Hooker Fighter 1 : Silvio il Magnifico VS Beurette of the South đŸȘ

«Ceci n’est qu’une histoire fictive, fruit de ma libidineuse imagination. Toute ressemblance avec des personnes rĂ©elles ne peut ĂȘtre que fortuite.» :ok_hand:

Vendredi en dĂ©but d’aprĂšs midi. C’est aprĂšs une Ă©reintante mais fructueuse semaine que je dĂ©cide de m’accorder un peu de rĂ©pit : une pute ! :tada: :tada:

Une semaine Ă  arpenter certaines villes littorales mĂ©diterranĂ©ennes, une semaine Ă  lorgner tant de culs caramĂ©lisĂ©s vĂȘtus de sommaires bouts de tissus m’a fortement donnĂ© envie de cartoucher bestialement et sans mĂ©nagement une beurette :mosque: Les beurettes sont trĂšs PSE, et c’est ce dont j’ai besoin pour extĂ©rioriser ma tension accumulĂ©e 
 :facepunch: Qui plus est aprĂšs un petit peu plus d’une semaine de rĂ©tention spermique leur teint naturellement hĂąlĂ© cumulĂ© au soleil pris abondement cet Ă©tĂ© (elles ont gĂ©nĂ©ralement passĂ© l’étĂ© dehors, et non entre 4 murs Ă  travailler) sont des Ă©lĂ©ments qui feront d’autant plus ressortir la couleur de ma semence sur leur doux et chaud visage :dromedary_camel: :woman_with_headscarf:t6:

Je me stationne donc Ă  l’ombre, dans la SilvioMobile, moteur allumĂ© afin de profiter de la climatisation pour arpenter les annonces locales sur mon smartphone. Inutile d’aller m’établir dans un « bar » : dans le coin tous sont de qualitĂ© mĂ©diocre, sales, et peuplĂ©s d’individus que je ne souhaite pas spĂ©cialement frĂ©quenter :monkey_face:

Une petite annonce attire mon attention : photos au corps caramĂ©lisĂ©, 20 ans, 50 kg. J’appelle et pas de rĂ©ponse, s’en suit un sms de sa part me donnant le menu et les tarifs. J’opte pour une heure, avec option CIM / COF (+50), dans un hĂŽtel de mon choix (j’ai dĂ©cidĂ© de ne plus aller CHEZ les putes ou Ă  leur hĂŽtel, car force est de constater que les draps ne sont jamais changĂ©s entre deux clients et ça c’est dĂ©gueulasse) :poop: :skull_and_crossbones:

Je me pointe Ă  l’heure indiquĂ©e au lieu de rdv car je dois rĂ©cupĂ©rer la miss. De drĂŽles d’individus partout :monkey_face: :dromedary_camel: mais la ville « veut » ça 
 Et lĂ  je la vois arriver : totalement conforme aux clichĂ©s, slim, bien bronzĂ©e, un mini short en jean moulant ras les fesses, un haut blanc moulant au dessus du nombril, des lunettes de soleil rondes et perchĂ©e sur des talons. Evidemment le classique sac qui brille de mille de feux Ă  bout de poignet 
 Elle fait trĂšs trĂšs pute vulgaire : j’adore ça, c’est ce que je voulais :sparkling_heart:

On discute tranquillement durant le trajet, je lui file 10 balles en passant devant un Spar pour aller m’acheter une biĂšre fraĂźche car je suis assoiffĂ© et elle se prend un coca. Durant le trajet et avec nos Ă©changes je me rends compte qu’elle est Ă©videmment trĂšs stupide (incapable de m’indiquer la droite et la gauche, c’est pour dire) et probablement un peu mytho 
 Mais pour ce que je lui demande c’est le cadet de mes soucis :nerd_face:

On arrive devant l’hĂŽtel, je lui demande d’attendre dehors comme un chien car je vais prendre la piaule avec la carte de la sociĂ©tĂ© et j’aurais du mal Ă  expliquer pourquoi je prends des piaules pour deux Ă  mon comptable. Je rĂ©serve, m’acquitte de 92 euros, prends possession des lieux et lui donne le numĂ©ro de la chambre oĂč elle me rejoint :grinning:

ArrivĂ©s dans la chambre je lui donne l’argent pour une heure et les 50 euros de bonus pour le CIM/COF (important). En ouvrant son sac je remarque immĂ©diatement une forte odeur de weed, je le lui fais remarquer et elle me propose de rouler un joint avant de baiser :jamaica: J’ai lĂąchĂ© tout ça il y a longtemps mais de temps en temps pourquoi pas, on papote et elle s’enfonce de plus en plus dans la mythomanie m’expliquant qu’elle a Ă©tĂ© mariĂ©e 4 ans (Ă©videmment Ă  un maghrĂ©bin taulard) mais qu’elle a divorcĂ© il y a deux ans car il la battait (ben voyons) 
 Je lui fais remarquer qu’il est Ă©tonnant d’avoir Ă©tĂ© mariĂ©e quatre ans, divorcĂ©e l’an dernier, quand on a que 20 ans 
 Son cerveau bugge et elle ne sait pas trop quoi rĂ©pondre hormis : « Comment tu la trouves ma weed, c’est un pote Ă  moi qui la fait venir de chĂ©paou, c’est la meilleure du coin de la vraie bombe ! Tout le monde m’en demande, si tu veux je t’en vends ».

Silvio : « J’ai passĂ© l’ñge de ces drogues d’ados (alors que j’ai dĂ©montĂ© 80% du joint tout seul), en plus je trouve qu’elle a un goĂ»t de merde, genre liquide vaisselle   » :woozy_face:

Beurette : « Ah mais c’est normal c’est une variĂ©tĂ© goĂ»t citron, trop bon hein ? » :hugs: :hugs: :lemon:

Silvio : « Non, de mon temps la weed avait goĂ»t Ă  la weed, pas au Paic 
 Vous mĂ©langez tout comme dans vos tacos de merde, mĂȘme dans vos joints, ça n’a aucun sens ! A tous les coups t’as des capotes Ă  la fraise   » :strawberry:

Beurette : :neutral_face: « Hein ? »

Silvio : « Non non rien je déconne ! » (en fait non)

Beurette : « Aha trop fort lol mdr ptdr xpdr wesh wesh »

Je tĂšj le joint citronnĂ© par la fenĂȘtre (de toutes façons cette ville est dĂ©jĂ  pourrie, aucune utilitĂ© d’utiliser une poubelle) et elle commence Ă  se dessapper 


Beurette : « Alors comment tu me trouves ? Tu ne trouves pas que j’ai des trop petites fesses ? » :woman_shrugging:t6:

La beurette se penche en string, cul vers moi 


Silvio palpant la marchandise :face_with_monocle: « Non, elles sont trĂšs bien tes fesses (c’est vrai en plus), pourquoi ? Tu voudrais avoir un gros cul ? » :thinking:

Beurette : « Oui, comme dans les clips de zboubmachintruc tu vois ? »

Silvio : « Heu 
 non :thinking: »

On commence Ă  se chauffer et elle me dit :

« Bon t’es super sympa, mignon et tu sens bon 
 je vais te sucer nature » :girl:t6:

Silvio : « Oui, je me lave, mais surtout c’était prĂ©vu dans tes prestations et j’ai payĂ© pour ».

Beurette : « Slurp slurp glop glop OK » (la bouche pleine)

Bon là je dois l’admettre les amis : une des meilleures pipes de ma vie. Elle a de la technique, bien baveuse, une langue trùs agile dont elle sait jouer. Bordel elle a du en sucer des bites, pense à pisser juste aprùs la baise et à bien savonner tout ça Silvio 


Ensuite une baise assez classique mais bien exĂ©cutĂ©e oĂč j’ai pu la cartoucher dans tous les sens sans la moindre protestation de sa part, un joli corps mate teenesque, petits problĂšmes cependant dans les changements de positions oĂč elle n’a aucune intelligence dans l’espace et malgrĂ© mes instructions corporelles pourtant claires elle se sent obligĂ©e de dire Ă  chaque fois :

« Comme ça ? »

« Tu veux que je me mettre dans ce sens ? »

« Ça te va bien comme ça ? »

Silvio : « Dis moi, c’est moi oĂč tu ne te tais jamais ? » :face_with_raised_eyebrow:

Beurette : bug :eyes:

En bref c’était quand mĂȘme une bonne baise, les beurettes sont relativement cochonnes et se lĂąchent facilement en mettant du coeur Ă  l’ouvrage. Je l’ai mĂȘme faite jouir Ă  deux reprises (clitoridien + vaginal).

Le moment fatidique arrive : le CIM / COF :star_struck: :sweat_drops:

Je la mets Ă  genoux devant moi, le miroir derriĂšre elle pour visualiser son cul et lĂ  quand je retire la capote elle me sort :

« Heu non en fait c’est pas possible l’éjac Ă  cause de mon maquillage parce blopblopglurpblop   » obligĂ© de saisir cette mythomane par les cheveux pour remettre ma bite dans sa bouche afin de la faire taire 
 :pouting_cat:

Bon, comprenant que ce type d’éjaculation est compromis malgrĂ© le supplĂ©ment payĂ©, l’énergie Ă©tant qui plus est cassĂ©e par cette rĂ©ponse inattendue je la relĂšve et Ă©jacule misĂ©rablement sur son petit cul caramel 
 :sweat_drops: Un peu déçu, je n’aime pas me branler pour Ă©jaculer 
Ça aurait Ă©tĂ© une Ă©jaculation intĂ©ressante si une seconde nana m’avait branlĂ© pour Ă©jaculer sur le cul de la premiĂšre mais nous n’étions que deux :cry:

Elle file Ă  la douche, continue de parler. J’attends devant la douche Ă  poil, le sexe dĂ©goulinant 
 Je me douche Ă  mon tour et lui demande de me restituer les 50 euros de bonus du CIM / COF. Elle Ă©vite le sujet en parlant d’autre chose 


A la seconde demande et Ă  son second dĂ©filement j’ouvre son sac et rĂ©cupĂšre moi-mĂȘme les 50 euros, et lĂ  putain la voilĂ  qui bondit par dessus le lit tel un ninja du dĂ©sert :woman_cartwheeling:t6: , elle me saisit par derriĂšre et tente de m’étrangler :scream: :scream:

Je me retourne, la saisis par le cou, la plaque contre le mur et lui dit de se calmer immĂ©diatement, que je vais simplement rĂ©cupĂ©rer le surplus de la prestation payĂ©e non rĂ©alisĂ©e comme nous l’avions prĂ©vus 
 Elle s’agite comme une dingue en vocifĂ©rant, je reste calme, dĂ©tendu mais ferme 
 Elle finit par me dire « ok ok lĂąche moi stp » :dizzy_face:

Je récupÚre donc les 50 balles, lui laissant évidemment le reste :ok_hand:

Et lĂ  mes amis, dans le petit couloir menant Ă  la porte pour sortir de la chambre j’entends un « clac clac clac » hyper rapide (bruits de talons), Ă  peine le temps de retourner ma tĂȘte d’un quart de tour que je vois cette pute totalement hystĂ©rique sauter dans les airs aprĂšs avoir pris de l’élan, pied en avant et me foutant un coup de talon au bas du dos :dancer:t6: (et ça fait mal) :fist_left: :fist_left:

Je manque de me viander, me retourne lui fais une clé de bras puis la plaque au sol :muscle:
Elle est en pleine crise de dĂ©mence, gesticule au sol comme une Ă©pileptique en mettant des coups de pied partout faisant valdinguer le mobilier, hurlant Ă  la mort et me crachant mĂȘme Ă  la gueule comme un lama endiablĂ© :face_with_raised_eyebrow: :llama:

Je sais qu’il faut rester calme car je sais ce qu’elle essaie de faire : foutre le bordel pour que je lĂąche l’affaire et lui rende les 50 balles pour ne pas avoir d’emmerdes. Alors autant ça aurait pu marcher dans ma jeunesse :baby:, et ça doit mĂȘme marcher avec les autres clients, mais lĂ  tu es tombĂ© sur Silvio ma petite : plus de 10 ans de putes Ă  son actif et dans plusieurs pays :earth_africa:, des endroits les plus dangereux aux endroits les plus luxueux et des embrouilles j’ai ai eu en masse 
 C’est pas une mini beurette le cul encore collant de mon sperme qui va me manipuler et me baiser avec son petit jeu habituel de l’esclandre publique dont les racailles ont le secret :point_left:

Je lui signifie que lĂ  elle a Ă©tĂ© beaucoup trop loin, la tiens fortement en la fixant dans les yeux et exige des excuses. Je lui explique avec calme que si elle ne veut pas mourir dans une chambre d’hĂŽtel avec le tuyau de la douche autour du cou en guise de collier mortuaire elle ferait mieux d’apprendre la politesse dans la minute qui va suivre car je suis pressĂ© :ok_hand: :ghost:

Elle pleure et s’excuse. Je relĂąche l’animal mais reste sur mes gardes 
 Ne pas lui tourner le dos et faire attention Ă  ce qu’elle pourrait sortir de son sac (Ă  ce niveau lĂ  de dĂ©bilitĂ© je sais qu’à peu prĂšs tout est possible de sa part).

Elle passe sur un autre registre, la pitié :

« Wesh mais mon mac va me dĂ©foncer tu vois (alors qu’elle m’avait dit ne pas en avoir 
 je ne relĂšve pas), on est restĂ© longtemps ensemble tu dures longtemps et on a fumĂ© un joint, il va vouloir plus d’argent sinon je vais me faire Ă©clater snif snif snif » 


Silvio : « Ecoute j’ai payĂ© une heure et on a baisĂ© une heure, et le joint c’est toi qui a proposĂ©, c’est pas mon problĂšme   »

Beurette : « Putain mec tu vas voir je vais appeler mon mac ! » :woman_with_headscarf:t6: :bearded_person:t6:

Silvio, blasĂ© : « Ecoute ok, on sort et appelle le je vais m’expliquer dehors avec lui ».

Je la fais passer devant et on sort sans scandale de l’établissement 
 Bon, premiĂšre Ă©tape pour me dĂ©barrasser de cette pute sans rameuter tout le monde rĂ©ussie 
 Vue la tournure des Ă©vĂ©nements c’est dĂ©jĂ  une performance.

Sur le trottoir :

Silvio : « Bon, tu l’appelles ton mac ? » :thinking:

Je me disais autant régler cette histoire entre hommes, elle étant totalement cinglée et teubée.

Beurette : « Hein, quoi ? Heu aller c’est bon va ramĂšne moi stp »

Gentleman (imbĂ©cile ?), je prends la route pour la ramener 
 Ce n’est pas loin et en fait je crains qu’elle me pĂšte un rĂ©tro ou vitre si je la laisse lĂ  comme une merde 


Mi trajet elle commence Ă  faire de petits cris (???), taper des pieds sur le sol de la voiture, met un coup de poing (heureusement sans dĂ©gĂąt) dans la planche de bord (putain que j’aurais aimĂ© qu’elle se dĂ©clenche l’airbag dans la face), et hurle qu’elle va appeler son mac, que c’est un arabe super connu, qu’il sort de prison et qu’il va me planter 
 :smirk_cat:

LĂ  je perds patience, ça en est trop cette fois et il est temps d’en finir pour passer Ă  la derniĂšre Ă©tape : je pile en plein centre ville avec la fumĂ©e et tout, fait un crĂ©neau nickel Ă  toute allure, coupe le contact de la SilvioMobile, me tourne vers elle en prenant mon couteau qui est dans l’accoudoir et lui dis « Vas y, appelle le ton putain d’arabe au RSA, je vais le saigner comme un porc et toi avec, je ne bouge plus d’ici tant qu’il n’arrive pas et toi non plus t’as pas intĂ©rĂȘt Ă  bouger ! Tu as voulu m’entuber mais ça prend pas avec moi » :rage: :face_with_symbols_over_mouth:

Beurette : « Snif snif je vais appeler les flics ! » :sob: :sob:

Silvio : « Les flics ? ahahaha ! Vas y appelle les on reste là tous les deux de toutes façons » :rofl: :joy: Gros éclat de rire devant son air médusé :flushed:

Beurette : "Sur le coran de la mecque tes morts tu es fou on va te saigner, de toutes façons j’ai ton numĂ©ro sur mon tĂ©lĂ©phone on va te retrouver jte dis fils de pute " ! :woman_with_headscarf:t6: :monkey: :dromedary_camel:

Silvio : "Mais je ne suis pas ton fils !» :face_with_raised_eyebrow:

La beurette m’a regardĂ©, pantoise, je sĂ©chais mes larmes du fou rire prĂ©cĂ©dent 


Silvio : «Barre toi maintenant, ça suffit ton cinĂ©ma de merde j’en ai ma claque et je ne veux plus voir ta face d’escroc  » :wave:

StupĂ©faite et Ă  bout de tentatives elle a claquĂ© la porte et s’est barrĂ©e :rofl:

Plus tard sur le retour je me suis arrĂȘtĂ© chez mon boucher acheter 3 entrecĂŽtes avec ce billet de CIM malheureusement non dĂ©pensĂ©, et on s’est finalement bien rĂ©galĂ©s chez les Silvio :cow2: :ok_hand:

Soyez prĂȘts Ă  tout les amis lorsque vous allez aux putes, l’aventure est au bout du tapin :grinning:

18 J'aimes

Quel récit mon cher @SilvioBerluscunni
Tu m’avais vendu du rĂȘve en racontant Ă  demi mot cette histoire que tu prĂ©parais tant mais lĂ  ça va au dĂ©lĂ  de toutes mes espĂ©rances.
On annonce la fin des aventures de Spiderman au cinĂ©ma 
 pas grave, il y a les Silvio’s Stories qui valent Ă  elle seule les billets et le popcorn pour voir une bouse commerciale.

Entre la narration, ma mise en scĂšne et mĂȘme les illustrations, on s’y croirait. J’ai mĂȘme rĂ©ussit Ă  sentir les talons de cette grognasse lorsqu’elle a tentĂ©e d’imiter LĂ©onardo des Tortues Ninja ! Leonarda plutĂŽt !!!

Franchement ton personnage as eu de cran pour demander le remboursement de son CIM non consommĂ© et d’avoir tenu tĂȘte Ă  cette conasse du dĂ©but jusqu’à la fin. Beaucoup d’hommes dans la vraie vie se seraient dĂ©filer Ă  peine l’éjac sur le cul tout juste coulĂ©e.
Il est fortement dommage que dans cette histoire cette conasse n’ai pas reçue l’airbag en pleine face. Ca n’aurais pas Ă©tĂ© simple d’expliquer ça Ă  ton assureur mais la dose d’humour aurais pu te combler pendant des annĂ©es.

On salut tous Silvio pour l’éducation des putes.
Si un jour le service des vĂ©nales sur WA s’amĂ©liore, on sauras que cette histoire en aura inspirĂ© plus d’un !

3 J'aimes

MON DIEU.

Je m’en vais engager un producteur pour faire un court mĂ©trage, histoire de dingue! Ce genre de folles, c’est mon quotidien
 Les beurettes Ă©cervelĂ©es


Bref magnifique récit!

Je finis ma partie et je vous raconte ce qu’il m’est arrivĂ© cette nuit.

2 J'aimes

Tu sais, tu aurais pu lui faire une prise du sommeil, et te barrer tranquille. Si y a pas de tĂ©moins, et pas de preuves (je crois pas que ça laisse de trace) tu crains rien


Ou un coup de la tranche de la main dans la gorge, c’est rapide et ça laisse pas de traces


Je ne maĂźtrise pas ça, et je ne pouvais pas la laisser inconsciente (stress : va t elle se rĂ©veiller ?) qui plus est dans une chambre Ă  mon nom avec mon emprunte CB oĂč elle aurait pu tout fracasser, l’hĂŽtel me facturant les dĂ©gradations.

Ne jamais laisser une chambre prise Ă  votre nom Ă  une pute, pourtant plein de fois certaines me l’ont proposĂ© et mĂȘme en me la remboursant en espĂšces. Hors de questions, je ne sais pas ce qui va s’y passer et c’est ma CB qui est enregistrĂ©e en cas de dĂ©gradations.

Puis j’ai prĂ©fĂ©rĂ© gĂ©rer ça comme un homme, de A jusqu’à Z.

Ah oui j’avais pas pensĂ© Ă  ce dĂ©tail
 Tu as bien gĂ©rĂ© le truc en tout cas, tout comme il faut. C’est ça la bienveillance :joy:

1 J'aime

Quoi que si, j’ai dĂ©jĂ  payĂ© une chambre Ă  Paris Ă  une escort Russe hyper bonne qui m’avait touchĂ©, peut ĂȘtre menti j’en sais rien 
 je lui ai carrĂ©ment payĂ© une piaule face Ă  l’aĂ©roport pour son avion de retour du lendemain 
 Et dans un bel hĂŽtel.

Elle Ă©tait de toute Ă©vidence seule, dans la merde (je vous passe les dĂ©tails), et en gentleman je n’allais pas laisser une si jolie fille passer la nuit dehors et Ă  Paris surtout aprĂšs 2 prestations incroyables (c’était plusieurs jours aprĂšs notre rencontre et sur ce qu’elle disait ĂȘtre son numĂ©ro perso). On avait beaucoup discutĂ© aprĂšs nos rdv et on avait bien accrochĂ©s 


Elle a pu se reposer, se mettre au calme et en sĂ©curitĂ© 
 ça lui a fait du bien aprĂšs beaucoup de pĂ©ripĂ©ties. Elle m’envoyait plein de photos toute la journĂ©e dans la chambre oĂč elle Ă©tait seule, toute la journĂ©e vue la quantitĂ© de photos 


Elle m’a remerciĂ© mille fois, m’a envoyĂ© des WhatsApp photos avec sa famille une fois rentrĂ©e en Russie 
 Heureuse d’avoir retrouvĂ© les siens et quittĂ© la prostitution qui ne lui correspondait pas.

Alors peut ĂȘtre que je me suis fait niquer, mais j’y ai cru car elle Ă©tait vraiment naĂŻve et amatrice dans sa façon de gĂ©rer son annonce un peu nulle, du coup elle n’avait eu que trĂšs peu de clients et ensuite plus rien durant plusieurs jours car noyĂ©e au milieu de centaines d’annonces pros 
 FauchĂ©e comme les blĂ©s elle avait juste gardĂ© de quoi prendre le billet retour, elle logeait mĂȘme dans un espĂšce de foyer avec dortoirs communs d’oĂč j’ai eu les photos (quelle pute monterait tout ça pour me gratter 120 euro d’hĂŽtel dans un aĂ©roport ? Et encore 120 balles car je lui ai pris un hĂŽtel confortable, mais mĂȘme un F1 Ă  50 euros elle aurait Ă©tĂ© ravie 
 d’ailleurs c’est ce qu’elle m’avait demandĂ©). Elle Ă©tait Ă©puisĂ©e, je le voyais sur les clichĂ©s 
 Elle Ă©tait une perle vivant au milieu des rats, elle Ă©crivait beaucoup et composait mĂȘme des poĂšmes en français qu’elle m’avait montrĂ© (elle apprenait le français).

J’ai donc fait ce qui me semblait juste en me comportant comme un gentleman afin qu’elle garde quand mĂȘme au moins un bon souvenir de la France 
 Et puis elle Ă©tait vraiment superbe 


Ps : on ne m’a facturĂ© aucune dĂ©gradation dans la chambre, aucun service supplĂ©mentaire (mĂȘme pas une bouteille d’eau).

5 J'aimes

Bordel quelle belle preuve d’humanitĂ© @SilvioBerluscunni .

J’aurais fait la mĂȘme.
Ahlala Mika m’écrivant des poĂšmes en français et m’envoyant des photos d’elle en famille. Elle fait toute mignonne Ă  cotĂ© de papa et maman mais 48 heures avant elle faisait des bulles avec mon sperme.

3 J'aimes

Ton petit Nemo Russe :tropical_fish:

2 J'aimes

Nemo adore se balader dans ma barriĂšre de corail !

1 J'aime

Putain quelle repartie !

Moi aussi je serai un de tes lecteurs le jour ou tu sortiras tes mémoires.

Putain sors un bouquin avec tes meilleurs histoires XD
C’est magique

2 J'aimes

Quel talent
le tuyaux de douche aurait ete necessaire cependant :smirk:

Hollywoodien ! @SilvioBerluscunni, une des meilleurs, pleine de courage et de JUSTICE ! BRAVO. :ok_hand: :crown::ok_hand:

Sur le principe, tu as totalement raison ! Au combien de CIF/CIM sont « cancelled » au moment fatidique !

Une beurette aussi 19 ans, qui m’a annuler mon CIF gargantuesque, payĂ© !

J’aurais pu foutre un bordel sans nom, ou reprendre mon dĂ», mais « que nenni » :

: « TrĂšs bien, je comprends pour le CIF Ă  19 ans, on ne mesure pas la chose avant d’y ĂȘtre confrontĂ©. Avec plaisir, j’accepterai un bon massage ! »

Maintenant, je paye la durĂ©e de la presta. Ă  l’entrĂ©e, puis pendant l’acte, je m’accorde des extras sans sortir la monney.

"Permet moi te foutre mon sperme sur ta bouche, pour 50 balles de plus, tu es ok ? "

C’est nettement plus mĂ©canique, je te l’accorde, mais comme cela je maĂźtrise mon budget et Ă©vite toute en embrouille du genre.

Amicalement WARLOVE :love_you_gesture:

2 J'aimes

DorĂ©navant les extra restent dans la poche et ne sortent qu’aprĂšs acceptation de la presta.

Imaginez payer une extra anal de 100€. La fille dit OK par message, tu lui donne son enveloppe avec l’extra et au moment venu elle te dit « not possible ».

Nous ne sommes pas des pigeons !

2 J'aimes

Une seule solution : la clé de bras.

Je dĂ©teste nĂ©gocier pendant comme au marchĂ©, ça tue le naturel du rdv. On se met d’accord par tĂ©lĂ©phone / sms sur les prestations et la somme, j’arrive, je paie rubis sur l’ongle, si refus de prestation malgrĂ© la somme donnĂ©e : clĂ© de bras, tuyau de douche :sweat_smile:

Quand Silvio se rend chez Casto acheter des parpaings c’est que quelque chose s’est mal passĂ© !

2 J'aimes

@SilvioBerluscunni we’ve got a situation !


4 J'aimes

Merde, Silvio La Bavure :sweat_smile:

1 J'aime
  • Silvio tout Ă  droite : Ă  poil ! Déçu que la bataille soit dĂ©jĂ  terminĂ©e
  • Tout Ă  gauche @WAR l’air serein, limite trop habituĂ© aux scĂšnes de crime
  • Le binoclard au centre c’est moi. Le sang, les affaires sortides et les cadavres mutilĂ©s j’ai dĂ©jĂ  vu mais c’est toujours avec un peu d’émotion pour ces derniers.
3 J'aimes