Les sans domicile fixe

Attention question bizarre ! Mais que je me permet de poser car je pense que je ne suis pas le seul à me poser la question.

Comment réagir quand une personne SDF te réclame de l’argent dans la rue ?!

Bon, on va pas se le cacher, on les ignore 90%, du temps car il y en a beaucoup malheureusement, mais vivant à Marseille centre ville, j’en vois de plus en plus. Et je tiens à dire que j’en connais 2 qui sont devant chez moi depuis 4 ans maintenant, et ce sont des français, personne ne les aide.

Petit exemple, je reviens de la salle, j’ai marché 8 min, j’ai croisé 5 SDF à des endroits différents, et sur les 5, il y en a 3 qui m’ont demandé de leur donner une pièce.

Certains disent que « donne une banane à un singe et ils viendront tous t’en demander une » je ne sais plus si c’est la citation exacte m’enfin bref, je suis d’accord sur le fait que donner de l’argent a un SDF ne le sortira pas de la misère. Mais sur le coup ça doit lui remonter le moral.

Bon le gros problème c’est que maintenant c’est des roumaines qui font la manches donc à eux je leur donnerai encore moins.

J’aimerais savoir quel est votre point de vue sur la question, et si vous vous sentiez coupable de snober les SDF que vous croisez tous les jours.

Merci d’avance

3 J'aimes

ils ont le RSA, c’est un minimum qui permet de manger à sa faim. (600 euros par mois).

La seule aide utile à un sdf ce serait aider un mec valable qui veut vraiment sortir de la rue, de la mendicité, et s’en sortir par lui même.
Mais je pense que 90% d’entre eux ont jeté l’éponge et n’ont plus envie de se battre.
Certains ont même choisi cette vie marginale, et refusent toute vraie aide pour s’en sortir;

Un mec qui demande de l’argent au coin de rue, en demandera chaque jour.
En fait ce n’est pas de l’aide qu’il demande, mais de la charité pour vivre, un peu comme tous les parasites qui n’essaient pas de vivre par leurs propres moyens.

Je donnais avant mais j’ai arrêté, car mendier cela revient à dire je ne veux pas m’en sortir par moi même, et je préfère vous demander de l’argent à la place.

Dans certains pays la mendicité est interdite, comme au Danemark, Norvège, ou au Portugal, et je trouve ça très bien. On devrait faire pareil en france.
C’est pas acceptable de voir des gens par terre en train de mendier, ni pour eux, ni pour les autres. En mendiant ils détruisent le peu de fierté et d’égo qu’ils leur reste.

2 J'aimes

Je suis d’accord qu’on devrait interdire ça; à Besançon la ville s’est transformé en seulement deux ans en un repère de mendiant et de punk à chien…
Je donne parfois une pièce pour dépanner, mais on va pas se cacher qu’ils vont se payer des clopes ou de la 86, comme t’as dit ils ont jeté l’éponge et ils vont pas commencer à faire leur rituel du matin et deep work de toute façon…

2 J'aimes

Est-ce que si on te répondait tous que tu devrais leur donner de l’argent, est-ce que tu changerais ton comportement… ?

As-tu besoin de te rassurer car tu ne donnes jamais ?

J’ai du mal à saisir la pertinence de ta question et en quoi elle apporte de la valeur à la communauté…

1 J'aime

Pour avoir pas mal fréquenté les SDF via mon métier la plupart le sont soit par choix, soit par maladie mentale.
Les personne se retrouvant sur la paille au point de ne plus avoir de toit sont rare.

Comme le dis @philippeFG1, la plupart ont le RSA. Certains ont l’AAH (environ 800€/mois) et disposent d’un logement social. La plupart ont de quoi manger avec toutes les assoc, les maraudes, bons alimentaires … même si j’avoue que je n’envie pas leur situation.

Perso, je ne donne rien au SDF. L’argent part quasi exclusivement dans l’alcool, les clopes et la drogue. Pour en avoir discuté avec eux, ça ne part jamais dans de la bouffe ou pour le logement.

1 J'aime

800€ par mois ? ouais ils gagnent plus que des étudiants en fait

1 J'aime

écoute je suis d’accord avec toi, j’en ai ras le cul d’être abordé par des mandiants toute la journée, j’ai vécu au Danemark et je n’ai pas ressenti la pauvreté pourtant j’étais à Copenhague. Enfin bref, un défaut de plus en France. Merci pour ta réponse

C’est la location adulte handicapé. Normalement elle est donnée en cas de maladie invalidante. Cependant je vais SDF elle est souvent donné pour cause de maladie mentale. Elle la demande doit être complétée d’un certificat médical d’un médecin spécialiste qui atteste d’une pathologie (ex schizophrénie, trouble de la personnalité grave).

1 J'aime

d’accord je vois, merci Dr Duracell !

Je voulais savoir si j’étais un fdp de les ignorer, car sincérement ça me fait un peu chier d’en voir toute la journée en bas de chez moi. Du coup je suis d’accord avec Philippe qui dit qu’ils ne veulent pas vraiment s’en sortir si ils restent dans la rue. Donc je n’aurai plus mauvaise conscience désormais :wink:

Non
Tu ne leur doit rien !

3 J'aimes

Je vois un frère BLANC à genoux dans la rue ignoré par tous les passants, je peux donner une pièce. C’est pas la mort

Autres pas blanc ou punk à chien degueulasse
Que dalle :fu:

5 J'aimes

Pourquoi es tu toujours aussi direct et cassant ? Moi les SDF je dis systématiquement non, j’en ai pris mon parti sur la grande course de la vie ils ont échoué et je ne les aiderai pas…mais ce n’est pas forcément une position facile à tenir alors pourquoi casser directement la discussion @Kashordy-G1 demande notre avis après il en fait ce qu’il veut… Ok nous sommes des hommes que diantre être un homme est ce être un robot ? D’ailleurs je ne pense pas que tu sois un robot tu dois aussi avoir des questionnement non productif…A moins que tu sois psychopathe au sens réel du terme.

3 J'aimes

Fais comme tu l’entends. L’essentiel étant d’assumer tes choix. A mon avis.

1 J'aime

merci pour tes réponses. j’ai bien lu et je valide :sunglasses:

Pour me cas, ça m’arrive d’en voir souvent, parfois plusieurs à quelques mètres.
Par exemple, l’autre coup, 5…6 SDF à la descente du métro, un seul tenait la porte pour faciliter l’accès aux passants, sans aucun doute ma pièce revient à lui.

Je pense qu’il est toujours bon d’en aider, mais pas tous. Exemple: Je vois un gosse demander des pièces à un carrefour quasiment toutes les semaines, pourtant il a un chic manteau et une paire de Nike, le gamin a plus de valeur en termes d’habits que des gens qui viennent lui donner…

1 J'aime

Pendant 2 ans, j’ai donné à un SDF qui vivait près de là où j’habitais. Sur 2 ans, ça fait pas mal, surtout que je passais très souvent devant lui, je le connaissais un peu à force. Je me suis marié, je suis passé devant lui avec ma femme, il nous a regardés de travers (sûrement car il a vu ma femme). J’ai arrêté de lui donner, je n’attendais rien en retour mais le respect, ça ne coûte pas un rond. Je donne occasionnellement à d’autres depuis mais ça dépend, c’est difficile de jauger à qui tu as affaire, mis à part avec les roms ou c’est non d’office pour moi.

1 J'aime

il faut rester réaliste, à part peut-être arranger sa conscience donner à un sdf ne l’aidera pas ou sinon vraiment pas longtemps.

Je me suis toujours dis que ce retrouver à la rue est la conséquence de mauvais choix personnels. Mis à part la maladie je ne vois pas d’autres raisons de ne pas essayer de s’en sortir.
Et si c’est par choix, par abandon de l’espoir, ben les plus faibles doivent disparaitre pour laisser avancer les autres.

Je fais souvent le parallèle avec la nature, si nous étions à une époque primitive que ce passerai t’il ? Pas d’aide, pareil pour la maladie car aujourd’hui on fait survivre des gens dans des états lamentables grâce à des traitements mais à part les laisser souffrir plus longtemps ça n’apporte rien.

Et puis tu dis quand ont te « réclame », déjà là je trouve que c’est un peu fort, jouer sur les sentiments pour tirer de l’argent.
Il y a quelques années il y avait un gars dans mon village qui à 22 ou 24 ans a déclaré « j’ai assez travaillé dans ma vie »! Je ne sais pas ce qu’il est devenu mais il allait régulièrement à Strasbourg pour faire la manche.

Bref, non je ne les soutient pas, ça fait partie de la vie, nous ne sommes pas responsables de leur situation, ce n’est pas à nous de les prendre en charge.

Si vous connaissez Mamytwink sur youtube, il a rencontré un sdf Polonais (Robert) qui vivait dans un fort abandonné près de Metz, à force ils ont sympathisé, les followers ont donné et là ils lui ont payé une caravane. Ce gars s’est toujours débrouillé seul, il n’emmerdait personne et ne demandait rien, bien qu’il soit sdf c’est un gars que je soutiendrait car lui il se bat pour s’en sortir.
Je soutient plus cet inconnu que des personnes de ma famille qui à même pas 30ans ont abandonné par fainéantise, la personne à qui je pense squat chez sont mec depuis des années, dans une famille de cas sociaux où l’alcool et la drogue font partie du quotidien.

3 J'aimes

J’ai passé une journée à discuter philo et spiritualité avec un clodo que j’avais abordé parce qu’il avait l’air intelligent (il faisait des exercices physiques dans la rue et avait un bouquin de Nietzsche à proximité). Il m’a fait un petit topo sur les sdf. Apparemment il y a en a une partie qui se droguent et sont dans le cercle vicieux RSA+mendicité/vol (de vélo notamment qu’ils revendent en banlieue) pour acheter leur came. Une autre partie sont des fous. Et une autre partie sont juste des marginaux (dans le sens de « personne qui vit différemment de la norme par choix »). Lui faisait partie de cette troisieme. Il m’a raconté divers trucs, notamment le fait qu’un mendiant peut se faire 3000€/ mois sans probleme. Ca lui est d’ailleurs arrivé de se prendre une chambre d’hotel pendant 1 mois et de mendier pour mettre de coté « confortablement ». Il m’a aussi raconté que ça lui arrivait de se faire inviter au resto + coucher avec des femmes qui venaient lui donner une pièce (il était propre, plutot bg et probablement hypersensible ça aide).
Pour conclure, je rejoins ce qu’on dit les autres membres. Les sdf sont des parasites qui vivent de la bonne gentillesse des gens. Ca reste des etres humains, mais donner de l’argent à un inconnu est une fuite d’énergie (meme 2€ ça représente quasiment 1h de travail au smic quand on rapporte le bénéfice à l’heure).
Il y a probablement des manieres de donner pour améliorer le monde bien plus pertinentes.

5 J'aimes

J’ai toujours détesté la mendicité, et ce depuis l’enfance. C’est pour moi le plus haut niveau du parasite. Je n’accepte pas ce comportement passif qui consiste à poser son cul et attendre que la bonne charité chérifienne tombe tout cuit. Je suis toujours coincé dans la rat race, mais au moins je me bats chaque jour que Dieu me donne pour m’en sortir. Aide toi et le ciel t’aidera,

Ils ont tout essayé, surtout les roumains. Femmes à bébé, gamins, klebar, chat… Je suis devenu indifférent à toutes ces tentatives de manipulation par la compassion. Aujourd’hui j’ai de la chance, il n’y en pas dans mon environnement.

Pour moi c’est simple : c’est non. Non parce que je refuse de confirmer ces gens dans leur parasitage.

1 J'aime