L entraînement à l injaculation

Salut les gars, voilà ma problématique lors d une masturbations consciente ou d un acte sexuel, viens le moment où je sens que je m approche du point de non retour, je sais que je dois pas faire le kamikaze alors j’essaie de ne pas aller trop loin dans l excitation. Et viens ce moment où je me dis « arrête tout et contracté comme un malade ».
Et la bordel ça me demande une volonté de malade, c est comme si je devais renoncer à m endormir dans des draps de soie pour aller faire des pompes dans la boue en me faisant foueter … enfin je sais pas comment vous vivez ce moment mais perso je vis ça comme un supplice. Et quand je trouve assez de force pour stopper et contracter, j ai l impression que la contraction volontaire du pc amorce les contractions en jaculatoires involontaires… bref je gâche mon plaisir parceque je force comme un fou en essayant de bloquer le pc , j ejacule quand même quelques goutes… quand je recommence la stimulation je suis hypersensible et je jouis en 5 secondes
Vous en pensez quoi ? Simple Manque de pratique ?

Salut Dorian,

D’après ton expérience et ce que tu racontes, j’ai l’impression que lorsque tu cherches à faire ton orgasme son éjaculation tu fais ce circuit : 1/ tu approches du point de non-retour 2/ tu contractes le muscle PC, ce qui te pousse à une contraction éjaculatoire involontaire 3/ tu devient hypersensible

Pour te donner mon point de vue, lorsque je cherche à faire un orgasme sans éjaculation, je stimule jusqu’à ce que l’éjaculation commence à arriver (le moment où tu sens que ça part des couilles et que ça va sortir). Et là comme tu l’as dit, ça demande de la discipline, car dès que tu sens que l’orgasme arrive il faut contracter à MORT le muscle PC. Tu le contractes comme si tu voulais à tout prix stopper le liquide de sortir (c’est comme ça que je le visualise). Tu le contractes comme si ça allait être un échec de faire sortir du sperme. Ca va te sembler être une éternité ce moment où tu luttes contre ta propre éjaculation, où tu luttes contre ta propre sortie de sperme, mais il faut continuer. Et au bout d’un moment, je sens que le sperme ne cherche plus à sortir et c’est à cet instant que je vis l’orgasme sans éjaculation, je peux alors relacher le muscle PC et profiter. Les sensations sont plus intenses lorsque je fais un orgasme sans éjaculation par rapport à un orgasme avec éjaculation. J’espère que ça te sera utile pour ton entrainement !

1 J'aime

L’erreur peut aussi venir de contracter trop tard, tu devrais à mon sens contracter plus tôt.

Moi j’adopte une autre stratégie : tout au long de ma baise je fais de longues contractions de mon muscle pc, même quand je suis très loin de l’orgasme, au lieu d’attendre les derniers instants : je contracte dès le départ environ la moitié de temps de ma baise. Mais ça fait des années que je pratique, mon muscle pc doit donc se contracter avec moins de difficultés qu’un débutant.

Salut Bobby !
Merci pour ta réponse, donc si je comprend bien tu attend de franchir la limite du point de non retour pour exécuter la contraction du pc, la j imagine que tu donne tout ce que tu a pour ne rien laisser passer et tu stoppe toute stimulation (donc aucun plaisir à ce moment là ) et tu décris un orgasme sans ejac qui suit cette période de lutte contre l ejac mais est ce que tu reprend la stimulation pour vivre cet orgasme ?

Merci pour ta réponse Silvio !
Je comprend ta démarche mais est ce que tu vis ton orgasme sec pendant la contraction du pc qui retiens l ejac ou après ?

Ça m’arrive mais je n’y arrive pas à chaque fois. Une chose certaine ça permet de baiser des heures si tu le veux, mais l’orgasme sec comme tu dis je n’y arrive pas à tous les coups.

Mon premier a eu lieu par hasard avec ma femme il y a 4 ans. Elle était sur moi et nous baisions de façon quasi immobile, une baise très spirituelle. Elle contractait son périnée pour «serrer» ma bite et moi je contractais mon muscle pc pour faire «bouger» ma bite dans sa chatte, tout en nous caressant l’un l’autre… Au bout d’un moment à ce petit jeu, j’ai eu des spasmes dans tout le corps, jusqu’aux épaules et mon coeur s’est emballé. J’ai eu peur, c’était très puissant et une sensation inconnue, j’ai même cru faire une crise cardiaque, pour dire … Nettement plus fort qu’un orgasme éjaculatoire …

Étant déjà un peu renseigné sur le sexe tao j’ai compris que j’avais eu une injaculation, sans même la vouloir. L’injaculation c’est le graal pour moi, mais faut un sacré niveau de maîtrise pour la faire quand tu veux. C’est pas mon cas, si j’essaye, j’y arrive peut être 20% des fois et les autres j’ai tellement contracté que j’arrive pas à jouir, sauf à cartoucher ma partenaire à fond ou si elle me branle très vigoureusement … Par contre l’ejac qui en suit est méga puissante.

2 J'aimes

Ok merci pour ces précisions !

C’est exactement ça, pour faire un orgasme sans éjaculation je franchis légèrement le point de non-retour. Le point de non-retour étant franchi, si jamais je ne touche plus à rien (plus de stimulation) et que je laisse faire passivement, et bien le sperme finira par sortir tout seul. Mais du coup, pour contrer cela, je contracte le muscle PC à mort dès que le point de non-retour est franchi et que je sens l’éjaculation imminente. Et c’est pendant la fin de la contraction du muscle PC (le début de la contraction étant une lutte contre l’éjaculation) et un peu après que je ressens l’orgasme sans éjaculation. Les sensations sont alors très puissantes. La première fois que j’ai ressenti ces sensations pendant la fin de la contraction du muscle PC, j’ai été vraiment surpris par l’intensité alors j’ai relâché la pression et un peu de sperme est sorti quand même.

Sachant que même pour quelqu’un qui s’attend à vivre l’orgasme sans éjaculation pour la première fois c’est impressionnant et beaucoup plus puissant qu’une éjaculation classique, alors je ne peux même pas imaginer les sensations que tu as du vivre Silvio pendant cette baise spirituelle et pris par surprise ^^ Je testerai les contractions du PC tout au long de la baise, et pas seulement quand l’éjaculation arrive.

Maintenant je maîtrise bien l’orgasme sec, ce qui a fini par diminuer l’intensité des sensations, mais bon au moins éjaculer quand tu veux c’est quand même pas mal on se le cache pas.

L’avis de Corda concernant les contractions longues à répétition durant toute la baise serait intéressant. Moi je te donne mon ressenti mais je n’ai fait aucunes études là dessus contrairement à lui …