Je préfere les putes aux salopes

Le titre peut choquer mais pas de ça entre nous, allez.

Pourquoi ce topic, c’est un peu psychanalytique, car persuadé qu’il faut exprimer sa propre loose pour pouvoir la dépasser (bien sûr il y aura toujours quelques merdeux pour essayer d’utiliser mes propres confidences contre moi-même, je les emmerde).

-Mon rythme de croisière actuel : 1 tentative d’approche tous les 5-6 mois environ.

-Uniquement des femmes « de passage » dans ma vie, présente sur un temps déterminé (variant de 2 semaines à 2 mois).

-Le stimuli physique me donne le feu-vert pour envisager la fille (aller plus loin dans la parole).

Dans la vie quotidienne j’ai pris l’habitude de pas trop les calculer (honnêtement tellement d’autres choses à penser et faire)!

-action précédente : novembre 19, berezina avec la prof d’espagnol (j’ai raconté ça quelque part ici sur le forum).

-dernièrement, quelques jours précédemment, la concierge de l’hôtel (lieu de formation) : beurette, entre 25-30 ans, mini jupe, collant noir, sérieuse dans son travail.

–Élément déclencheur : elle est venue passer l’aspirateur à « mes pieds » alors que je travaillais sur l’ordi. Érection. Une ambiguïté (réciproque) entre nous s’ est mise en place.

-peu de temps à passer dans ce lieu, donc pas le temps pour entretenir l’ambiguïté. « C’est vous toute la semaine… Blablabla » (dans l’idée de lui demander son num le dernier jour).

-Le lendemain : très froide : vas te faire foutre chérie.

-« mathématiquement » prochaine tentative fin de l’été :stuck_out_tongue_closed_eyes:

-Merci de m’avoir lu les fréros.

1 J'aime

Pas très bien compris le topic, mais si c’est des conquêtes que t’as réussir à conquérir, GG :+1:

Comment ca m’aurait excité celle la :bave:, surement un trauma d’enfance

1 J'aime

@CiziaG1 le passé est ce qu’il est. Prêt à rebâtir sur ces vestiges :wink: