Maxime | 20 ans | Futur ingénieur&pilote de ligne

Bonjour à tous,
Voilà à peu près plus d’un an que je suis Jean-Marie je suis ses différents réseaux sociaux et bien entendu je suis un membre DBL de la première heure. Néanmoins je n’ai jamais pris le temps de me présenter, alors je vais y remédier en 4 étapes pour que vous puissiez sélectionner les parties qui vous semblent bon de connaitre :

  • Qui suis-je ?
  • Mon parcours / projet de vie
  • Les bienfaits des conseils de JM
  • En quoi puis-je vous être utile

I. Qui suis-je

Pour commencer je m’appelle Maxime j’ai 19 ans je suis passionné d’aéronautique, d’informatique, de cryptos, d’horlogerie et très intéressé en ce moment par le monde de l’entreprenariat (je développerai plus bas). Je suis quelqu’un de bosseur, perfectionniste, compétent et ambitieux. Sinon je suis adepte des sports de combat (Judo - Boxe), tireur sportif, et pilote amateur depuis mes 18 ans.

II. Mon parcours

Je pense que le mieux pour me présenter et de vous exposer mon parcours sous la forme d’une petite histoire…
Je suis issu des filières dites « élitistes » de l’éducation nationale, c’est-à-dire des classes Trilingues (Français-Allemand-Anglais) scientifiques, ce qui a pu me donner un bon bagage culturel et cette filière a pu m’ouvrir les portes des classes prépa. J’ai donc rejoint une filière PTSI (beaucoup de maths, physique et sciences de l’ingénieur).
Et c’est là que tout à vraiment changé pour moi.
Je m’étais engagé dans cette voix bien compliquée afin d’atteindre mon rêve qui est de devenir pilote de ligne. Malheureusement la réalité et souvent bien plus difficile que le plan sur le papier et j’ai rapidement compris que le concours et l’école que je visais (3000 candidats pour 14 places) allait être très compliqué d’accès.
Mais je me suis accroché et je me suis dit qu’au pire je finirai dans une bonne école d’ingénieur… Le problème a été que plus les mois avançaient, plus l’aspect mécanique et technique de ma filière me dégoutait, je n’avais clairement pas envie de finir ingénieur mécanique.
De ce fait j’ai continué de travailler comme un acharné et je suis passé en PT*, la classe rêvée pour certains, et j’ai refusé.
J’ai refusé tout simplement parce que ce que j’étudiais n’était pas en accord avec mes motivations et mes objectifs. Ce choix a été difficile pour moi, clairement c’est comme si je crachais sur tous les efforts que j’avais fournis et sur tous ceux qui voulaient être à ma place et croyez-moi je ne me suis pas fait des amis… J’ai vraiment pu observer cette mentalité de merde à la française ou le soutient des autres vis-à-vis de vos projets et inexistant voir déprimant. En tout cas 0 regret ça a été la meilleure claque et la meilleure expérience de ma vie pour me forger un esprit de bosseur ambitieux.

J’ai donc rejoint l’année suivante l’université (j’ai découvert le fabuleux monde des branleurs, grosse claque pour moi qui faisais des journées 7H-01H pour finir mes DM…) au sein d’une filières orientée dans l’ingénierie informatique qui me plait beaucoup plus. En réalité j’ai fait ce choix de changement de filière pour me donner plus de temps pour développer des compétences qui me tenaient à cœur afin de passer différents concours pilote de ligne aux quatre coins du monde (notamment en Lituanie en début d’année) mais ça c’était avant cette putain de pandémie…

Mon projet initial de vie était donc de faire carrière dans le domaine de l’aéronautique en tant que pilote de ligne mais avec les circonstances actuelles je préfère m’assurer un job dans les news techs et l’informatique en général et continuer d’être à l’affut de toute éventuelle possibilité de formation.
Actuellement je mets mon temps à profit dans la création d’un concept de consulting en transition numérique que je vous exposerai une fois abouti dans la section projet.
Bien entendu je ne compte pas rester en France mais dans un premier temps m’expatrier vers l’Allemagne puis pourquoi pas dans les pays de l’est en fonction de ma situation.

PS ENTRAIDE : Pour tous ceux qui souhaiteraient s’orienter dans le domaine de l’aéro et au vu des circonstances actuelle, sont un peu perdus, n’hésitez pas à me contacter pour discuter du sujet et vous orienter : j’ai passé tellement de temps à étudier les différentes possibilités que je vous ferai gagner du temps.

III. Les bienfaits des conseils de JM

Je suis tombé sur JM pendant ma première année de prépa, entre deux DM c’était un véritable échappatoire et plaisir d’écouter ses histoires. Son contenu avait presque une valeur thérapeutique à mes yeux, je décompressais de mes journées horribles grâce à lui.
Maintenant parlons de DBL : Comme je l’ai expliqué plus haut cette année ça a été un coup de poker pour moi et mes ambitions, et avoir un coach, quelqu’un qui vous fournit des explications sur des choses que vous pensiez connaitre et vous apporte encore d’autres connaissances c’est vraiment un plus non négligeable. De plus mettre en avant la communauté et la réussite d’autre comme le fait Jean-Marie c’est vraiment quelque chose de stimulant et motivant.

IV. En quoi puis-je vous être utile

Parlons transmission et échange de valeur. J’ai des connaissances et capacités en développement Web et marketing digital, que je ne vais pas arrêter d’alimenter dans le futur. Alors si vous avez besoin de quelqu’un pour de la programmation web pour votre business n’hésitez pas à me contacter j’étudierais avec plaisir votre proposition.
Si les choses s’arrangent ça sera avec plaisir que je vous ferai visiter mon futur cockpit !

Je vous remercie de m’avoir lu, un peu long je vous l’accorde.

En tout cas est un plaisir d’être à bord et maintenant que les présentations sont faites : au boulot !

Maxime

9 J'aimes

Bienvenue dans la communauté Maxime !

1 J'aime

Bienvenue Maxime ! Force à toi

1 J'aime

Salut Maxime. On est pas mal à venir de l’aéro dans la commu. Moi même je bosse dans le secteur.

En ce moment tu imagines bien que c’est pas folichon. On part sur une grosse période d’incertitude avec le crash du marché.

On va enchaîner des périodes de chômage partiel.

Bref. Bienvenue à toi. Si tu lances un sujet sur l’aéro n’hésite pas à faire appel à moi.

A bientôt !

2 J'aimes

Salut Flavien, ça me fait plaisir de voir qu’on est plusieurs du milieu ! Tu es dans quelle branche ?

Clairement en ce moment c’est pas la joie et comme me le disent de nombreux CDB, aujourd’hui le métier de pilote a perdu de sa prestance et quand tu es chez les low-cost c’est limite de l’esclavage (contradictoire quand on cherche le bonheur et l’indépendance) donc à méditer…

Je pense bientôt lancer un sujet là-dessus que cela soit pour partager des expériences/tuyaux, motiver ceux qui débutent, les orienter au mieux et surtout donner une image réaliste de ce milieu qui en fait rêver plus d’un. Je te contacterai de suite !

Au plaisir !

1 J'aime

Salut Maxime, tu m’as l’air d’un gars solide ! Si j’avais eu cet aplomb à ton âge !

1 J'aime

Effectivement, il y a pas mal de gars ici qui cherchent ou on cherché Effectivement, il y a pas mal de gars ici qui tournent autour de l’aéro…

Le boulot de pilote a effectivement bien changé, on est plus sur un boulot de superviseur qu’un boulot de « cocher » et ce n’est pas prêt de s’arranger avec l’automatisation.

Concernant les low cost, sans approfondir plus dans ton post, c’est souvent un passage obligé pour se faire des heures de vol avant d’atteindre une boite plus standard.
Ca a eu tendance à s’arranger avec la demande croissante de pilote et la décroissance du « pay to fly ». A savoir ce que ça donnera avec la crise…

Pour les concours, il ne faut pas hésiter, ça te formatera à l’exercice et je pense qu’il y a pas mal de disparité de niveau à l’écrit et à l’oral. Sur certain concours « de niches » j’ai eu l’impression d’être le seul à savoir dans quoi je voulais me lancer et à connaitre un minimum le sujet. Aujourd’hui encore je vois passer des jeunes voulant se lancer qui n’y connaissent vraiment rien…

Petite interrogation, j’avais laissé tombé ma formation en école d’ingé (après PSI), parce que le métier d’ingénieur ressemblait plus à celui de manager / chef d’équipe qui connait un peu tout, histoire de pas passer pour un branque auprès de ses subordonnés, plutôt que celui d’un technicien qui bosse réellement sur son sujet et je m’étais dis que j’aurais préferé aller en PT plutôt qu’en PSI si les concours que je visais étaient ouverts à cette fillière. Dans mon cas, j’ai fait de l’IUT où j’ai vraiment fait ce qui m’intéressait, CAO, initiation à l’usinage, soudure etc…
C’était quoi ce que te rebutait dans le métier d’ingé ?

En tout cas bonne présentation et bonne continuation !

2 J'aimes

Merci ça fait plaisir ! Force à toi !

Salut Jerem,

Merci pour ton retour !

Pour ce qui est du low-cost c’est clair que c’est le passage obligé (j’ai postulé en début d’année pour les cadets de chez WizzAir avec du coup une expatriation à l’Est obligé, ce qui m’aurait pas déplu). Le problème c’est plus la sécurité de l’emploi : formation a +60K pour finir sur la touche comme c’est le cas actuellement, il faut faire les bons calculs et je pense que c’est un sujet très important que je détaillerai dans le futur.

Alors ce qui me rebutait pour le métier d’ingé, c’est ce que toi tu as l’air de beaucoup aimer !
En PTSI j’ai eu le droit à des heures et des heures de méca, CAO etc. et c’est vraiment pas quelque chose qui m’attirait, je préfère nettement plus le côté généraliste touche à tout voir manager (type ingénieur commercial : calé dans un domaine avec de fortes capacités de management/commerce…). Pour moi le calcul était vite fait : j’étais là pour faire pilote, si j’échouais je finirai tant une école de mécanique (type les Arts) et ça vraiment non…
La plupart de mes camarades avaient ton profil et s’épanouissaient vraiment, je pense que ça t’aurait plu mais les formations IUT son vraiment bien aussi.
Aujourd’hui en attendant de me faire une place dans l’aéro je m’assure un bon diplôme en tant qu’ingénieur informatique et ce que j’apprécie vraiment dans ce domaine, l’inverse de la méca, c’est cette possibilité et facilité d’apprendre par soi-même et développer ses propres projets, les tester et les voir naitre rapidement.
En tout cas c’est super si tu as pu trouver une formation qui te correspond, c’est vraiment ce que je souhaite à tous.

Si tu es calé dans le domaine de l’aéro et de l’Ingénierie je pense que ça serait vraiment pas mal de faire part de nos expériences et conseils pour ceux qui souhaitent s’orienter ou se réorienter.
Je prépare le sujet et je vous contacterai toi et @Von_G1 pour lancer tout ça.

À très vite !

Pas de soucis pour ça, je commence une petite liste de ceux qui gravitent autour du domaine:

Je ne connais pas tous les profils, à voir comment notre conversation peut s’inscrire dans le projet DBL…

Bienvenue, beau parcours, de belles valeurs.

J’ai eu un parcours similaire.
Mon rêve de gosse à également toujours été de devenir pilote de ligne.
J’ai finis Ingénieur IA chez Apple sur Siri en sortie d’école x)
Via une école d’ingé en info aussi.


Mon envie est revenue à l’ouverture des Cadets Air France que j’ai essayé cette année.
Pas passé loin de passer la 1ère étape des test en ligne.
Bon avec le virus je pense que ça va fermer à nouveau pour quelques années.
Mon projet de vie ne colle plus trop avec ce rythme de vie de pilote de toute façon.
Je compense en passant mon Brevet de Pilote amateur :wink:

Un frérot a aussi tenter les cadets cette année : :airplane:

1 J'aime

Merci ça fait plaisir ! :airplane:

Je vois qu’on est beaucoup à tourner autour de l’aero et de la tech c’est sympa ! En tout cas ton parcours donne envie (tu es passé par quelle école d’ingé ?) !

Pour ma part je n’ai pas pu passer la dernière sélection des cadets AF, je n’avais pas encore les prérequis mais la prochaine (si il y’en a une…) c’est pour moi !
Je me suis contenté des sélections WizzAir que j’ai réussi au niveau des connaissances (Test COMPASS / CUT-E pour les connaisseurs), mais trop ‹ jeune › pour la compagnie dommage… J’enchainerai avec les cadets SWISS, Lufthansa etc…
C’est motivant de voir que vous avez tenté !

Je vous partagerai mes avancés dans les sélections etc, c’est toujours utile de croiser les expériences.

PS : Le profil de @Max-G2 est très intéressant, à suivre !

1 J'aime

ESIEE Paris, une bonne école mais semi-privée.
J’ai dû prendre un crédit étudiant pour financer.

J’ai atterri là-bas car j’ai un peu foiré mes concours de prépa.
Overdose de maths. C’était hors de question de refaire une année.

Je ne regrette absolument pas au final :slight_smile:

Avec grand plaisir, n’hésite pas !
Bon courage

1 J'aime