Ma teub a changé

Salut à tous,

Comme le titre putaclic l’indique, je vais vous parler aujourd’hui de la façon dont ma troisième jambe a changé au fil des années, d’une façon que je n’explique pas, et qui me gâche pas mal la vie (de manière ponctuelle je l’espère).
Alors attention, je suis du genre à écrire des pavés :grimacing: Mais j’ai envie et besoin de m’étaler, donc merci à ceux qui supporteront mon roman.

Tout commence lors de ma première fois (logique…) avec une pote à moi avec qui on avait décidé de passer à l’acte. Trop fier pour lui avouer que c’était ma première fois, je ne dis rien et laisse faire les choses. Je passais le week end chez elle, sachant très bien ce qui allait se passer, sans aucune préparation en amont et n’ayant même pas conscience de l’existence des problèmes sexuels auxquels beaucoup font face. Mes potes disaient « tranquille tu te branles une ou deux fois avant ».
On est donc chez elle, personne pour faire chier, on boit quelques canons (un peu trop, croyant que ça pourrait aider). Je prétexte le besoin de prendre une douche et je me tape une queue sous cette-dernière.
Arrive ensuite le moment d’aller au lit, bien sûr sans parler de fatigue ; on met un film, on se chauffe et là : une galère pour bander à cause du stress. Rien de bien méchant ceci dit, juste le temps de stabiliser la tension, et c’est parti, sans capote car aussi surprenant que ça puisse paraître à l’approche d’une première fois, j’avais fait les tests et elle aussi auparavant. Et là, contre toute attente et à mon grand bonheur, ça dure, ça dure… Peut être 20-25 min. Ça finit en levrette (cool pour une première ejac) et j’en ressors fier de moi. Forcément, passant le week end chez elle, on le refait un paquet de fois et je me casse de chez elle en homme nouveau, comme un Charles Ingalls sans bretelles.

Bref, s’en suivent ensuite quelques mois d’abstinence, puis un coup de Tinder et c’est parti pour en chopper deux autres, avec lesquelles c’était pas nul mais pas ouf. Toutefois je remarque alors que mon endurance (dont j’étais super satisfait) n’est plus la même. Loin d’être précoce, mais on avoisine les 10-15 min, pas de quoi s’alarmer, je me dis que c’est à cause du manque de pratique.

À partir de la, je rencontre mon ex, première relation passionnée et sérieuse, avec qui j’attends un bon mois pour conclure l’affaire. Et là, dramatique, je pars super confiant, et je gicle en… 30-60 secondes… Je masque au maximum cet orgasme inopiné, et prétexte m’être fait mal au frein (putain je suis vraiment un escroc) pour qu’on « arrête ». Elle était très inexpérimentée et prude, donc ça passe sans soucis.
Sauf que la chose se réitère et forcément, lui faisant confiance, je lui avoue ce qui m’arrive, en précisant que je ne comprends pas pourquoi, mis à part le fait qu’elle m’excite beaucoup.

De là s’en suit une relation de deux ans, avec cette même fille, super prude, à des années lumières de ma première fois, du genre à avoir facilement mal ou même pas envie de sexe (pas loin d’être asexuelle). Pendant deux ans, je cherche à intellectualiser les problèmes et ça gâche pas mal les fois où on le fait, n’étant pas capables de lâcher prise et se laisser aller.

Je précise cependant que mon problème de précocité était bien moins présent avec le temps et la routine. Aucun problème d’érection, étant plutôt du genre à me taper des érections tellement énervées que ça fait « mal ».

Bref, j’ai récemment quitté cette fille pour diverses raisons, pas forcément reliées au sexe, mais avouons que ça en faisait partie. Dur dur de s’imaginer vivre toute sa vie avec une fille qui n’est pas sur la même longueur d’ondes sexuellement, aucune curiosité, aucune démarche pour améliorer le truc.

Récemment, je rencontre une fille par l’intermédiaire d’un pote. Un avion de chasse à mes yeux. Je porte mes couilles et entame un jeu de séduction, plutôt réussi.

Je suis actuellement en couple avec elle depuis 1 mois. Et là, vous vous en doutez, rien ne se passe comme je voudrais au lit et ça me fuuuume le moral puissance 1000.

Commencons par l’érection : ça me rappelle ma première fois où c’était nouveau pour moi. Je galère à bander, et lorsque j’enfile la capote, je debande, bref c’est la débandade (oui je suis humoriste à mes heures). Problème survenant aléatoirement, je saisis les opportunités où ma teub coopère, et je la prends comme un bonhomme… Enfin pas trop… Je me retrouve à gicler trop vite, ça dépend des fois, mais il aura suffit d’une fois vraiment courte pour m’envoyer au fond du gouffre.

Et là, je suis en plein cercle vicieux : j’ai peur de tout foirer à nouveau donc je galère à bander, et même en bandant je sais très bien que ça va partir trop vite.

J’ai essayé un spray style stud100 (Super Dragon 6000 je crois) ayant presque pour effet de m’empêcher de bander si j’en mets trop. Chose étrange d’ailleurs vu que ça s’applique sur le gland, zone peu excitante pour moi : je ne me touche jamais le gland lors de masturbations.

J’ai acheté le pack EP + Sex Tao mais il est encore tôt pour discerner des résultats, dont j’ai conscience que seule la patience pourra apporter.

Sinon, en ma faveur j’ai : le sport, un bon taux testé de testostérone notamment grâce à ce dernier. Une hygiène de vie vraiment pas mal niveau bouffe.

Et en ma défaveur : un stress permanent, indépendant de mes relations sentimentales, la clope (j’avais arrêté putain) et le fait d’être vraiment super excité par cette fille.

Voilà, le fond du sujet, si vous l’avez lu en entier (si c’est le cas jvous paye une pinte à l’occasion), c’est que je ne comprends pas à quel moment ma teub a changé alors que tout partait bien… Avez vous connu des situations de ce genre et qu’avez vous fait ? Me confirmez vous que la solution (hormis la patience) serait de bosser à fond les muscles PC et BC ainsi que la respiration ? D’ailleurs je précise que, pour un débutant en matière de muscle PC, j’ai quand même réussi en 1 semaine de pratique à le tenir contracté 6 minutes non stop, en respirant bien, totalement détendu… Bon signe ?

Merci infiniment si vous m’avez lu en entier ou ne serait-ce que partiellement, et à bientôt.

1 J'aime

Bonsoir @The-Chibre, et bienvenu sur ce forum.

A la lecture de ton message, je pense que tu as déjà très bien compris d’où venais ton problème. Tu es dans une spirale négative qui te bloque complètement, et les blocages quand il s’agit de cul ont un impact direct sur ton érection et ton éjaculation.

Tu ne contrôles pas ton éjac, donc tu te fous la pression et tu stresses, donc tu ne contrôles pas ton éjac. Tu saisis …

Le pack que tu as pris est très bien, c’est ce dont tu avais besoin, et les conseils de Jeanma vont sans aucun doute changer ta sexualité. Cependant, les changements se font dans le temps et tu ne peux pas avoir de résultats au bout d’une semaine, tu te doutes.

Quand tu seras face à elle de nouveau, avant de la baiser, concentre toi sur ta respiration. Inspire et expire profondément, à plusieurs reprises, pour évacuer le stress. Ce sera un bon début. Essaie aussi de te convaincre que la seule raison pour laquelle tu n’y arrives pas c’est parce que tu t’es mis en tête que tu n’allais pas y arriver. Non seulement ça t’aidera, mais en plus c’est la stricte vérité. Rentre toi ça dans le crane une bonne fois pour toute.
Ne te mets pas dans des positions ou tu es susceptible de gicler rapidement (positions acrobatiques, bite vers le bas, etc.), et n’hésite pas à lui dire que tu dois faire une pause si tu sens que tu ne tiendras pas, juste le temps de passer ce premier palier d’excitation qui te bloque.

Surtout, sois consciencieux dans les exos de ta formation et les résultats pointeront le bout de leur nez.

PS : J’attends ma pinte. :wink:

Salut,
On a plusieurs fois parlé de ce genre de sujet, donc oui c’est courant, ne te tracasse pas.
Je t’en ai retrouvé un qui correspond un peu. (mais tu peux aussi chercher, il y en a d’autres)

D’un coté tu veux bander comme un taureau pour régaler ta copine donc tu t’auto-excite et de l’autre si tu es trop excité, tu vas lâcher la purée trop vite :slight_smile:
Et si tu stresses, tout s’arrête…

Tu vas vivre avec ce dilemne durant les 60 prochaines années :wink:

Avec le temps tu contrôleras ton stress, ton muscle PC et ta respiration pour être plus tranquille lors de l’acte.

1 J'aime

Salut
Apprend à la faire jouir sans ta bite, cuni, doigt etc
Il faut avoir des relation sexuel sans coïte de temps en temps et connaitre se qui la fait jouir.

Comme ceci tu auras de la confiance en te disant, bon si j’ai un problème de tube, c’est pas catastrophique, derrière je vais assuré le plan B, et elle serra quand même contente.

Sa te mettra déjà moins de pression. (le savoir )

Sinon, tu peux tester un truc.

  • Tu te branle un coup pour éjaculer. tu attends 30 minutes
  • Bouffe un Kamagra ou un Viagra, mais en gèle (plus rapide) Ta 15 minutes pour la choper, lui faire des préliminaire et passer à l’acte (contre 1 heur avec une pilule, cette heurs est stressante, alors que les 15 minutes passent très vites)
    Normalement avec le médique, pas de problème d’érection, et si déjà éjaculé, tu devrais tenir plus longtemps pour laché ta puré…
  • prend aussi des capotes épaisse pour te désensibilisé un peut.
  • Il faut que tu apprennent aussi à te contrôler dans le coïte
    ( faire des break,) des positions qui te font partir moins vite etc.
  • S’avoir si sa va partir, pour anticipé et ralentir si besoin.

Avec le temps tu va mieux te connaitre, gagner en confiance et avoir de moins en moins besoins d’artifice.

En espérant que cette petite contribution puissant t’aider
Si c’est le cas, je préfère un bon Vin que de la bière.

1 J'aime