Le guide francophone de la survie prostitutionnelle

Bonjour à tout le monde,

Comme indiqué dans ma présentation j’ai accumulé de nombreuses expériences de sexe tarifé (et non tarifé mais ce n’est pas la question dans ce fil) en France mais aussi en Espagne (+ de 10 ans avec de grosses fréquences), il me parait donc normal d’en faire profiter la communauté. :cool:

Dans ce fil, comme son nom l’indique, je vais me concentrer sur les différents modes de prostitution que l’on peut trouver en France en donnant mes exemples résumés et mes conseils. Je créerai certainement un autre fil sur les us et coutumes prostitutionnels ibériques une prochaine fois.

Il y a des codes dans ce milieu si vous voulez éviter au maximum les désillusions, mais la science exacte n’existe pas et même le meilleur et le plus expérimenté des punters n’est jamais à l’abri du mauvais plan ou d’un lapin.

Je vais donc commencer de façon croissante, allant des systèmes de prostitution les plus glauques et discounts que j’ai testé il y a fort longtemps, aux plus hauts de gamme que j’avais fréquenté ces dernières années :

(Je précise que ce fil est un copier coller que j’avais écrit dans un groupe privé avant 2016 et la loi interdisant l’achat d’actes sexuels en France, aujourd’hui il convient d’avoir ces activités dans ses pays où c’est autorisé, et ce n’est pas ce qui manque !).

  • Les tepus de bord de route (nationales) et de rue (ville) (si tu es au rsa ou si tu veux des sensations fortes) : je ne peux que parler des tepus de nationale que l’on peut trouver surtout au printemps et l’été sur tout l’arc méditerranéen. Fût une époque, quand j’étais bien plus jeune, où je tapais de temps en temps dans des tepus de nationale et de rue. Le deal est simple et est souvent partout le même : 50 euros la baise, 30 euros la pipe. Généralement ça se négocie sans trop de difficultés à 40 euros et 20 euros … Bon là les gars faut pas être exigeant sur l’hygiène, je vous conseille fortement de demander une fellation nature :rolleyes:, ne laissez pas traîner vos doigts mais de toutes façons on en a pas trop envie et si vous essayez elle risque de vous mettre un stop.

Cette prostitution est vraiment discount, les prestations bâclées, les filles sont agressives pour la plupart car elles ont une clientèle compliquée … J’y ai cependant eu quelques bonnes expériences, il y a 7 ou 8 ans, de baise avec quelques jolies petites roumaines fraîchement arrivées, à l’abri des vignes avec le son des cigales, c’était l’époque où ce n’était pas vraiment illégal et où on était tranquilles là dessus … Mais cartoucher en levrette une jeune petite roumaine avec la tramontane qui te caresse les couilles m’a laissé un bon souvenir ! Mais un seul, alors que j’en ai sauté pas mal … Le reste ce sont des coups à la va vite, soit à l’extérieur de la voiture soit dedans selon le temps et le lieu. Prestations mécaniques où on te fait comprendre que tu as intérêt à cracher vite car le temps c’est de l’argent. Idem dans le choix des positions, n’imagine pas tester le Kamasutra.

En ville idem mais encore plus dangereux et bâclé car pas trop de lieux pour être tranquille et tepus souvent camées. J’ai eu un seul coup sympa mais bizarre là aussi il y a trèèèès longtemps : je passe en bagnole dans le quartier des putes (toutes les villes un peu grande en ont un ou plusieurs, si vous ne savez pas où car vous n’êtes pas dans votre ville tapez « prostituées nomdelaville » et vous trouverez les articles de presse avec les riverains mécontents, notez les quartiers et ensuite aidez vous de Waze ou prenez un Uber) et vois un jeune black très bien faite, vraiment au dessus du lot ! Je repasse et m’arrête pour voir de près (car parfois de loin ça passe, et de près elle a la tronche à Quasimodo), très jolie fille, fine, féminine ! Elle m’annonce le 50/30 et je lui dis ok, mais chez toi, car je ne voulais pas faire en plein centre d’une grande ville même si c’était la nuit. Elle a hésité un moment et a accepté … Je l’ai suivi, elle a discrètement glissé une bonne liasse de biftons dans le petit trou d’un volet métallique d’un magasin fermé où se trouvait quelqu’un derrière (elle avait ramassé la mise de ses copines) en baragouinant quelques mots dans un dialecte inconnu et nous entrons dans un immeuble glauque. Bon si vous êtes des débutants évitez ce genre de plan car là il peut tout se passer : vous faire agresser, détrousser, ou bien les deux ! Là il faut y aller confiant, sûr de soi, car si les gens que vous croisez sentent la victime en vous ça va mal se passer pour votre gueule. Au contraire, même si j’avoue qu’on a un petit coup de pression, conditionnez votre cerveau à vous dire que vous maîtrisez la situation, soyez prêts à tout moment à dégainer une droite ou un coup de pied, ayez l’air très sur de vous et là ce sont les gens en face de vous qui vont se méfier à se dire « merde, il fout quoi lui là, on le connait pas et il se promène pénard », bref, inversez la situation.

On monte des escaliers et après avoir croisé plusieurs personnes peu recommandables on est entrés dans une chambre glauque, plein de matelas au sol, mais de souvenir c’était clean. J’ai compris que les filles dormaient toutes ensemble ici-même. Bon moment non chrono avec la demoiselle qui physiquement avait amplement sa place dans un club de prostitution haut de gamme, le tout pour 50 balles !

A notre époque avec la loi de pénalisation des clients c’est risqué, je ne m’y tenterais pas mais de toutes façons je n’en ai plus envie :wink: Autre point : ces deux belles expériences remontent à plusieurs années, de nos jours ces prostituées là, de ce que j’en vois, sont globalement bien plus laides et traitent le client comme de la merde. Hormis pour le délire et l’adrénaline, je déconseille.

En bord de route il a aussi les camions aménagés, bon là c’est souvent de la vieille rombière avec la gauloise au bec et les seins 95D qui tombent jusqu’aux genoux, jamais tenté l’expérience :stuck_out_tongue: Trop glauque pour moi :slight_smile: Mais si l’un de vous se dévoue, j’attends son rapport :stuck_out_tongue:

J’ai aussi tenté à l’époque les marcheuses de Belleville, le quartier asiatique de Paris. C’est rigolo, tu repères des filles asiat le soir qui descendent et remontent le boulevard sans cesse, tu leur montre que tu es intéressé par un regard et vont te donner le prix, si tu es ok tu la suis à distance, elle va t’amener dans son appart. A l’époque il y avait de jolies filles, maintenant il parait que le level a largement baissé là aussi. Les asiats ne sont pas dans le conflit, pas de galères avec elles. Souvent elles s’occupent bien de toi en plus, à t’enlever les pompes, te désaper etc. …
Attention le quartier est fortement peuplé de chances pour la France qui cherchent la merde … Cependant vous n’aurez aucune embrouille avec les asiats qui sont de confiance.

:wettits::wettits:

  • Les tepus d’annonces de sites « discount » ou « tout venant » (pour les prolos :p) : là on monte un peu en gamme, mais c’est pas non plus le Pérou. C’est dans la même lignée que Vivastreet qui s’est fait épingler pour proxénétisme je crois, mais dans le même courant on trouve Wannonce, Sexemodel, Ladyxena et j’en passe.

Vivastreet était la pire merde à mes yeux, 99% des fois les gonzesses n’avaient rien à voir avec l’annonce (bon fallait être con pour y croire quand même, vu les photos trop pros), Wannonce est mieux sur ce plan. Un conseil, évitez les annonces avec les photos pros, prenez les annonces avec des photos d’amatrices, dans le doute tapez son numéro de tél sur Google et regardez si le numéro renvoie sur d’autres annonces et si les photos et la description correspondent, ou utilisez Tineye.

Là sur ces sites tout est possible, c’est la loterie : vous pouvez tomber sur les pires arnaques (fakes, mecs voulant vous détrousser, meufs moches) ou les pires bons plans (débutante, occasionnelle coquine). Sondez bien la meuf au téléphone, soyez polis et directs au niveau de vos fantasmes et de ses pratiques pour savoir si ça en vaut la chandelle.

Là difficile de livrer une anecdote, j’ai eu de tout : plans foireux, comme parties de baise de ouf. C’est un peu au petit bonheur la chance … Attention de plus en plus d’arnaques avec des meufs complices qui répondent et quand vous arrivez c’est Momo et Zoubir qui vous accueillent … Là encore, pas de panique. Rester calme, droit, les regarder dans les yeux et leur dire gentiment d’aller se faire enculer, qu’en effet tu vas éviter de prendre un coup de couteau pour quelques billets car tu es seul et pas eux mais que par contre, si c’est le cas, tu reviendras rapidement et que ça va très mal se passer. Ils risquent un peu d’halluciner car généralement les mecs filent leur fric et se barrent à toute hâte, mais dans le doute devant autant d’aplomb ils vous laisseront souvent repartir avec votre fric. Moi ça m’a toujours fait délirer ça, ce risque, traîner, me pointer seul et bien habillé (taf oblige) dans des quartiers qui craignent pour aller baiser une petite demoiselle ! Soyez surs de vous, il ne vous arrivera rien.

3 J'aimes

Beaucoup de beurettes, notamment sur Wannonce. Souvent elles font ça pour payer le shit de leur petit copain qu’elles aiment tant, et qui lui, par amour inconditionnel, la fait tapiner. Vous pourrez aussi trouver quelques beurettes qui veulent se payer des Louboutins ou un sac Chanel, souvent elles travaillent pour elles et sont plus impliquées.

N’oubliez pas une chose, avec les putes comme avec les éventuelles embrouilles qui peuvent arriver dans ce milieu, c’est un combat avant tout psychologique et une part de bluf. Vous devez rester dominant, droit. Attention, soyez respectueux, mais montrez toujours que c’est vous qui avez les cartes en main et qui maîtrisez le deal. Ne soyez pas de cucks.

Là vous pourrez trouver de tout sur ces sites, des latinas qui montent de Barcelone ou Madrid qui sont en tournée en France et passent d’hôtels en hôtels (souvent de mauvais coups car les plus bonnes n’ont pas besoin de faire des tournées, elles bossent assez là où elles sont), des filles de l’est mais discount de souvent de mauvaise qualité, des occasionnelles qui ont une galère de fric, des camées, des étudiantes (de moins en moins).

Tout est possible … Jusqu’à là Sexemodel était très recommandable mais depuis la fermeture de Vivastreet tous les plans foireux ont migré là-bas, donc bof.

Au niveau des tarifs on va tourner sur ces sites dans une fourchette allant de 120 à 150 euros l’heure, pour les rapides certaines proposent les 30 minutes à 60-80 balles. Ah oui évitez les annonces d’asiatiques aussi, photos alléchantes mais quand vous arrivez ce sera assurément une grosse chinoise fatiguée au cul plat et qui sent la friture, et non la petite japonaise en cosplay de la photo de l’annonce.

Autre site, le tchat Coco.fr, un vrai repère à tarés où tous les déchets français y traînent, mais où on peut (avec de la patience) trouver quelques occasionnelles en étant un peu habile. J’ai baisé des sacrées beurettes il y a encore 2 ans et moins sur ce site, la meuf se connecte et veut se faire un peu de fric ce soir en faisant une passe pour se payer une connerie (chaussures, smartphone), la vraie occasionnelle. Généralement ma méthode est simple pour la faire baiser sans limites : ces beurettes sont obnubilées par la thune et tout ce qui brille. J’ai la chance d’être souvent en déplacement pro dans plusieurs villes, et dans des hôtels assez luxueux. Je passe sur Coco, et propose à toutes les meufs de moins de 25 ans (ma cible) le deal avec une phrase type : Bonsoir, je recherche une escort girl HDG, très bonne rémunération. Généralement elles sont intriguées par HDG car elles ne comprennent pas (haut de gamme) et ça engage la conversation. Là je leur explique que je suis en déplacement pro, à tel hôtel, et que je propose 200 euros. Déjà le nom de l’hôtel elles sentent la thune, sur le site j’ai une photo de moi (ça les rassure) bien habillé (chemise blanche, blazer), je leur explique que j’aime prendre le temps, boire un verre etc et que je prends le Uber pour les amener et ramener à ma charge.

Là, les beurettes à 90% vous les avez dans votre lit, elles sont hyper vénales et le combo mec élégant, la trentaine, de passage dans un bel hôtel, le confort de venir en Uber et d’être accueillie avec une bouteille de champagne ben tout est au feu vert pour elles. J’ai eu des baises mémorables avec des petits miss très très bonnes qui n’avaient jamais fait ça ou très très rarement, où on passait genre 2h à discuter et 2h à baiser, pour 200 balles … Quand je dis baiser c’est souvent no-limit avec elles trouvées dans ces conditions là, j’ai même baisé certaines sans capotes car j’oubliais qu’on était dans une relation vénale et elles aussi (bon, j’ai régulièrement fait des tests et tout est ok :cool:)

2 J'aimes
                                                                                                               :wettits::wettits:
  • Les escorts haut de gamme (pète ton PEL) : là, un site à recommander : 6annonce. Simple : quasi que des filles d’Europe de l’Est, en tournées en Europe et qui font partie d’une « agence ».
    Alors le niveau a baissé là aussi, ne pas y aller les yeux fermés même si c’est de loin le site le plus recommandable.

A l’époque, tu pouvais aller les yeux fermés à toutes les annonces, ensuite il a fallu sr méfier. Globalement, le niveau physique des filles est excellent, hyper clean, reçoivent dans de beaux lieux pour la plupart (très beaux apparts, ou très beaux hôtels), prestations souvent de haute volée (sucent sans, faciale ou en bouche souvent ok, dress code sans problème). Cependant j’ai remarqué que les filles qui partagent des apparts avec d’autres se lâchent moins que celles que tu rencontres dans leur chambre d’hôtel **** ou *****. C’est là aussi de la psychologie, elles n’osent pas se lâcher quand ta collègue pourrait t’entendre … Moi par exemple j’adore faire tout ce que je peux pour faire jouir une tepu, ben en appart très dur, la fille se bloque, alors que celles en hôtel nickel ! J’ai aussi remarqué que celles en hôtel sont plus à l’écoute, plus apprétées. Bref, si sur 6annonce elles me disent recevoir en appart, next. Je ne prenais donc ensuite que celles en hôtel (ce qui limitait le choix surtout que les hôtels ayant quasi tous des ascenseurs à badge il était devenu ensuite uniquement possible celles en appart … tant pis). Un minimum d’anglais est de mise, et soyez bien sapés car elles sont habituées à une clientèle assez « prestigieuse », de plus si tu te ramènes à l’hôtel Carlton sapé comme une merde tu ne passeras jamais :rolleyes:

Parfois quelques photos fakes, mais rien de dramatique car la meuf sera à 90% une véritable bonnasse tu peux en être certain. Pas d’embrouilles avec ces filles là, elles disent ce qu’elles font et font ce qu’elles disent, ce sont les plans les plus safes du tepu game :wink:

Niveau tarifs compte mini 200 balles l’heure, voir même 250 et 50 de plus si tu veux lui gicler sur la face ou dans la bouche. Attention ça chiffre vite pour peu que tu pratiques bien le sexe tao et que tu prennes du temps à gicler, mais ces filles prennent tellement soin de vous et sont tellement respectueuses qu’on en ressort comme sur un nuage. Un autre monde par rapport aux cas du dessus …

3 J'aimes

:wettits::wettits:

  • Les sugarbabies : alors là les amis, pendant 2 ans je n’ai fait QUE ça plusieurs fois par mois. J’ai mis au point LA technique ultime pour la sugarbaby et j’y ai eu mes meilleurs baises tarifées à des prix défiants toute concurrence.

Une sugarbaby c’est quoi ? C’est une meuf, généralement jeune et étudiante, qui cherche un « sponsor », un sugardaddy. En gros tu vas la baiser de temps en temps, passer du temps avec elle, et en contrepartie tu vas lui payer des trucs.

Les meufs veulent un seul mec, fixe. Et c’est là que tout se joue dans ma technique. Je vais l’expliquer car depuis quelques mois j’ai arrêté ça, j’en ai tellement fait dans plusieurs grandes métropoles différentes que ça m’amuse moins, et parce que cette technique a un inconvénient quand tu es en couple comme moi : se débarrasser de la sugarbaby.

J’ai fréquenté 2 sites : seeking arrangement, qui était trèèèèèèès fourni mais qui s’était vidé il y a 3 ou 4 mois (peut être s’est il re rempli depuis) et rich meet beautiful.
Créez un compte, mettez y un peu de texte, écrivez bien (souvent ce sont des étudiantes qui filtrent les cassos à l’orthographe et à la syntaxe), 2 ou 3 photos bien habillé (ces sites sont honnêtes, elles veulent une « relation » avec un mec aisé, donc soit vous l’êtes et vous le montrez, et si c’est pas le cas faites semblant). Je déconseille aux mecs de moins de 30 ans, vous n’avez aucune chance.

Votre premier atout : vous avez la trentaine, et plein de minettes de 18/22 ans rêvent de se taper un trentenaire, de préférence habillé en costume ou apparenté. Donc de 1 elles vont se faire du fric, de deux réaliser un fantasme. De plus, plein de mecs sont assez âgés sur ces sites, donc tant qu’à avoir un deal elles seront ravies que ça soit avec un mec moins vieux …

Ciblez vos proies et préférez les meufs inscrites depuis peu qui sont donc plus naïves et n’ont pas trop de notions de prix pratiqués, envoyez un message en expliquant que vous êtes régulièrement en déplacement pro dans leur ville, par exemple une fois par semaine, que vous recherchez une sugarbaby car vous êtes séparé depuis quelques mois, que vous avez eu plusieurs amantes et que vous êtes lassé car vous cherchez quelqu’un de plus « stable » mais sans vous engager car pour le moment vous êtes trop occupé dans vos divers projets professionnels. Là, tout ce que je dis est pesé, ce n’est pas dit par hasard :

  • déplacement pro : moins de risque pour elle de vous croiser par hasard dans une situation gênante (avec ses parents, avec des copines qui ne sont pas au courant de son activité etc. …) : ça la rassure.
  • régulièrement, une fois par semaine : on est bien dans une relation pérenne dans le temps, et non un coup d’un soir rémunéré (du coup, elle ne se sent pas « pute » et ça valide la relation sugarbaby / sugarbaby et non escort)
  • vous êtes séparé et avez eu plusieurs amantes depuis : vous êtes validé par d’autres femmes, et qui plus est séparé ce qui débloque certaines qui ont un problème de conscience à être l’amante
  • occupé dans vos projets professionnels : vous avez des responsabilités, vous êtes très pris égale pour elle vous avez de la thune et êtes un homme de pouvoir, supérieur

Vous allez avoir plein de réponses, enfin moi, j’en avais à gogo !! Je ne savais plus qui baiser, honnêtement … Surtout dans les villes étudiantes. Discutez avec quelques jours, mettez un climat de confiance. Viens la négociation, très important : parlez en mois et non en somme par rdv, ça ferait trop peu et c’est là que vous allez faire les meilleurs affaires.

Moi je leur disais écoute, on se voit une nuit par semaine (je partais direct sur la nuit entière), je ne sais pas trop combien te donner car je ne suis pas trop habitué à ça (ahah :p:p), mais j’ai déjà eu une relation de ce type avec une fille rencontrée par hasard à l’époque, avant d’être en couple, je leur expliquais que j’avais rencontré cette fille dans une soirée, qu’on était sexfriend, et qu’ayant eu connaissance de ses problèmes financiers j’avais proposé de l’aider (re validation), et que du coup je payais son loyer (800 euros par mois). Là la meuf voit 800, ça fait beaucoup, sauf que c’est par mois. Si tu calcules, ça fait seulement 200 balles la nuit … Et bien franchement les amis, avec les débutantes, aucune n’a refusé à ce tarif là.

J’ai même proposé à certaines 600 euros le mois, soit 150 euros la semaine ! Et c’est passé … Ensuite les jours qui viennent, je sexualisais un peu les conversations, à leur demander ce qu’elles aimaient etc., quand elles me demandaient la même chose je leur disais qu’avant tout il fallait que les choses se fassent dans le respect mutuel, qu’il n’y avait aucune obligation c’est à dire que si l’un de nous se sentait mal à l’aise il repartait sans contrepartie et bons amis, du coup je leur expliquais que j’aimais dominer, et là double jackpot 9 filles sur 10 dans ces tranches 18/22 ans avaient aussi se fantasme de se faire dominer, qui plus est par un trentenaire comme moi :p:p

J’ai passé des nuits de folie, vraiment, à baiser des dizaines d’étudiantes pour 200 balles la nuit, et parfois 150 euros … Je les gardais la nuit entière. Attention, je savais recevoir : location d’un bel appart dans un appart hôtel de haut standing, champagne etc. … Ca a été la folie, j’ai couché avec des filles superbes et qui avaient soif d’apprendre :rolleyes::rolleyes:

Vient quelques jours après l’exercice de s’en débarrasser … Elle, elle veut remettre ça la semaine après, c’était le deal. Là j’avais un sms type : j’ai passé une superbe nuit, mais je suis désolé, le lendemain je me suis senti trop mal à l’aise d’avoir payé pour ça, je crois que c’est pas pour moi … Moralement ça me pose un problème.

Ahah :p:p Généralement ça marche nickel, elles le prennent pas trop mal, certaines l’ont tout de même mal pris, mais une minorité. C’est assez gentleman comme excuse je trouve !

Pour la petite histoire, par ce biais, j’en ai sauté même 2 gratuitement. Une qui après le sms voulait quand même me revoir mais sans argent, et une autre un cas totalement fou. La fille m’annonce après quelques jours d’échange qu’elle est vierge, moi ça m’a excité, forcément … Elle venait tout juste de faire 18 ans … Elle est nerveuse et je la rassure en lui disant que sans pénétration on peut faire plein de trucs, qu’elle soit tranquille. Moi je me dis bon tant pis tu vas pas niquer, mais entre lui bouffer la chatte, elle me sucer etc. y’a pas mal de trucs à faire, surtout qu’elle était vraiment mimi et le côté vierge m’avait excité. Elle est rassurée puis me dit qu’en fait, elle m’a choisi moi pour que je la dépucelle :eek: Elle veut faire sa rentrée de septembre en n’étant plus vierge … Bon là j’ai bloqué, et pris de moralité j’ai refusé, lui expliquant que se faire dépuceler contre du fric (150 euros pour cette fois) c’était con, que je préférais qu’elle fasse ça avec quelqu’un dans un cadre normal … Elle a insisté durant des jours, disant qu’elle voulait que ce soit moi, et personne d’autre, et qu’elle ne voulait même pas de fric … J’ai fini par céder, je l’ai dépucelé à titre gracieux, mais dans un hôtel **** pour qu’elle ai un bon souvenir, le tout dans une tenue de schoolgirl qu’on avait acheté ensemble l’après midi même … :schoolgirl::schoolgirl:

Bref, tout ça pour vous dire que si vous êtes socialement intelligent, physiquement pas dégueu, ces sites de sugar sont des mines d’or. L’abonnement coûte 60 balles le mois environ, mais c’est largement amorti croyez moi ! J’ai sauté plein de petits canons là-dessus, et pas des pro formatées. Un truc qui aide aussi, pour les trentenaires, vous devez remarquer comme moi que quand on commence à dépasser les 30 ans, les filles de 18/25 ans sont très attirées par vous, profitons en.

Voilà les gars, j’attends vos retours et si vous avez des question n’hésitez pas … J’ai synthétisé car franchement je pourrais écrire des dizaines de pages.

Maintenant je lève un peu le pied sur le sexe tarifé. J’en ai fait le tour, et force est d’avouer que globalement le niveau en France est mauvais : filles mal éduquées, de plus en plus de prestations de merde, prix qui montent … A force d’accepter de payer pour de la merde, voilà où on en est. Donc les gars, si vous tombez sur un fake, une moche, une fille désagréable : cassez vous ! Sinon vous vous tirez une balle dans le pied.

Donc je vais me concentrer sur quelques sorties de temps en temps dans des bordels espagnols, au moins on peut juger sur place et les filles sont plus cools, le tout dans une bonne ambiance ; et je vais me remettre de façon plus assidue à la conquête de meufs non vénales comme je le faisais beaucoup à une époque, bien plus excitant et drôle.

Faites attention, l’addiction peut arriver car on a vite de fait de créer des réflexes, de plus cela pousse à aller à la facilité (je sors les billets, je baise) mais croyez moi c’est bien plus plaisant de baiser une meuf que vous avez « séduit ». Donc je me mets en semi retraite de ma vie de punter que je n’exercerai plus qu’à l’étranger et ponctuellement, pour reprendre du service dans le jeu de sauter la femme du voisin :cool::cool: Car moi c’est avant tout le jeu, le défis qui m’attire.

Au fait pour ceux en couple comme moi, faites gaffe. Naviguez toujours en mode privé sur le PC ou le téléphone, passez Ccleaner après, ayez une adresse mail dédiée où vous ne mettez pars en mot de passe les dates de naissance des gamins, téléchargez l’appli OnOff pour avoir un second numéro que vous pouvez verrouiller. Bref, soyez vigilants. Il arrivera des fois où vous attirez les soupçons de madame : niez, niez toujours en bloc :cool::cool::banana:

Si ça a plu, je ferai le même guide sur la prostitution espagnole, et un autre guide sur comment baiser des meufs en couple ou mariées (une autre de mes spécialités !!)

Amusez vous bien.

(Pour rappel ce fil est un fil «historique» des différentes possibilités avant la loi de 2016 interdisant l’achat de services sexuels en France, toutes ces expériences ont été réalisées avant 2016).

2 J'aimes

Contenu de GRAND qualité.
Inclinez vous devant Silvio le vétéran.
Posez lui des questions et apprenez.

Je ferai la lecture de son texte dans mon prochain live

2 J'aimes

C’est un magnifique guide de l’amour tarifée que tu nous ponds Silvio. On voit que t’es un sacré défricheur de pute :slight_smile:
Je serais ravi de partager avec toi les bons plan pute et sugar daddy, j’ai passé la trentaine et j’ai un bon salaire.

En tant que consommateur ponctuel, je n’ai testé que les escorts sur internet par l’intermédiaire des annuaires spécialisés (6A voir EGTV pour les plus vieux).

Mes conseils perso :

  • Ne bookez pas de Françaises, pour des raisons que vous connaissez tous. Pour ma part je n’ai booké QUE des filles de l’Est, elles sont belles, respectueuses et s’appliquent dans leur job. En plus le type salve et l’accent de l’Est me fait grave kiffer.
  • Fiez vous aux évaluations et les commentaires si il s’agit de filles déjà actives. Pour celles qui n’en ont pas, fiez vous à la réputation de l’agence.
  • Physiquement les meufs d’agence sont à 90% des bombasses de 18-22 ans. Elles sont parfois un peu timide, pas hyper expérimentées et dans le style GFE (Girl Friend Experience). C’est LE plan idéal pour ceux qui veulent passer un bon moment avec une très jolie fille.
  • Concernant les escorts indépendantes, elles sont plus agées (25-35ans), pas forcément les plus belles (mais avec de très belles surprises) mais sont bien plus expérimentées. J’ai passé de moment PSE (Porn Star Experience) de malade avec des indép. Allez-y les couilles pleines, des idées pleins la tête et après une bonne nuit de sommeil.
  • Connaissez le jargon du milieu : GFE, PSE, CIM (cum in mouth), CIF (cum in face), COB (cum on body), DATY (cunni), A-level (sodo)
  • Sachez que la plupart des prestations comme CIM-CIF, A-level sont souvent en options en plus de la prestation de base.

Pour ceux qui veulent tester leur première pute :

  • Choisissez une fille ayant déjà de bonnes évaluations pour réduire le risque de fake ou déception. Fille de l’est bien entendu.
  • Durée : 1-heure max. Vous risquez peut-être d’être stressé, gicler trop vite ou être intimidé. Ne prenez pas le risque de prendre 3heures pour au final perdre vos moyen, ne plus bander et perdre de l’argent.
  • Une fille à la fois. Les duo, ça sera pour quand vous serez expérimenter, les raisons étant les même que le conseil d’avant.
  • Je conseille une GFE plutôt qu’une PSE.
  • Restez soft sur les options choisies. Pas la peine de vous lancer dans un remake de porno au risque de vous décevoir vous-même.
  • Amis gentlemen, ayez une bonne hygiène, soyez bien habillé et respectueux avec la fille, elle vous rendra le centuple. Donnez une bonne image des Français, chose qui est mis à mal aujourd’hui avec toutes les déchets visibles que l’ont a dans notre pays.
  • Révisez votre anglais pour ceux qui ne connaissent pas la langue de Shakespeare, les filles de l’Est ne parlent pas Français. A noter que les Russes sont mauvaises en anglais. A moins de savoir parler Russe, l’ami Google trad peux vous aider à discuter aisément avec la fille.
1 J'aime

Comment se taper une escort ?

  • Allez sur une site spécialisé comme on a dit plus haut.
  • Choisissez une fille sûre, regardez les commentaires.
  • Contactez la fille ou l’agence par l’intermédiaire du numéro sur la page web. Aujourd’hui tout le monde passe par whatsapp, ça évite les frais de SMS si il s’agit d’un numéro étranger.
  • Dans le message, présentez-vous en anglais, demandez si la fille est dispo à tel jour, telle heure. Profitez pour demander des renseignements, prévenir de certaines options comme A-level ou un dresscode, que la fille se prépare à l’avance. L’agence vous répondra assez vite en général. Si elle confirme le rendez-vous, elle vous donnera le lieu approximatif (genre station de métro).
  • Allez retirer l’argent nécessaire (en liquide). Mettez ça dans une enveloppe blanche.
  • Préparez vous, soyez bien propre, retirez le fromage de bite et enfilez une jolie tenue qui vous met à l’aise. C’est comme si vous allez un à rendez-vous amoureux.
  • Une heure avant le rendez-vous, l’agence/l’escort en général demande confirmation. Si elle ne le fait pas, faites-le, elles sont jamais à l’abri d’un oubli. Après confirmation vous avez l’adresse exacte.
  • Rendez-vous à l’adresse indiquée. Vous allez voir, le stress va monter +++ c’est normal. A ce moment là, la fille vous a déjà observée par la fenêtre pour vérifier que vous n’êtes pas un Orque ou un type trop chelou.
  • Quand l’agence/escort vous donne le feu vert (en général à -2min du rendez-vous), ils envoie le digicode. Entrez dans l’immeuble/l’hôtel, allez au bon étage à la bonne porte et frappez.
  • La fille ouvre, entrez ! Elle est maintenant face à vous, le plus souvent en petite tenue. En général la réaction c’est “Whaoooouuuu”. Quand on a pas l’habitude, c’est toujours un choc de se retrouver face à une jeune femme hyper belle, courtement vétue et qui parle pas français.
  • Présentez vous, faites connaissance. Dans la conversation, profitez pour lui glisser l’enveloppe. Je leur dit souvent 'It’s our gift"
  • La fille vous demandera à coup sur d’aller de passer à la douche. En réalité c’est un moment ou elle confirme à son boss que vous êtes pas trop louche et qu’elle puisse compter puis ranger l’argent.
  • Revenez de la sdb la bite bien propre.
  • Profitez. Si vous êtes intimidé, rassurez vous elle le verra et elle prendra les initiatives, elles connaissent leur job :slight_smile:
2 J'aimes

Ho putain ! Mais c’est le festival des commentaires de qualité !
Merci pour cette contribution.
Idem, çà finira en lecture publique pendant mes lives.

Pour info : je n’ai JAMAIS consommé de putes en France, donc je suis assez mal placé pour conseiller mes frérots vivant sur le territoire nationale.
Moi je vie directement à la source, et les codes sont différents.

Les seuls trucs que je pourrai ajouter à ton mode d’emploi :

1 : se faire une opinion sur l’amour tarifé

En gros “est-ce que j’aime me taper des putes ou pas?”
Et bien il faut considérer que comme toutes les bonnes choses de la vie
(la boxe, les alcools forts, la moto, etc…)
la première fois n’est jamais la meilleur.
Çà peut même être désagréable en fait.
Mais il faut au moins tenter le coup 5 fois pour se faire une opinion.
5 fois MINIMUM ! Je rigole pas.
D’où l’idée de pas se faire tout un film de la première fois,
de pas prendre toutes les options, ou la fille la plus cher du monde.
Sur les 5 fois, tester différentes gammes de filles, différents services, différents contextes (salon/à domicile).
Et généralement, au bout des 5 tests, on a une petite idée sur la question.
Au pire, si au bout de 5 fois tu sais toujours pas, teste 5 fois de plus !

Pour info : Je m’étais tapé 2 putes vers mes 25 ans. J’avais détesté çà.
Puis il a fallu que sous l’influence d’un des gars du forum j’y retourne !
Le mec m’a presque forcé XD
Et là : MAGIE ! c’était génial.
Je suis devenu accro presque immédiatement.
Depuis j’ai du m’en taper 200.
Je compte plus.

2 : prendre du viagra

Alors je sais, de la part du sex-coach, çà parait fou comme conseil :
“dopez vous les gars!”
Mais j’insiste :
-si c’est votre premier rencard avec cette pute
-et que vous n’avez pas l’habitude
prenez un quart ou un demi viagra.
Çà compensera votre stress bien mieux que l’alcool.

Inutile de prendre du viagra à chaque fois par contre.
L’idée c’est que le viagra est un bon soutient psychologique pour une situation nouvelle.
Mais face à une partenaire récurente, ou une situation récurente : il ne faut surtout pas en prendre.
Sans quoi vous risquez de devenir accro à cette merde.

2 J'aimes

Wow génial les gars ! Merci beaucoup Silvio et Docteur Duracell pour ce guide de qualité du pute game, c’est une vraie mine d’or pour n’importe qui cherchant à s’informer. Extrêmement plaisant à lire avec une petite dose d’humour et de poésie, ça fait toujours chaud au coeur. Qu’est ce que j’aurai aimé lire ce guide avant de me lancer dans le pute game récemment depuis fin Octobre (2 pour le moment), ça m’aurait apporté un gain de temps considérable.

En tant que débutant je vais tenter de rajouter ma modeste pierre à l’édifice pour les gars qui réfléchissent à l’idée de se prendre leur première escort et sur le processus de sélection. Comme votre première pute est sensée être un moment émotionnel assez intense (et que ça peut très facilement devenir une expérience médiocre voire déplaisante en étant déçu de la prestation), je déconseille clairement de vous lancer dans une situation qui est propice aux rapports bâclés et à l’incertitude. Ainsi, je dirai exit les putes de route qui tournent à 50 euros la baise / 30 euros la pipe. Gâcher votre première expérience d’escort avec une pute qui va être ultra chrono, vous forcer à jouir de manière expéditive et le tout dans un environnement inadapté n’est clairement pas top. Gardez ces expériences fortes en adrénaline et imprévisibles pour quand vous serez plus expérimentés dans le pute game.

Je recommande donc de se tourner vers les sites spécialisés décrits par Silvio et Docteur Duracell qui sont le mieux pour avoir un choix assez important et pour pouvoir faire un processus de sélection. N’ayant pas connaissance de l’existence de 6annonce, je me suis tourné pour ma première expérience d’escort vers le site sexemodel comme un bon prolétaire ^^. A partir de là, il faut faire un processus de sélection drastique pour éliminer tout ce qui est fake ou pourrait finir en mauvais plan. Voici le processus de sélection que j’ai utilisé pour sélectionner les potentielles escorts :

  • Filtre VILLE. Sélectionner la ville dans laquelle vous résidez ou la ville où vous souhaitez baiser, jusque là c'est logique :p, admettons qu'on trouve alors 200 escorts. Ensuite, ne pas tenir compte des photos au début, j'y suis allé en aveugle, ouvrir les 200 profils dans des onglets
  • Filtre ORTHOGRAPHE. Je fais défiler les onglets un à un et je me focalise uniquement sur la présentation écrite des escorts. Et là premier constat : c'est dégueulasse. La présentation est souvent bâclée, pleine de fautes d'orthographe, de syntaxe et parfois même totalement incompréhensible. Dès que c'est trop dégueulasse, hop vous cliquez sur la petite croix. Alors certes, ce premier filtre est discutable mais je le justifie de la manière suivante : si la fille ne soigne même pas sa propre présentation, pourquoi est-ce qu'elle serait à même de vous soigner VOUS durant la prestation ? Avec ce filtre, je tombe alors de 200 escorts à 20 escorts, c'est une véritable hécatombe. Ne regrettez pas les jolies filles qui sont éliminées avec ce filtre, à ce stade on s'en bat les couilles de la photo. L'avantage principal de ce filtre est qu'il vous sélectionne des filles qui ont beaucoup plus de chance d'être attentionnées et qu'il réduit immédiatement l'immense sélection initiale. Le désavantage principal est qu'il entraîne une sur-représentation des escorts françaises qui ont mauvaise réputation. A présent on a 20 escorts et on peut se focaliser sur du qualitatif avec les photos.
  • Filtre PHOTO. Très terre à terre, il suffit de sélectionner les filles qui vous plaisent sur leurs photos. Enlevez celles qui ne sont pas à votre goût, que vous jugez moches. Mais enlevez également celles qui apparaissent comme bien trop jolies (photo pro) et montrant leur visage. Préférez les photos amateurs avec des escorts aux jolies formes qui ne montrent pas leur visage ou qui est légèrement flouté. Vous avez ainsi beaucoup plus de probabilité de tomber sur un vrai profil. En sélectionnant correctement vous devrez alors conserver 5 profils si vous êtes exigeants sur le physique, 10 si vous l'êtes moins.
  • Filtre COMMENTAIRES. Pour terminer regardez les commentaires laissés par d'autres gars sur le profil de l'escort. S'ils sont positifs et enthousiastes suite à leur expérience alors c'est un gros feu vert. Si des gars ont pris le temps de poster un commentaire sur son profil, c'est que sa prestation doit être honorable et de qualité. Faites néanmoins attention aux faux commentaires potentiels qui peuvent se glisser, mais ils sont facilement repérables. S'il n'y a pas de commentaires et que le profil de l'escort commence à dater (plus de 6 mois) alors faites-là dégager de votre sélection. A ce stade il me restait 3 escorts et j'étais fin prêt pour les contacter.
Maintenant que vous avez votre mini-sélection d'escorts, vous êtes prêts pour contacter la première (votre meilleur choix). Préférez réserver pour une heure en fin de matinée ou en début d'après-midi, ainsi l'escort sera encore fraîche de sa journée. Si vous réservez en soirée il y a des chances pour qu'elle soit lasse de sa journée et fasse une prestation en dessous de ses capacités. Appelez et/ou envoyez un message (suivant la procédure décrite par son profil) dès le matin. Ainsi vous serez un des premiers de la journée à contacter la pute et elle pourra vous réserver un créneau facilement. Au téléphone soyez poli et dites ce que vous voulez, par sms soignez votre orthographe et votre demande, les putes font également une sélection sur l'orthographe lorsqu'elles sont éduquées et de qualité. Mon premier choix m'a immédiatement répondu et on a pu fixer le rendez-vous pour la fin de matinée. L'expérience fut vraiment intense et j'espère qu'il en sera de même pour les frérots grâce à la lecture de ce topic crée par Silvio.

Superbe contribution Bobby ! Il est vrai que pour choisir sa pute il faut avoir le nez fin et savoir déceler les fakes. Sur 6Annonce, il existe un outil Yandex qui permet pour chaque photo de voir si elle existe déjà sur internet. Si elle renvoie vers une mannequin ou instagrameuse connue, c’est fake à 100%. Sur les profils safe, il y a la mention 100% verified sur la page, ce qui veut dire que 6annonce a contacté la fille en facecam pour vérifier si c’est bien elle.

Comme tu dis, les annonces avec des photos naturelles sont beaucoup plus safe, en revanche à mon gout certaines agences avec des photos pro sont aussi sure. Je prend pour exemple l’agence amour-russe (qui n’affiche plus sont nom depuis qu’il se sont fait choper une fois par la police), on reconnais le style de photos qui ont toujours la même esthétique. Leur filles sont parmi les plus belle de l’escorting parisien, par contre ces bâtards facturent toutes les options et te demandent un selfie par messagerie quelques minutes avant le rendez-vous (j’imagine qu’ils filtrent certains profils de mec).

-“Moi je baise que des 10/10!”
-“T’es sérieux ? Tu baises des top-models ???”
-“Non!!! Elles sont dégueulasses physiquement, mais par contre, que des 10/10 en orthographe!”

XD

Plus sérieusement, belle contribution, beaucoup de bons conseils.
La communauté de la couille apprécie !

1 J'aime

t’as le liens pour l’outil yandex pour tester les photos ?

Sur 6annonce, tu as le bouton en face de chaques photos

Si la bite fait 140 de QI alors elle va chercher un vagin qui s’en approche haha ^^

J’ai appliqué le filtre orthographe aussi parce qu’une bonne partie des escorts sont françaises sur sexemodel. Ca évince ainsi les “mauvaises” françaises qui auraient été un coup bidon.

Merci pour ce retour Docteur Duracell :slight_smile: Sympa l’astuce de Yandex, je testerai maintenant que je connais 6annonce. C’est clair que les filles sont d’un autre niveau par rapport à sexemodel.

Super tous vos conseils les gars ! Ce fil devient une mine d’or :wink:

Juste deux points où il faut à mon sens faire attention, ou du moins tout dépend vos attentes :

  • Je ne me fie pas aux commentaires car ils sont parfois fakes et ne sont que de la publicité d’agences pour certains.
    De plus j’ai toujours aimé les débutantes donc plus il y a de commentaires moins je suis attiré. La fille fait trop de clients pour conserver son naturel et se laisser réellement aller. Du coup, je n’ai quasiment baisé que des escorts sans commentaires sur 6annonce. Idem chez Sexemodel (qui vous l’aurez compris est nettement en dessous de 6annonce et que j’affectionne bien moins, surtout depuis qu’il est devenu Vivatreet2), en haut de la fiche vous avez la date de création du profil, j’ai toujours pris les profils les plus frais possibles (le top étant moins de 24h, mais pas évident).
    Mes meilleures escorts ont été celles où j’ai été leur premier client (soit elles me le disent en arrivant et ça se confirme par leur stress et leur maladresse, soit elles me l’ont dit après), car en arrivant à les faire «partir» dans la jouissance elles en oublient la nature de la rencontre, et là, c’est «open bar» … Amplement plus agréable qu’une fille avec trop d’automatismes, ou même mécanique. Puis j’ai toujours ce défis de faire jouir mes putes, et c’est beaucoup plus dur avec une pute expérimentée.

Pareil en club espagnol, je me suis toujours régalé à chasser les nouvelles dans les bordels (de grandes boîtes de nuit), la fille toute fraîche, timide dans son coin. Ça m’excite, c’est comme ça. Ou si peu de nouvelles jolies, je repère une fille qui s’est faite accoster par un mec dans le club, qui lui a payé un verre, et pendant qu’ils discutent à leur table ou au comptoir je capte le regard de la fille, les regarde de loin avec un petit sourire, et met en place plusieurs stratégies pour lui piquer la pute qu’il convoite et à qui il vient de payer un verre (entre 30 et 50 euros). Ça étonne et amuse beaucoup les filles, qui finissent à 90% par me rejoindre devant le regard médusé du client. Ça m’amuse beaucoup ces défis, puis après tout si c’est cette pute que je veux pourquoi je la laisserais partir avec un autre ? Hormis si c’est une connaissance évidemment … Rançon de la gloire : beaucoup de mecs ont voulu me péter la gueule en club, mais ça fait parti du jeu et ça n’a mal fini pour moi qu’une seule fois (mais je l’avais bien cherché).

Je m’amuse aussi à faire ça hors clubs de putes, par exemple j’ai réalisé la même technique dans un pub jeudi soir dans une grande zone de sociétés du tertiaire à l’heure où les gens sortent du travail. Mon rdv professionnel venait de partir et je remarque un «couple» qui entre, se mettent à une table. Je les observe discrètement car fille jolie, je suis amusé, et je comprends rapidement qu’ils doivent bosser dans la même grande société, que le mec la drague en vue de la sauter. Je remarque aussi très vite qu’elle s’ennuie car boit très rapidement son cocktail, elle se demande ce qu’elle fout là, tripote la carte des cocktails, regarde sa montre etc. … Le mec a du mal à tenir une conversation intéressante car il y a de longues secondes sans paroles, ou chacun finit par pianoter sur son téléphone … Le mec stresse, sous la table sa jambe n’arrête pas de sautiller. Elle, elle s’emmerde et observe un peu partout autour d’elle, je la fixe et comme quand quelqu’un vous regarde vous le sentez et bien elle finit elle aussi par le sentir et par croiser mon regard. Je lui fais un petit sourire amusé, lui faisant comprendre que j’ai compris qu’elle se demandait ce qu’elle foutait là … Elle sourit discrètement aussi, un peu gênée. Nous jouons à ça plusieurs fois, pendant que je réponds à mes mails sur mon smartphone. La fille est jolie, 25/30 ans environ, en tailleur bcbg, du charme ! Et bien même défis qu’expliqué plus haut, un autre veut la sauter donc il me la faut ! Les deux s’apprêtent à partir, je remets ma veste, et pendant qu’il va payer au comptoir je passe près de leur table en sortant et dépose ma carte de visite pro à sa table, sans même la regarder …
Et bien j’ai eu un sms d’elle cet après midi même, comme quoi le culot et le jeu, ça marche et c’est terriblement excitant.
Apres j’avais un gros avantage : le mec était normal physiquement mais présentait mal, sapé trop grand et à l’arrache, probablement un mec du service informatique de sa boîte (désolé pour les informaticiens), alors que moi j’étais bien sapé mais relax : costume bleu, chemise blanche.
Voila ce que j’aime : les défis. Même avec les putes je ne veux pas des valeurs sûres, du facile : je veux des nouvelles avec leur part d’inconnu, de risque.
Mais je comprends ceux qui veulent de l’efficacité avant tout en se référant aux commentaires, c’est un gain de temps, d’argent, et ça évite des déconvenues.

  • Hormis si vous avez rdv avec une fille de 6a et uniquement dans un bel hôtel, évitez l’enveloppe pour le fric. Si rdv en appartement, vous ne savez pas qui peut être dans les couloirs, ou à vous observer dans la rue avant d’entrer, ou dans l’appartement. Si ça tourne mal (tentative de vous détrousser), le fric dans une enveloppe sera trop simple à vous voler et trop tentant. Préférez une poche intérieure. Je vous assure que des endroits glauques et qui craignaient j’en ai fréquenté pour aller à des rdv, et que des tentatives de détroussage j’en ai eu quelques unes (peu, mais quelques unes)… En restant droit dans mes bottes, sur de moi et ferme dans mes propos, je n’ai jamais lâché un centime … Faites pareil, faites semblant car des fois oui on se chie dessus quand on se retrouve devant 3 ou 4 gars, dans un quartier glauque, et qui vous sortent une lame : une seule solution, le bluff. Si j’avais eu une petite enveloppe bien rangée qui dépassait de ma poche je ne suis pas certain de pouvoir en dire autant !
    ​​​​

Le coup de draguer ouvertement la pute d’un autre, j’ai fait.
En Russie et en Thaïlande.
Par contre, dans les 2 cas je me suis pas fait griller par le mec. Donc c’est passé sans souci.
Et c’est vrai que c’est drôle.

Les débutants sont intimidés par les putes.
Tandis qu’avec un peu d’expérience, on se rend copte que c’est ridicule.
NOUS sommes les CLIENTS.
En gros, on est là pour RELAXER.
Et si on s’inflige des challenges, c’est uniquement pour le plaisir du jeu. Pas par corvée.

Exemple :
Quand je suis fatigué, j’utilise mes putes comme des psy.
La dernière fois, j’en ai pris une pour 1h30.
Je l’ai baisé vite fait mal fait pendant 30mn (j’avais même pas envie en fait)
et je lui ai parlé tout le reste du temps pendant qu’elle me caressait gentiment le ventre et la tête.
Tout en bouffant des chocolats et en sirotant mon thé vert.

Une pute, elle fait ce qu’on lui dit.
Elle est payé à l’heure c’est tout.
Et après, elle fait en fonction de ce qu’elle peut.
Certaines savent danser, d’autres savent écouter, d’autres savent masser, etc…
Si tu connais ta pute, et que tu lui demandes de faire ce pour quoi elle est doué,
elle est ravie.

Fantastique les expériences que tu décris Silvio ^^ Vivement un guide sur « comment baiser la femme de son voisin » je sens qu’il y aura matière à apprendre énormément avec des histoires aussi propres que celle de la fille en tailleur bcbg !

Je comprends le point de vue que tu décris où tu annonces chercher avant tout de l’authenticité et une certaine naïveté chez la pute débutante. J’imagine que les putes les plus rodées doivent être capables de se verrouiller émotionnellement durant tout le rapport, ce qui doit rendre l’acte très mécanique et froid avec elles. Un peu comme les pornstars qui gueulent « yes ! Yes ! YES ! » sans une once d’émotion et sans que personne y croie. Tandis que la pute débutante doit être en ébullition niveau émotions lorsqu’elle découvre son travail, ce qui est parfait pour un homme d’expérience qui cherche à passer un agréable moment et va lui faire l’honneur de la faire jouir à maintes reprises.

Je te rejoins totalement sur le défi de chercher à faire jouir les femmes et les putes ainsi que celui de prendre la femme que tu convoites au détriment d’autres concurrents. C’est d’ailleurs cette raison qui m’a poussé à me lancer dans le pute game. Je me suis lancé dans le pute game pour améliorer mes capacités à faire jouir les femmes et augmenter mon niveau sexuel. C’est la lecture du livre de Trevanian qui s’intitule « Shibumi » qui a été l’élément déclencheur sachant que je me posais déjà au préalable la question de franchir le pas avec les putes.

Pour faire un résumé concis : ce bouquin est un roman qui décrit l’histoire d’un personnage masculin aux origines russes, élevé au Japon durant la seconde guerre mondiale qui cherche à atteindre le « shibumi ». Le shibumi est alors la forme d’excellence personnelle maximale qui rayonne par sa simplicité dans certains domaines (sont traités dans le bouquin la méditation, l’assassinat, le jeu de go et… le sexe). Dans le livre, le héros tartine des putes puis entretient une relation avec sa partenaire où le but du jeu est de faire jouir l’autre en premier sachant qu’ils sont tous les deux baiseur et baiseuse de niveau IV. Les niveaux sont décrits comme suit dans le livre :

  • Baiseur niveau I : Niveau sexuel primaire. Le jeune animal suit son instinct de reproduction afin de perpétuer l'espèce. La baise est monotone mais sincère.
  • Baiseur niveau II : Le sexe est utilisé comme un calmant psychologique, il permet de réduire les pressions et les tensions. La technique s'améliore.
  • Baiseur niveau III : L'appétit sexuel s'affine. Les techniques sont chirurgicales pendant l'acte et il y a un jeu avec le point culminant de la jouissance. Le rapport mental commence à apparaître.
  • Baiseur niveau IV : L'excitation et la gestion du point culminant sont totalement maîtrisées. La concentration mentale permet d'atteindre un nouveau seuil de plaisir dans le rapport. La technique et l'endurance sont au top.
Malheureusement, comme je manque encore d'expérience et que je ne suis pas un baiseur de niveau IV, j'ai préféré jouer la sécurité avec une pute « safe » et donc expérimentée pour ma première pute. Mais là j'avoue qu'avec ton post tu m'as donné envie d'aller chercher de la débutante :p. Dès que j'aurai boosté mon niveau, je testerai ce type de pute qui a l'air d'avoir le potentiel de laisser de très bons souvenirs.

Il faut souvent 10 ans de pratique consciente pour atteindre le niveau 4 :wink:
et franchement… le travail ne s’arrête jamais.
Dès qu’on commence à toucher au sex thérapeutique, ou au contrôle des émotions/sensations, la marge de progression est d’une profondeur infinie.
Un travail dont on ne peut pas faire le tour.

La semaine dernière, restaurant italien et nuit passée avec une sugarbaby d’origine colombienne fraîchement arrivée en Espagne, bookée par mes soins en primeur, récit de mon expérience sous peu ! Cette semaine, j’ai travaillé comme un fou (ça ne se paye pas tout seul les putes). J’ai signé 2 enormissimes clients, du gros poisson, grosse commission pour moi à venir. Justement, j’ai remarqué un lien entre la consommation de femmes et les performances en business : en gros, plus je baise, plus on me fait des gros chèques !! Fou non ? Quelqu’un pour expliquer ce phénomène ? Pour fêter ça, ce soir c’est teupus et un ou deux bons verres de Jack Daniel’s Single Barrel. Là aussi, récit à venir.