Les 4 cavalières de l'Apocalypse

Gentlemen, je me lance un défi.
Parmi toutes les filles que j’ai emballées, il y en a 4 que je n’ai pas défleurées, car à l’époque, j’étais trop jeune, et mon fidèle destrier (Popaul) n’avait pas encore entamé sa métamorphose (encore une bite d’enfant, magré mes 15 ans, j’ai grandi de la bite très tard)

Ces petites perles sont disséminées aux 4 coins de la france (pas vraiment mais bon j’aime le dramatique et le théatral).

Aujourd’hui, plus vaillant que jamais, plus veineux que les bras de Superman, je m’en vais en quête: mon but? Toutes les baiser, pour finir le boulot.
J’aime le travail bien fait.

Voici mes cibles :

  • Lucie, petite ange blonde aux yeux bleues, un amour d’été rencontré vers mes 12 ans.
    Vit à Lille, mais descend dans le sud, vers Hyères (vers Toulon) pendnat 1 mois avec ses parents.
    Il ne me sera pas trop compliqué d’aller la voir, juste une heure de voiture à partir de Marseille.

  • Naïs, petite cochonne aux longs cheveux chatains, très très gros potentiel dès le moment ou je l’ai rencontré, pendant l’été de mes 14 ans. C’est la première fille qui m’avait proposé de me sucer. J’avais refusé (Argh! Malheur!) mais je lui avais quand même fait un cunni. Mon premier cunni, le premier d’une longue série.

  • Léonie, que j’avais emballé dans le même camping où je suis en ce moment, l’année dernière, alors que je sortais déjà avec ma copine (qui été alors présente au camping) qui est sûrement une des filles les plus bandantes que je n’ai jamais vue, jolie, mais surtout des yeux bleus (c’est une brune) qui puent la bite.
    Elle habite paris, mais j’ai pleins d’amis, et de famille là bas, donc je pourrais m’y rendre sans problème.

  • Andréa, mon amour de cm2, que j’ai continué de croiser de temps à autre à Marseille.
    Je n’ai pas besoin de préciser que c’est devenu une sacrée avaleuse de couleuvres, et une bombe atomique en plus de ça.

Je vous tiendrai au courant de mon avancée.

Les cavalières de l’Apocalypse chevaucheront bientôt ma bite fougueuse!

1 J'aime

Oh Glorieux et audacieux cavalier en quête de rétablir le fragile équilibre du cosmos et ne pas laisser le passé inachevé…

Je te souhaite une formidable épopée…à défaut d’une épopute… nous t’attendrons patiement à Tintagel, friand de ton récit et de tes exploits…

Que la force soit ave toi!!!

1 J'aime

Je m’en verrai vous conter mes aventures.

Le genre de truc que je pourrais pas faire
Parce que des filles que j’ai pas eu l’occasion de sauter y’en a 8 au total , ca fait déja beaucoup .
Dont une qui est morte d’une attaque devant l’école , 2 sont devenues des thons absolument inbaisables , et une autre en fait était lesbienne .
Attend jte raconte, c’était une gouine dégoutée par les mecs mais elle avait quand meme envie d’un coup de bite juste pour voir et s’était mise en tête que le faire avec un mec éfféminé c’était pareil qu’une fille au final mais avec une bite .
Alors elle a commencé a me faire savoir que y’avais moyen de avec moi , et moi dés que je l’ai su je suis passé en mode prédateur tu vois , et ca l’a refroidie .
Et elle m’a expliqué elle pensais que j’étais « effeminé » alors qu’en fait … c’est juste que j 'avais un minimum de savoir vivre en fait .

Les meufs quand tu te comporte comme un animal, pour elles t’es un porc, quand tu les respecte elles pensent que t’es pédé . . .

Et les autres elles ont encore a portée de tir , mais je pense que j’ai du les traumatiser a vie .
Donc si quelqu’un a une camionette, du scotch et de la corde, y’a peut-etre moyen que je réalise le défi a moitié .

1 J'aime