Jeux d'adultes!


#1

Ave Frères couillus!

Je me suis fait la réflexion suivante: il y a des jeux d’enfants et des jeux d’adultes.

Exemples:

  • Regarder du porno en se masturbant versus rapports avec une vraie femme,

  • Jouer à un jeu vidéo de tir à la première personne versus aller au stand de tir ou faire un stage de formation en réel,

  • Passer une soirée à jouer à “Mortal Kombat 228” versus aller à l’entrainement de MMA,

  • Jouer à un jeu de stratégie versus monter ses businesses.

Tout le développement personnel consiste à jouer à des jeux d’adultes!

Qu’en pensez-vous? Voyez-vous d’autres exemples?


#2

Pas bête, mais après dans ce cas y’a des jeunes comme moi qui jouent à des jeux d’adultes et des adultes qui joue avec les gosses selon toi ?


#3

Le MMA est un sport, un jeu de baston est un loisir, un moyen de se détendre.

Idem pour les jeux de tir.

Il y a du vrai dans ce que tu dis, mais je ne pense pas que la vie soit binaire à ce point là, tout n’est pas tout noir ou tout blanc.

L’humain a besoin de se détendre, de se laisser parfois aller à faire des choses non constructives sinon c’est le burn out assuré un jour et l’asile psychiatrique pour certains. Ca s’appelle l’équilibre psychique.

Je pense donc qu’il est bon (voir même nécessaire), parfois, de se laisser aller à faire des trucs cons qui n’apportent rien hormis le plaisir immédiat.

Mais évidemment si les loisirs prennent le dessus sur le constructif là ça pose problème, mais si ça ne tient que 10% par exemple de ta vie je pense que c’est très bien pour ne pas devenir un robot.


#4

Exactement ce que j’allais dire.
Ne pas confondre acquisition de compétence/amélioration de soi et détente/loisir.


#5

@SilvioBerluscunni @LaCouilleVaincra Il faut effectivement parfois laisser l’esprit se relâcher bien sûr. Je ne fais pas la confusion.

Cependant ce que j’ai observé sur moi-même, c’est un glissement du plaisir du jeu des jeux “enfants” vers des jeux “adultes”.

Par exemple, j’ai été un gros gamer à une époque (semi-professionnel classé dans les 200 premiers mondiaux sur un jeu de stratégie en temps réel bien connu ). Et bien maintenant, je n’ai même pas de jeu installé sur mon ordinateur parce que je prends beaucoup plus mon pied en faisant de la vraie stratégie en créant et développant des businesses.

Je parlais plus de ce glissement en termes d’émotions positives reçues ou perçues plutôt que de se transformer robot mécanique du développement personnel.

@Malik Je pense que oui. Il y a des jeunes qui font des jeux d’adultes et des adultes qui pratiquent des jeux d’enfants.


#6

Je pense que c’est une histoire de maîtrise et modération.

Si tu n’arrives pas à limiter les jeux, ne joue pas.

C’est comme le mec qui a un penchant pour l’alcool, il ne faut pas qu’il boive le premier verre alors que moi par exemple je peux me faire un whisky glace le vendredi soir et n’en boire qu’un seul quand quelqu’un d’autre finirait la bouteille.


#7

Tout à fait d’accord pour la maîtrise et la modération.

Pour ma part, j’ai eu un changement dans ma réponse émotionnelle. Maintenant, j’ai le même retour émotionnel quand je crée un nouveau projet pour une de mes entreprises qu’à l’époque quand je battais quelqu’un de mieux classé que moi.


#8

Intéressant.

C’est un peu comme quand on a un comportement addictif, remplacer une mauvaise addiction par une autre addiction plus saine est une solution qui fonctionne mieux que le «sevrage» brut.


#9

C’est exactement ça. Tu as trouvé le bon terme: remplacer une
mauvaise addiction par une bonne.