J'aime les oiseaux, je peux t'enculer ?

Salutation, les gars, je suis peut-être légèrement hors sujet, ce n’est pas impossible… Mais l’envie de partage, dans un élan de solidarité masculine est bien là, alors j’ai essayé de retirer de mes “coups d’éclats”, du genre de ceux qui ont toujours éclaté mes potes, une méthode qui m’a bien souvent permis de tirer mon coup. L’astuce étant de croire son propre baratin, et de se dire qu’on est génial, en pleine représentation devant un public ébahi. Le public, ça peut-être tes potes, ça peut-être l’esprit de JeanMa, qui depuis la Russie s’amuse de te voir élaboré de tels stratagèmes, mais le public, ce sera toujours, toujours, la ou les meufs que tu cibles. Ce travail que tu vas effectuer, je dirais qu’il est même là plus pour elle que pour ta queue. Tu es un type incroyable, bien au-dessus des clampins autour de toi, franchement, pour elle, il vaudrait mieux rentrer seul qu’avec l’un de ses types. Heureusement que tu es là.

Chez moi, pas de méthode imparable, une fois, dans un bar en terrasse, tout à commencer avec un pote ayant mis par mégarde du gel pailleté, une aubaine pour choper les 3 gourgandines à notre droite, dans ma tête, quand j’ai envie de cul, n’importe quel élément autour de moi peut-être un point de départ.

J’ai longtemps (et c’est même encore le cas) considéré la manipulation comme une forme d’intelligence, le monde est mon terrain de jeu.

J’ai quand même remarqué un schéma plus ou moins répété quand je veux juste baiser, sans rien derrière : je glisse l’air de rien une info peu commune, écouter par la cible, exemple déjà donné : je suis auteur, je suis rumpologue, je suis comportementaliste canin bref, je suis un fils de pute…

De là j’accroche là nana, je m’exerce à la fasciné en feignant de ne pas vouloir m’épancher :

  • Non, mais je n’ai pas écrit de grands livres en réalité, je suis auteur pour « Monster », c’est moi qui ai écrit la plupart des textes derrière les canettes, c’est un emploi marketing…
  • Rumpologue ce que c’est…. Non je ne préfère ne pas le dire, les gens prennent ça pour de l’ésotérisme et te prennent ensuite pour un fou, ce n’est pas de l’ésotérisme, mais plus une forme d’interprétation du corps… « mais non je ne suis pas comme les gens, dis-moi ce que c’est, ça à l’air intéressant…. », et BIM je lui dis, elle se sent à part et digne de confiance…
  • Bien sûr les animaux sont fascinants, et l’on peut comprendre son animal de bien des manières, savais-tu que…
    Dans tous ces cas de figure, il faut bien sûr un minimum connaitre son sujet, mais je suis d’une nature très curieuse, je lis beaucoup, je suis capable de te faire un exposé d’une heure sur n’importe quel sujet, connus ou non, c’est là mon premier atout séduction, dans mes rapports aux femmes, comme lors d’un entretien d’embauche.

Ensuite, si je n’exerce pas une fascination/ un intérêt assez fort, je me repends et explique mon mensonge, j’explique qu’en tant que mentaliste, il est intéressant d’observer les signaux d’un corps face à une situation peu commune, et je m’emploie à lui faire quelques tours que je maitrise. À ce moment-là, la fille ne sait pas toujours quoi penser, mais je la fascine, le très gros du travail est fait d’autant plus que les tours présenter ont déjà amener un contact physique qu’elle n’a pas rejeter, son inconscient lui parle. Je lui laisse alors le choix de me laisser, de boire un verre, de rejoindre notre groupe d’ami.e.s ou autre selon le contexte, mais depuis le début, depuis qu’elle a entendu l’info peu habituelle du début, elle est conditionnée à s’intéresser à moi, j’ai en plus la chance d’être un excellent orateur, ça efface totalement ma sale gueule ^^

Conclure n’est jamais bien difficile, je suis d’une cruelle honnêteté, je lui explique ne pas être un gros dragueur, que je la désir, que j’ai envie d’elle et qu’elle me fascine (comme la plupart des jolies femmes), que je sais que ça ne se dit pas, mais qu’honnêtement, je suis assez désarmais et que je préfère simplement lui avouer, sans rien promettre de plus qu’un agréable moment. Quand je le sent je fais un brin d’humour derrière, et puis voilà ( du genre : allez viens/reste je fais des supers pancakes au petit-déj…)

5 J'aimes

Excellente stratégie l’ami, celle d’avouer son désir fonctionne à fond, cela fait des années que je l’utilise aussi. Tu es doté d’une très bonne intelligence sociale, l’intelligence la plus utile dans notre monde actuel !

Une bonne intelligence sociale… Tu me fais plaisir car je reviens de loin, très loin là-dessus, ce fut pendant longtemps, très longtemps mon talon d’Achille.

Avouer mon désirs c’était assez instinctif en revanche, mais sans l’enrobage de conventions ou de baratin autour, cela ne fonctionnait pas.

Je note chef ! :nerd_face:

« J’aime les oiseaux, je peux t’enculer? »

C’est quand même plus classe que les opener qu’on trouve chez ces cucks.de seducteurs.

AH !
Le Game c’est de la merde. Point

MERCI de le rappeler :+1: