Le salut par les putes à La Jonquera

Salut,
Cette semaine, j’ai décidé de sortir de ma zone de confort, puissance max.
Alors voilà, je suis parti tout seul sur les routes de la frontière espagnole, direction la Jonquera.
Objectif, vaincre mon stress du sexe.
J’arrive mardi 20h30 au Paradise. Je sens mon coeur qui bat. En effet à cette heure là, y’a pas beaucoup de client, et 200 meufs qui te matent. Bref j’suis pas particulièrement détendu.
Mais mon objectif est clair: soigner le mal par le mal.
Evidemment, les meufs flairent le nouveau, je monte au bout d’une demi heure, alors que je ne suis pas détendu clairement, un peu forcé par une meuf, mais bon, à un moment donné faut y aller.
Résultat sans surprise: impossible de bander, et la meuf d’un ton énérvant me sort: « ca va pas? ». Je lui dit que je suis pas hyper détendu c’est normal. Elle me sort « bah pourquoi » genre ce qui est en train d’arriver n’est pas de ce monde. Clairement les meufs ont une totale ignorance et incompréhension des problèmes des mecs. LOL
Mais bon pas question de rester sur un échec, j’ai pas fait autant de kilometre pour ça. Alors on continue. Déjà après quelques temps, je suis un peu plus détendu. Je prend mon temps au bar. Et là je repère une brindille.
C’est avec elle que je monte pour la 2e. Scénario un peu similaire au début, mais au bout d’un long moment je bande. En général quand je met du temps à bander, l’éjac est rapide car ma bite à été surstimulée. Au point que parfois je peux éjaculer sans avoir une vraie éréction.
Bref un peu plus satisfait tout de même.
Je pars

Le lendemain, rebelotte, toujours pas détendu à l’idée de retourner dans ce club. Mais je ne suis pas venu pour rien bordel.
Je commence par retrouver la brindille d’hier. Ca se passe un peu mieux, l’éréction vient, je tiens un peu. On peut dire que c’est de mieux en mieux.
Une deuxième avant de partir. Une petite colombienne de 28 ans.
ET LA, miracle. Je bande rapidement, je la baise comme à l’entrainement, 4/5 positions, j’arrive à retenir mon éjac… Enfin une baise. La meilleure de ma vie je dois dire.
Comme je le sais depuis longtemps, le problème chez moi, c’est l’apprehension de l’érection.

Je pars, heureux. Je voulais bander sur un cul. Prendre plaisir à baiser. Et surtour réussir à baiser sans ressentir d’émotions particulière. Comme quand je me branle en fait.

Je m’imagine déjà le lendemain, à baiser 2 meufs comme la veille. Le rêve.
Truc de ouf, le lendemain après midi, je suis dans un bled pour prendre un perrier menthe. Je discute avec la barmaid en mode hyper détendu. Au bout de 20 min, je lui dit que j’y vais. Elle me demande si je veux son numéro. WTF. Je prend mais je sais que je ne vais pas vraiment avoir le temps de la revoir, et elle n’est pas ouf, mais vous aurez compris que je ne veux plus de ces excuses. Quoiqu’il en soit le soir, je vais au club… Et honnêtement je ne suis pas encore totalement serein même avec mon succés de la veille pour foncer… Je me dis que si je nique easy ce soir, je serai détendu et donc je lui enverrai un message, mais ca ne se passera pas comme ça.

3e soir d’affiler donc, j’y retourne. La boule au ventre ne me quitte jamais vraiment malgré tout.
Car maintenant le tout est de confirmer, afin d’entrer progressivement dans un cercle vertueux. En gros j’ai encore la pression. Je commence par ma pépite d’hier. Et là, c’est pas comme hier. 15 min pour bander. Je bande tout de même au bout d’un moment. Suffisamment pour la pénétrer. Ca fonctionne, mais evidemment le temps de pénétration est plus court. Déçu tout de même.
Il faut savoir que je suis un peu crevé, tous les soirs je dors à l’arrache dans ma caisse, à la frontière et je vais trouver un spot sympa pour passer la journée au bord de l’eau. Mais au fond de moi je sais que la fatigue n’y est pour rien, car j’ai testé l’érection seul dans ma caisse avant d’arriver au club et ca fonctionnait.
Pour être honnête, arrivé au 3e soir, et déçu par la première prestation qui était le miracle de la veille, j’hésite à recommencer. Je suis claqué tout de même, et vraiment là ce serait se forcer. Mais j’y vais quand même, avec une meuf même pas ouf, je suis un kamikaze. Merde je suis là pour vaincre mon angoisse. Je dois juste bander sur un cul. Comme à la maison, quand je m’entraine avec une vaginette. Y’a pas de raison. La connection avec la meuf je m’en fout, je veux m’affranchir de la connection.
Résultat: foireux, lol. Sans trop de surprise, l’érection ne parvient pas à être suffisante pour rentrer.
Je repars sur un échec, clairement déçu par rapport à la veille où je voyais déjà ma vie changer, lol.

Quoiqu’il en soit je n’ai pas eu de problème d’éjac précoce, le problème est bien l’érection uniquement.
Ce dernier soir j’ai discuté avec un gars. On à sympathiser. Il m’a même proposé de squatter chez lui cette nuit plutôt que dans ma caisse. J’accepte, il me laisse même les clés le lendemain matin pour que je fasse ma grace mat, lui devant partir trés tôt. Je le reverrai ce soir, il m’invite au restau pour son anniv avec ses potes.

4e jour. Je voulais enchainner 5 soirs d’affiler au paradise, mais là c’est too much. Si j’étais sûr de prendre mon pied j’y retournerai, mais malheureusement l’échec de la veille ne m’inspire pas. J’ai envie de changer d’air aussi. J’en ai un peu marre de ce club.

L’expérience du 2e soir m’a redonné espoir, bien que l’echec à confirmer cet élan le 3e soir l’a calmé.
La route de la guérison n’est pas terminée.
D’après vous, cette startégie de soigner le mal par le mal est-elle bonne. C’est la seule solution que je vois. Il faut clairement que je travail sur ma relaxation, et surtout sur mon érection sur commande.

En tout cas, j’ai aperçu ce que je veux. Le 2e soir c’etait ça à 100%

8 J'aimes

Quelle histoire :laughing:

Le Paradise je le connais pas coeur, j’y étais même le soir de son ouverture, à l’époque :slight_smile: … J’y ai vu un show de nains et naines qui baisaient sur scène, c’était du grand délire (j’y ai aussi pris des méga cuites et y ai baisé plus de 100 putes sans grossir le chiffre). À une époque je bossais dans une grande boîte de Perpignan et les gros contrats se fêtaient souvent là bas le soir, certaines semaines j’y passais 4 soirées sur 5 avec collègues et clients :joy:

Tu as fait une multitude d’erreurs, peut être même toutes mais je salue ton courage. Beaucoup n’auraient pas franchi le cap :+1: Tu as des couilles mec.

La Jonquera est en Espagne n’est pas pas vraiment l’Espagne. Une sorte d’horrible ville frontière du vice, théâtre de tous les trafics par son passage obligatoire pour le sud de l’Europe et l’Afrique du Nord, son passage incessant de dizaines de milliers de camions, avec putes à gogo et trafic de came de partout. Du très bas de gamme sur tout ce que tu y trouveras (commerces, restau, hôtels). Le Paradise reste tout même le meilleur club de la commune, et entre parenthèse le plus grand bordel d’Europe.

Cependant c’est un club pour français, souvent racailles et camionneurs, donc très bas de gamme (mais le moins bas de gamme de la Jonq). Y aller en juillet août est la pire période car c’est la période où les putes plument les touristes de passage. Le reste de l’année elles souhaitent fidéliser et c’est différent. De plus avant 23h tu as les plus classiques et les plus mauvaises putes, les putes stars (les méga méga bonnes) qui font un max de blé sortent vers 22h30 / 23h, elles n’ont pas besoin d’y aller plus tôt et ne chassent pas. Ce sont elles qui trient et piochent l’heureux client.

Ne JAMAIS monter avec les hyènes qui squattent l’entrée des bordels. Leurs cibles ce sont les petits nouveaux isolés, elles les suivent et les harcèlent à grands coups de bébé et tripotages de teub jusqu’à ce qu’ils aillent avec elles. Ce sont les plus mauvaises putes qui soit.

Tu as vécu dans ta voiture, donc dans de très mauvaises conditions. Tu aurais du tabler sur un séjour plus court (2 nuits ?) et te trouver un hôtel pas cher pour vivre dans des conditions acceptables et passer de bons moments. Dans la vie il faut prendre soin de soi, se respecter, là tu ne l’as pas fait donc ton corps ainsi que ton esprit ne pouvaient pas être en fonctionnement optimal. Tu as l’hôtel du Bingo juste en face, le Font Del Plat à 500 mètres ou le Tramuntana qui sont certes un peu cheaps mais bien tenus et suffisants pour ce genre de trip, à des tarifs autour de 50 balles la nuit.
À l’avenir refuse de ne pas t’offrir un cadre de vie respectueux de ta personne, agréable.
Même avec de petits moyens il y a toujours des solutions en étant astucieux et prévoyant :ok_hand:

De plus, pour un nouveau, la Jonquera et particulièrement le Paradise sont les endroits les plus difficiles : filles agressives et hyper malines pour détecter le pigeon, lieu très dangereux surtout en dormant dehors … Public averti.

Je comprends que si tu ne connais pas l’Espagne la frontière est rassurante : tout le monde parle français, tout est écrit en français, donc tu n’es pas perdu. Mais il y a 1000 fois mieux en allant dans les terres : Figueres, Gerone, Barcelone. Rien à voir, mais il faut connaître un peu le pays et ses codes pour en profiter au plus proche des habitudes des locaux.

Au Paradise le meilleur endroit reste le Privé, club privé dans le club normal (grandes salles) comme c’est indiqué mais dans 2 salles à part. Tarifs doubles mais filles éduquées, vêtues sexy et pas quasi à poil, ambiance lounge petits soins, shows strip douche etc. Clientèle triée sur le volet (bien présenter, sentir le fric : les portiers ont le flair).

La prochaine fois si tu veux y aller nous pouvons essayer une date commune, je te ferai passer au privé avec plaisir (mais sois plus que présentable, pas après une nuit en caisse :wink:). Les filles ont une toute autre attitude. Mais en septembre hein …

Si tu n’as pas le budget on peut aller dans la grande salle normale où tu étais, la salle à hyènes. J’y ai fait mes armes, donc j’y suis connu et je connais tous les codes. Je te brieferai sur l’attitude à avoir pour dégoter le meilleur des putes en les dressant car elles ne comprennent que ça là bas … Elles sont tellement «agressives», sur le qui vive car chargées à la coke (la CC est partout là bas, et pas chère, puis elles arrivent toutes des 4 coins du monde avec des vies compliquées). Avec la bonne attitude tu peux trouver de la super baiseuse et leur donnant confiance et en étant respecté d’elles :+1: Tu as déjà pu voir l’énorme choix (200 gonzesses dans la même pièce ça perturbe toujours le premier coup, et de putains de bombasses pour un bon pourcentage).

Privilégie la qualité à la quantité pour ta vie putesque comme le reste, surtout pour prendre un nouveau départ dans la vie.

Mais encore une fois, bravo pour ton courage ! Beaucoup se seraient chiés dessus à y aller tout seul :+1:

10 J'aimes

Quelle volonté …
As-tu acheté les formations « bande sur commande » et « érection en béton » de @Jeanma ?
C’est visiblement un outil qui t’est indispensable ! Je te le recommande chaudement.

2 J'aimes

Bravo Rufio, tu as eu raison de dépasser tes peurs et d’aller les affronter comme un Homme.
Silvio t’a donné des conseils au top, comme d’habitude.

Pour tes problèmes d’érection, il y a bien sur ton stress et ta relaxation, mais n’oublie pas la qualité de la marchandise.
Je ne vois pas pourquoi tu devrais bander sur un n’importe quoi.

Moi, je refuse de bander sur du bas de gamme. Pourquoi s’infliger ça ?
Même pour une question d’entrainement, je ne vois pas le sens.

Le boxeur débutant, ne va pas commencer son premier combat avec 50 kilos de poids sur le corps.
Au contraire, mets toutes les chances de ton coté et augmente le challenge au fur et à mesure si tu en ressens le besoin.

On est pas fait pour bander sur n’importe quoi, choisis bien tes Femmes en fonction de ce qui te fera bander.
La connexion, la beauté, l’affinité, la douceur, tout ça te permettra d’être justement plus détendu et serein face a un cul, et donc de mieux bander sans y penser. (puisque de toute façon, il ne faut absolument pas y penser, sinon c’est mort)

1 J'aime

En effet :+1:
J’ai modifié.

1 J'aime

Bien joué @Rufio_G2
C’est toujours un plaisir de voir un fréro repousser ses limites et aller voir des gourgandine. Nous sommes malheureusement trop peu a avoir gouté au plaisir des femmes de joie. Agrandir la communauté, filer des bons tuyaux et faire de chacun d’entre nous quelqu’un de meilleur est l’objectif de ce forum.

J’arrive pas à imaginer à quoi ça peux ressembler un tel bordel (au sens propre comme au sens figuré). 200 putes cinfinés dans le même espace et j’imagine un nombre de client d’autant plus important, ça doit sentir la sueur, la chatte et les billets de banque.
J’imagine que ce n’est pas facile de s’exposer devant tout ce peuple, croiser des racailles, se faire accoster par les pires michto et devoir limite aller aborder la bonne. Pas trop ma vision des putes mais je salut l’initiative.

Sinon combien t’as couté ce périple ?
Tu as dormi dans la voiture. Tu as réussit à trouver un endroit pour te laver, te changer ?
Et puis ça t’es revenu à combien ce périple.

Comme le dit @SilvioBerluscunni, la prochaine fois pour ton confort et tes performance, je te conseille également de réduire la durée de ton séjour et d’investir dans un chambre d’hôtel quitte à ce que tu puisses dormir dans de meilleur conditions.
Je voulais savoir @SilvioBerluscunni y a t-il des camping car à proximité ? Le genre de type qui est garé juste devant le bordel mais qui a tout son confort pour lui.

En tout cas bravo @Rufio_G2
Prend soin de toi et vivement une nouvelle histoire de pute !

Ahah non je n’ai jamais vu Jacky le campeur garé devant le bordel :joy:

En Espagne les parkings de bordels sont privatifs. Au Paradise, vu l’immensité du bâtiment et l’affluence tu as toujours un, deux ou trois placiers qui te disent où te garer et te guident avec des torches laser. Il est d’ailleurs de bon ton de leur laisser un ou deux euros. Et je n’ai jamais vu un placier guider un camping car :slight_smile:

Au Privé tu peux carrément avoir ta place privative avec parking fermé et vigile pour les clients les plus VIP qui arrivent avec des supercars.

expérience TRES courageuse, je la commenterai en vidéo sur ma chaine

1 J'aime

Merci les gars pour vos messages et vos conseils.

@SilvioBerluscunni
Oui j’ai fait quelques erreurs, mais c’est de bonne guerre. J’avais pourtant lu les bases à savoir sur un site. Disons que je suis arrivé un peu tôt le premier jour. Aussi je me suis fait pigeonner de 20 € les trois permières presta. lol. Jusqu’à ce qu’un mec le deuxième jour me dise quels étaient les tarifs. 50€ + 5 pour le linge et les capotes… et non pas 70. Sur le site j’avais lu que c’était 60€, je pensais juste que ca avait du augmenter, alors qu’en réalité même le site a été pigeonné, lol.
C’est avec plaisir que je ferais une virée avec toi Silvio, merci pour la proposition. Toutefois la date sera à revoir, j’habite à 1000 km de la frontière, et en septembre je reprend le taf. Les prochaines vacances seront au mois d’aout l’année prochaine :frowning:

@MonsieurSam
Oui j’ai déjà le pack complet depuis un moment. Mon problème est très ciblé.

@LaCouilleVaincra
Disons que je prend le taureau par les cornes. Je sais que le problème ne vient de la meuf. Car que la meuf soit au top, ou pas, le problème est le même. Ca vient de moi uniquement. Je me dis aussi que qui peut le plus peut le moins.
En théorie si on arrive à bander seul chez soi, sans stimulation externe (les branlettes jedi par exemple), alors dans des cas extrêmes (c’est à dire avec des meufs qui ne nous plaisent pas de ouf), on devrait pouvoir faire abstraction de la marchandise. La marchandise devient un plus. Mais comme je l’ai dit, chez moi la marchandise n’est pas le problème. C’est l’anxiété de la performance. L’appréhension de ne pas avoir d’érection. Il est impossible de ne pas y penser quand c’est ton quotidien. C’est comme si je vous demandais de ne surtout pas penser à un éléphant en cet instant. Tu y penses forcément, dès lors que j’en parle. Pour moi c’est pareil, je dois faire avec. Réussir à bander en pensant à mon érection. Le deuxième soir avec la pépite Colombienne, j’y pensais à mon éréction. Quand je m’entraine solo, j’y pense aussi à mon éréction… et je n’ai pas de problème. Il faut juste passer par dessus les pensées par dessus le stress, se détendre certes, pour ça, se mettre des doses.

@Dr_Duracell
Quand je suis arrivé le premier soir, c’était d’autant plus déstabilisant qu’il y avait 200 meufs et tout juste une dizaine de client déjà occupé.
Le coût: le prix du voyage, pas grand chose, car j’ai prix des covoitureurs. Si tu prend un hôtel, ou une chambre, tu comptes comme le dit Silvio 50€, en nourriture tu comptes entre 30€ et 50€ par jour également. Et au club, une fois que tu payes les vrais tarifs, ca fait 15€ l’entrée au club avec conso, 55€ la pute x2 = 110€, 15€ la conso supplémentaire (12 sans alcool). Donc 140€ par soirée au club pour 2 putes.
140 x 4 soirée = 560 € pour 4 soirée
50 x 5 nuits = 250 € pour l’hotel
40 x 6 jours = 240 € pour la bouffe
100 x 2 trajets = 200 € pour la route (plus ou moins, en fonction si tu as des covoitureurs)
1250 € je dirais, ca te fait quasi une semaine.

@Jeanma
Pas de problème Jean Ma, je regarderai cette vidéo (ps: j’ai résolu mon problème de connection, c’est moi qui t’ai contacté sur facebook il y a 2/3 jours)

Hier je ne suis pas allé au club, j’ai passé la soirée avec mon nouveau pote et ses amis.
Ce soir je me tate, à y retourner une dernière fois avant de partir.

Je précise, que toutes ces soirées au club, c’était sans drogue, sans kamagra évidemment, et sans alcool. Juste un gin tonic le premier soir, sinon c’était 2 redbull par soir et ma cigarette éléctronique.

A suivre, peut-être

1 J'aime

Belle aventure @Rufio_G2 !
Pas toujours facile d’être à l’aise face à une pute, alors dans des conditions comme celles-là, c’est normal d’avoir du mal à bander !

Comme je le sais depuis longtemps, le problème chez moi, c’est l’apprehension de l’érection.

Médomalacuphobie : moi aussi, et c’est sûrement très fréquent, mais ça se soigne bien avec les formations du patron. Mais là, t’as pas choisi le plus facile !
Merci pour le partage de ton expérience.
:+1:

Après avoir testé Paradise et Lady Dallas (un peu plus loin). Préférence pour le dernier. Moins renommé, Moins de filles, mais plus… dociles, comme si elles cherchaient à fideliser le client (dure concurrence). L’avant dernière fois, colombienne de 35 ans env . dévouée qui m’a massé pour finir la demi-heure. Ça ne serait certainement pas arrivé avec les petites salopes histeriques pleine de coke qui ne pensent qu’à enchaîner les clients du Paradise. Disons qu’au Lady Dallas c’est plus familial si je puis dire. Même si dès l’entrée, même topo, les 2 plus Salopes prennent les devant et propose un plan à 3 (je vais accepter un de ces 4, c’est plus cher bien-sûr). Voilà c’était ma promo pour le Lady Dallas (ce serait con qu’il ferme !)

Je trouve que le Dallas fait vraiment crasseux et bas de gamme. De plus la line up est quand même très moyenne même si ça fait une bonne année que je n’y ai pas été.

Sur La Jonquera je préfère 1000 fois le Paradise, mais loin devant le Privé (partie VIP du Paradise).

À l’entrée les premières qui viennent toujours proposer des plans à 3 ne sont pas les plus salopes mais les filles qui font les plus mauvaises prestations du club et dont la spécialité est de proposer des pseudos plans à 3 aux nouveaux pour les pigeonner. Elles sont tellement connues des habituées ces filles là qu’aucun ne monte avec.

Chaque club frontalier à son lot de chasseuses à l’entrée, c’est une spécialité locale qui n’existe pas dans les vrais clubs espagnols dans les terres. Ce sont les filles à absolument éviter car celles qui ont été reléguées là le sont en raison de leur côté arnaqueuses.

Les clubs ont leurs règles, les filles sont en bandes et chaque bande a son secteur dans chaque salle.

2 J'aimes

Avant Barcelone, c’est à dire, quel club par exemple ?

Non si tu veux du club pur jus file à Barcelone.

À l’époque il y avait le France à Figueres qui était pas mal mais il a fermé et est actuellement en travaux. À Gerone il y en a ou avait un à l’aéroport, pas certain qu’il soit encore ouvert.

Pour Figueres et Gerone vas dans les pisos ça reste le mieux, il y a des endroits excellents.

Pour les clubs Barcelone.

1 J'aime

Merci pour ces pistes. Viva :es: