Les hommes soumis au travail

Bonjour les frérots,

J’ai des souci avec deux individus mâles au taff, c’est le genre de mec qui voit la femme comme une princesse, une déesse, je suis sur qu’il baise pas.
Dès que une fille lui demande aide il court à sa secours, il les défend si tu tiens des propos vrais mais selon lui insultants envers la femme.

Ce genre de mec ne va jamais à la confrontation et toujours en mode passif agressif (ragot, magouille, parler dans ton dos, te mettre des bâton dans les roues,…etc)

étonnamment ce genre de mec sont toujours verbeux, ils parlent trop et je ne les supporte pas

des conseilles ? j’ai l’impression que je bosse avec des gonzesses

1 J'aime

J’allais te demander si ce n’était pas des femmes

1 J'aime

Honnêtement, y a rien à faire. Tu ne les changeras pas.

Donc soit tu changes de poste, soit tu demandes à changer de bureau, soit tu changes totalement de taffe. Ou alors tu « subis »

1 J'aime

C’est la « norme » actuelle d’être un homme sans couilles et de se noyer dans la masse en adoptant les codes de conduite et de pensée de la majorité dont le cerveaux est conditionné par les médias.

Alors moi dernièrement je n’avais qu’un idiot qui parlait dans mon dos, toujours a juger et essayer de conseiller alors qu’il ne fais pas l’effort pour essayer de comprendre autre chose que les normes, bref ce n’est pas un mec qui regarde koh lanta qui va m’apprendre quoique ce soit!!!
Bon j’ai pété un câble un matin et puis je me suis barré à midi. J’ai pu me le permettre car j’ai de quoi vivre un moment sans salaire.

Je ne suis pas capable de supporter ces gens très longtemps, peut-être qu’un travail sur sois permet de les ignorer? J’ai juste réussi à tenir un an et demi sans rien dire, avant j’étais du genre à gueuler!

Y’a pas mal de personnes comme ça dans ma classe, je sais pas trop si ça convient à ton cas mais perso pour changer ça j’ai utilisé leur mentalité pour aller dans le sens inverse : t’essayes de leur rendre service, d’être attentif quand il te parle et de les complimenter, déjà ça va les gêner et ils vont se sentir obligé de faire pareil, puis comme en général ils parlent dans ton dos parce qu’ils se sentent plus faible que toi ils vont se dire qu’en fait t’es un mec cool et ils vont devenir super gentil

Quelle est l’'attitude de la direction avec eux.

C’est un bon indicateur pour voir si tu es en accord avec cette entreprise.

Selon le cas, te mets pas en difficultés financières mais envisage et mets en place un départ, te fatigue pas (éventuellement le jour où tu pars, tu peux directement ou indirectement en évoquer la raison).

Cas inverse, le contraire.

P. S : ça dépend aussi de l’intérêt que tu portes à ton taf (comparé au degré de gêne). Si tu adores, dommage de partir pour 2 connards.

Bonsoir,

Merci pour vos réponses

Franchement, cette mission me plait énormément, de par la proximité, la coolitude (pas trop de taff), des possibilité qu’elle m’offre pour évoluer dans ma carrière (possibilité de changer de service sur une nouvelle spécialité sans aucune expérience sur le CV que les autres société éxige). En plus je suis en phase ou je me préparer à une totale reconversion de métier, et sans stabilité de taff ça ne serait pas possible.

Pour que vous compreniez la situation :
Nous avons un chef très jeune la vingtaine de la communauté intouchable, et tout ceux qui gravitent autour de lui font de la leche! ils passent leurs temps à se raconter ce que se passent dans d’autres services, se moquer des gens, faire le clonw à notre petit « Roi ».

En ce moment j’envisage plusieurs voie de reconversion mais je ne sais pas laquelle, en attendant je reste, et ça me fera de l’entrainement pour apprendre à maitriser mes emotions face à des individus difficile!

Le seul hic est le mec que j’ai dans mon bureau, son profil : gauchiste, bavard, lourdou qui passe son temps à nous réciter les articles qui l’a lu sur les conneries (slate.fr, lemonde, …), ce genre de mec ne m’intimide ni ne me dérange mais c’est gras qui suinte la haine derrière son sourire … quend j’y pense ça me revient la phrase de Soral : ils ressemblent à des merde, des sous homme… à force de manger des pizz, jouer à la console on fini par se ramollir …

En plus c’est une mission.

Pour ma part je faisais référence à une expérience d’environs un an et demi. Un type « cul et chemise » avec la direction, forte influence sur le groupe (un autre Petit Roi), et avec qui ça ne passait pas.

J’ai compris que les choses commençaient -gentiment- à tourner au vinaigre.

J’estimais avoir rempli les objectifs que je m’étais fixé dans ce travail (en 2 ans / plus pour l’expérience que sur un plan lucratif).

Comme j’étais free-lance, que j’avais d’autres sources de revenus, j’ai pas renouvelé.

1 J'aime