé polytechnique puis médecine. Le problème c’est que j’adorais apprendre, mais que j’arrivais pas à me formater en mode « étudiant-machine de guerre- apprend tout par coeur ». Donc j’ai lamentablement échoué.
J’ai fait 2 années sabatiques dans lesquelles j’ai taffé à coin pour me faire mes thunes et jouir d’un pouvoir d’achat. J’ai fait la progra d’un bar, taffé comme dj, cuisinier, serveur, entreprise de nettoyage, etc.
Mais pendant tout ce temps, ce que j’aimais le plus, c’était aller à la capoeira aider mon maître à donner le cours aux enfants. Progressivement, le maître me laissait le remplacer. Un jour, il est parti 8 mois au Brésil et nous a confié, à un ami et moi, les cours des enfants. Mon pote était moyen motivé, donc je le remplaçais souvent.
Quand mon maître est rentré, il était satisfait de mon travail et a décidé de m’accorder un cours. J’ai eu mes premiers élèves! Des gamins qui venaient de commencer. Avec le temps, j’ai eu 3 cours.
A ce moment là, j’allais échouer définitivement la médecine. Alors je me disais " si je loupe, je deviens enseignant" Heuresement j’ai loupé. J’ai commencé à faire des remplacements pour confirmer que c’etait ca que je voulais. Et je me suis rendu compte que c’était une vocation.

Alors pourqoi l’enseignement en primaire:

  1. Parce qu’en Suisse il faut un bachelor pour enseigner plus haut. C’est pas mon cas.
  2. Parce que j’ai 30 ans: Pas le temps de me lancer dans un bachelor.
  3. Parce qu’en Suisse, le système secondaire est très très mal fait (c’est la taule pour les gamins). Alors qu’en primaire, t’as ta classe, tes élèves et tu gères. En plus, on est méga encouragés à tester des méthodologies nouvelles etc.
3 J'aimes

Un autre ex-karatéka ! Content de ton arrivée sur le forum :+1:

1 J'aime

bien venu @JohnBernie_G1

1 J'aime