Le porno japonais et ses créations

Que pensez-vous généralement des porno japonais, hormis ces putains de floutages des attributs sexuels … ?

Je trouve que certains trucs sont quand même assez limites “moralement”, genre cette vidéo dans un jardin d’enfants (rassurez-vous je ne suis pas neuneu au point de penser que ça n’est pas qu’une “simple” mise en scène) :

https://fr.pornhub.com/view_video.php?viewkey=ph57316c0d949aa&pkey=watchlater

javmost.com

NHDTA-365 SEX Adult Amusement Park Where You Can At Any Time You Like

NHDTA-365 SEX Adult Amusement Park Where You Can At Any Time You Like

Ou encore dans un espace de jeu pour gosses :

javwhores.com

A Tanned Barely Legal Babe’s Lewd Videos 3 [IBW-580z]

A Tanned Barely Legal Babe’s Lewd Videos 3 [IBW-580z] http://pornfactors.com/

Moralement vous trouvez ça comment ? De simples productions artistiques qu’il faut laisser à leur place de production ? Ou une certaine forme de décadence penchant vers une forme de pédophilie morale ?

Après ce sont des japs, nous n’avons pas la même façon de voir les choses et le monde, je ne juge pas mais en tant qu’occidental ça m’interpelle.

Question subsidiaire : qui s’est branlé sur les vidéos ? :rofl:

Topic très intéressant il y a pas mal à dire là dessus ! :grin:

Déjà vis à vis du Japon, on peut dire assez sereinement que c’est une société très traditionaliste qui refuse catégoriquement l’immigration. Quelque chose d’inconcevable en France actuellement. Cependant, le Japon a un gros problème malgré le respect de ses traditions et son immigration inexistante. Le problème c’est la natalité qui est extrêmement basse. L’indice de fécondité est seulement de 1.4 enfants par femme et ne compense pas le taux de mortalité. Ils perdent chaque année 300k habitants (!), ont une population de plus en plus vieillissante qui va être amenée à disparaître peu à peu.

Ce qui m’amène a ton sujet Silvio, je pense (hypothèse) que ce taux de natalité faible est du en partie à la consommation de pornographie par les Japs. Ils font des trucs très hardcore et très limite moralement dans lesquels les jeunes Japs se réfugient massivement pour éviter le game où les petites japonaises sont très exigeantes. Je pense que c’est une catastrophe pour eux. J’ai regardé quasiment aucun porno japonais à cause des floutages mais je sais qu’ils font des trucs qui vont vraiment loin (ils ont inventé le bukkake après tout) comme de la torture à l’enema ou ce type d’infantilisation qui joue avec la frontière de la pédophilie.

Par contre, j’avoue avoir grandement consommé des “doujinshi” de type hentai car je reste au fond un romantique qui adore les histoires bien construites. Et dans la catégorie hentai, même constat : la décadence complète s’installe et ça va même beaucoup plus loin que l’infantilisation. Comme c’est du dessin, les personnages sont parfois directement des enfants, voir même parfois des enfants-animaux :scream:

Alors quand les jeunes japonais commencent à se branler uniquement sur des hentai avec des enfants-renards qui se font prendre en triple pénétration à l’école, c’est game over pour la réalité et le taux de fécondité.

2 J'aimes

Tu m’apprends beaucoup de choses @BobbyJackson !

C’est un vrai paradoxe que ce mélange traditionaliste / décadence douce du Japon actuel.

Des hentai avec des gosses c’est chaud quand même. Autoriser ça quand on floute une chatte ou une teub dans un film porno est hallucinant, un peu comme la télé américaine qui va être scandalisée si on voit un téton à l’écran mais qui va te laisser te promener avec un flingue pour aller chercher tes gosses à l’école.

Je ne sais pas comment fonctionnent les japonaises. Elles sont si dures que ça à baiser ? Elles sont globalement très belles … C’est un pays que j’aimerais beaucoup découvrir, ainsi que ses femmes tant qu’à y être.

1 J'aime

Carrément je suis également choqué par la logique Jap vis à vis de son traitement du porno. D’un côté dans des films avec acteurs réels ils vont flouter les parties intimes, ce qui diminue drastiquement l’intérêt du visionnage, et de l’autre ils vont laisser carte blanche sur le hentai. Et quand je dis « enfants » je parle pas de hentai où des lycéennes se font prendre par des profs de sport lubriques. Je parle d’enfants type primaire/collège sans caractères sexuels développés. Déjà en soi que c’est horrible (sauf pour Cohn-Bendit) alors si s’est copulé avoir un autre délire typiquement Jap (tentacules, destruction psychologique vers la prostitution gratuite, monstre dévoreur…) ça devient un point de non-retour absolu.

Je vois pas comment un Jap qui se branle sur ça peut un jour revenir taper dans une chatte. Il pourrait même plus bander devant un simple corps nu. J’ai aucune stat donc je vais sortir ça de mon chapeau, mais je pense qu’un bon pourcentage de jeunes japonais (18-30 ans) se branle sur un tel type de porno hentai décadent. Je partirai sur 25%. Alors quand tu as 25% de tes hommes HS à la reproduction et à la vie de famille, ça fait mal à la société.

Par rapport aux gourgandines japonaises il y a cet excellent guide du forum :

Les japonaises sont très dures à baiser (hormis une catégorie spéciale), mais après heureusement les gourgandines sont là ! Cizia Zyke évoquait dans un de ses bouquins (Parodie peut être) la joie intense que procure le fait d’enculer une japonaise. Les japonaises qui sont facilement baisables se nomment les « gaijins hunter » (chasseuses d’étrangers). Dans certains bars de la capitale, il y a de ces gaijins hunters qui veulent de la grosse bite d’étranger. Mais elles sont une infime minorité et pour les plupart des japonaises, les « gaijins » elles les regardent même pas sauf s’ils sont complètement à l’aise avec le parler japonais et qu’ils sont aisés. Houellebecq évoque dans son dernier bouquin « Sérotonine » de manière ironique la manière dont les japonaises voient les étrangers : comme des animaux.

Si un jour tu as l’occasion d’aller au Japon Silvio, n’hésite pas. C’est un pays qui vaut le coup d’être découvert. J’ai pu m’y rendre en vacances pour deux semaines et c’était mon meilleur voyage. Le mélange mégalopole/campagne traditionnelle m’a laissé sur le cul. Et j’approuve ton verdict sur les japonaises, elles sont magnifiques. Enfin du moins celles qui sont mises en avant pour leur beauté, ce sont vraiment des avions de chasse.

Ils sont où ces bars à salopes bridées ?

1 J'aime

C’est un peu malaisant honnêtement.

J’ai vu des vidéos dans le même genre.

1- L’écolière qui se fait baiser au milieu du bus sans capote par un type genre yakuza. Tout le monde détourne le regard, si c’est un film c’est très bien jouer, sinon c’est hum un viol…

2- Le groupe d’écolières qui se fait coincer dans un ascenseur avec 2,3 gars. Ils bloquent l’ascenseur, sortent une arme, les menacent. Un qui film, un qui baise sans capote… C’est très malaisant. Trap movies je crois que sa s’appelle.

3- 2 très jeunes gamines qui passent leurs “évaluations” de sport avec leurs profs… NO COMMENT

Ils sont un peu chelou niveau cul. Ils fantasment sur les très très jeunes filles et en général c’est assez hardcore. Comme dit Bobby niveau hentai y’a de TOUT. On dirait qu’ils compensent la censure du porno avec le hentai.
Plus les japonais sont très pudiques, ils se touchent même pas la main dans la rue quant ils sont en couples…

Quelques exemples :

Satoshi Urushihara “King of the Breast”
Pour moi le meilleur dessinateur hentai réaliste. Qu’est ce que j’ai pu me branler dessus quand j’étais jeune !!

Et du pire…

A noter aussi le phénomène des hikikomori ou “hommes herbivores”.


Définition Wikipedia (j’ai la flemme de taper):

Hikikomori (引き籠もり?) est un mot japonais désignant un état psychosocial et familial concernant principalement des hommes qui vivent coupés du monde et des autres, cloîtrés le plus souvent dans leurs chambres pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels[réf. nécessaire].

Ils se sentent accablés par la société. Ils ont le sentiment de ne pas pouvoir accomplir leurs objectifs de vie et réagissent en s’isolant de la société

jpg_350x350
Ils sont graves quand même …:smile:

C’est vrai que c’est bien dessiné, mais les dessins ne me font pas bander … Jamais je pourrais me branler sur de tels supports mais je peux le comprendre.

En fait leur kiff revient quand même assez souvent à baiser des gamines, des écolières, si je comprends bien !

J’imagine que lorsque les robots sexuels autonomes seront démocratisés, les Japonais vont inventer des trucs encore plus chelou.

Déjà que le porn VR inspire pas mal de trucs limites.
https://www.youtube.com/watch?v=UWOXeDulvsI

C’est une autre culture quoi ^^

1 J'aime

Faut pas avoir peur du ridicule en fait :sweat_smile:

Ah ouais quand même… :astonished:
Ils vont loin dans leurs délires

Bonjour à vous.

Je ne vais pas m’étendre sur les hentais.
Vraiment trop bizarre.

Par contre j’ai une petite théorie sur les déviance japonaise.
À vous de voir et de me donner votre avis.

Les japonnais se sont pris deux bombes atomiques sur le coin de la gueule.
Ceci peut expliquer cela???

Après ils on une société très porté sur le travail et le don de soit pour le pays.

SilvioBerluscunni, j’avoue que je ne regarde pas les vidéos que tu a mis en liens.
Mais les photos son asser perturbante.

Petite info. En psychologie en France ils ont pris le terme Hikikomori pour définir cette pathologie de personnes qui reste enfermé.
Ils n’ont pas encore réussi à définir les causes puisque le phénomène est assez ressent.
Il arrive de plus en plus en Occident.

Bonne journée a vous.

Pour les bombes atomiques je n’ai pas d’avis.

C’est une société avec des codes totalement différents des nôtres, une culture totalement différente donc plein de paramètres nous échappent.

Cependant ils sont dans une société de la performance, de la perfection et de la retenue. De ce fait et comme chaque chose est un équilibre ils ont besoin de relâcher la soupape par de l’extrême compte tenu que leur vie est «extrême» de rigueur et de don de soi.

Puis ils n’ont pas certains tabous que nous avons tout en n’en ayant d’autres que nous n’avons pas.

1 J'aime

Je ne connais cet univers que trop bien, j’essaie d’en sortir depuis que Jean-Ma m’a réveillé. Histoire de ne pas flinguer intégralement ma jeunesse.
J’avoue que j’ai vraiment eu du mal à bander quand je suis passé de ça à la réalité pour la première fois, alors que la fille était une bombe atomique. Tout ce que vous avez envoyé dans cette conversation est finalement assez soft.
C’est un combat qu’il faut faire seul, mais je dois manquer de méthode et à part baisser la fréquence, je n’arrive pas vraiment à avancer (ou plutôt reculer). Impossible d’en parler à sa copine si on en a une ; elle sera forcément à des années-lumières de cette réalité, ne comprendra jamais, et au fond elle n’a pas à subir ça.

Je suis d’accord avec toi Silvio sur la compensation. Cette société génère tellement de frustrations qu’il faut bien se déchaîner quelque part.
Plus il y a de frictions et d’obstacles avant la baise, plus un mec a de chances de tomber dans ce genre de délire. Je pense que les générations de mes parents (55-60 ans) ne pourront jamais comprendre. On n’est pas à l’époque des Trente Glorieuses, de la contraception, des années 70 ; on est à l’époque du porno, du féminisme et de la hausse de la concurrence entre mecs. Je crois dur commme fer que le nombre de hikikomoris va augmenter énormément. Pour moi, ils risquent même d’être la norme dans quelques décennies, dès que les robots sexuels seront bien en place sur le marché (ça commence à peine). D’ailleurs si j’avais de l’argent j’investirai là-dedans un max, par pur pragmatisme.

Un mec avec une grosse bite ou une fille toute petite, c’est la même chose au fond. Pourquoi pas les 2 en même temps ? Si la fille te sent plus alors tu te sens plus puissant.
Je suis à peu près certain que c’est ce mécanisme qui mène à la pédophilie, en-dehors du hentai. Je ne suis pas pédo, mais je pense que j’entrevois ce qui les excite. Pas sûr à 100% non plus, il faut sûrement ajouter à ça une forme de sadisme que je n’ai pas… Et sans doute un manque de respect pour soi-même.

Ton addiction se concentre vraiment et spécifiquement sur le porno japonais ? Rien que les floutages moi ça ne m’encourage pas plus que ça.

Diminuer ta fréquence est déjà un immense pas en avant !

Oui mais je regarde des trucs de brute, le floutage à ce niveau on s’en fout presque. Pas toujours japonais mais que des trucs fictifs, pas tournés en réel. Je ne vois pas bcp de bites floutées finalement haha

Peut-être une curiosité mal placée… Que sont des:

??

Quand le mec est pas souvent humain.
Tu montrerais pas ça à ta maman, j’te l’dis haha

Bon je te file un nom pcq c’est le forum, c’est les frérots, ça juge pas trop : shadbase.
Il a quasiment 300k abonnés sur youtube (oui, youtube). C’est pour ça que je dis que le phénomène va s’amplifier. Il est déjà plus gros qu’on ne le pense.
Fouille bien son site. Je squatte encore de temps en temps à la rubrique de jlullaby.
Soit tu bandes et je te fais plonger avec moi, soit tu te marres mdr

Le porno nous désensibilise et nous rend complètement fou, je m’explique.

Au début, tes premières branlettes, un homme, une femme, c’est doux, tu as les meilleures sensations de ta vie.

Mais au fil du temps, à la recherche de sensation, tu commences à regarder des trucs un peu plus hard, plan à trois, un peu brutal. Tu spécialises tes fétishs, tu préfères les milfs, les naines, quoi de mal à ça?

Et puis un jour, en te branlant sur du porn japonais, avec une meuf qui se fait prendre par son frère et sa bite en tentacules, tu te rends compte que tu es allé beaucoup trop loin. La recherche perpétuelle du maximum de sensations possible te fait dériver sur des trucs dont tu n’aurais jamais imaginé l’existence.

Bref c’est un poison car quand tu seras devant une vrai femme dans la réalité, il sera beaucoup plus difficile de bander. Vous savez surement déjà tout ça, au plaisir.

2 J'aimes

Tout est une question de mesure.

Le porno actuel est extrêmement addictif et il est difficile de rester dans une consommation faible et épisodique.

C’est dommage car à la base ça pouvait justement créer l’effet inverse : réveiller le désir au lieu de l’anesthésier.

J’ai été voir. Ce ne sont que des dessins en fait ?