Ne plus être gentil, oui mais comment?!

Bonjour les frérots,
Suite au live de Jm je ne peux qu’être d’accord avec lui…
Et en même temps être gentil pour certain c’est plus par défaut que par choix.
Je vais généraliser donc oui certains ne sont pas devenu gentil et tant mieux qu’ils soient modèles pour les autres alors :slight smile:

L’origine : le mec gentil a souvent grandi sans figure paternelle forte (père absent, distant émotionnellement), résultat pour être aimé il s’est conditionné à faire ce que Maman voulait, et parfois maman lui suggérée de ne pas être comme son papa…

Conséquence, l’enfant a compris que pour être aimé, il ne devait pas ressembler à son père.

Et par dessus tout, la maman dans sa détresse affective se sert du petit graçon comme d’éponge, ce qui rajoute.

-Je dois être sage pour que maman m’aime
-Je dois la protéger
-Pas montrer mes besoin/émotions
-Je ne dois pas ressembler à papa/ faire l’opposer

Vous rajoutez un système scolaire féminisé et une société ou le masculin « sain » n’est jamais ni expliquée ni même valorisé (sauf quelques groupes mais très minoritaire), vous rajoutez une couche avec les théories à la con du néo-féminisme.

Vous obtenez des hommes éduqués par leurs mères à détester la figure paternelle, conditionnée par le système scolaire et cette croyance est renforcé par la société, film, média, propagande.

Monsieur être gentil n’est pas une bonne chose c’est le résultat d’un dysfonctionnement relationnel!

Mais rassurez-vous, ce n’est pas votre faute, vous ne pouvez rien contre votre passé.
D’ailleurs y foutre le bordel n’y ressoudera rien au contraire vous plaindre à votre mère/père n’est pas une bonne idée, parcontre leurs dire qu’ils ont fait de la merde et ensuite leurs pardonner sera le début de la délivrance

Mais votre avenir est devant vous, si vous voulez arrêter d’être gentil c’est largement possible.Puis il y a des dégrées hein :wink:

Maintenant quelques questions pour vous les gars gentils

Savez-vous dire non? Ou plutôt quand vous pensez Nan, êtes-vous capable de le dire ?

À tout le monde ? Même à vos proches ?

Quel est votre rapport avec votre père ? Voulez-vous lui ressembler ?

Et les meufs ? Vous en êtes où? Les meuf toxique ça vous parles?

Pensez-vous qu’une personne peux aimer ce défaut? Peut-on vous détester pour ce défaut? Si oui ça vous fait quoi d’être détesté ?

Voilà quelques pistes qui je l’espère vous aidera comme ça ma aidé aussi :wink:

A bientôt

8 J'aimes

Lorsque je lis la manière dont tu démontes ce schéma familial archi nocif, si j’en avais le pouvoir, je te decernerai le trophée :trophy: des hypno du forum !

1 J'aime

Je t’ai lu en diagonale. Le prends pas mal mais tu fais un peu de la psychologie de supermarché. Etre gentil n’est pas forcément dû à un manque de figure paternelle. Cela dit on s’en fout de la raison qui fait qu’on est gentil, puisqu’on peut pas régler la source d’une caractéristique mentale (tu peux pas remonter dans le temps pour te trouver une figure paternelle avec laquelle grandir).

Par contre il y a plein de pistes d’actions pour ne plus être « gentil »

Déjà il faut définir ce qu’on entend par gentil. Dans sa vidéo, JM ne dis pas qu’il faut pas être gentil, mais qu’il ne faut pas que ce soit tout ce qu’on trouve à dire de toi. Ca veut vraiment dire que t’es fade.

Maintenant, quand on a entendu ça, on a tous eu une image péjorative du mec gentil: Un peu niais, la bonne pâte, qui se laisse marcher dessus, etc.

Ca nous a surement ramené, pour beaucoup d’entre nous, à des défauts qu’on se trouve d’être trop gentils. Des mauvais souvenir qui font qu’on s’identifie à ce type un peu niais. Ou des difficultés avec les femmes aussi.

DBL nous donne les pistes d’actions suivantes, pour etre un homme de valeur dont on ne dira pas qu’il est gentil:

  1. Etre bienveillant: Toutes tes actions visent le bien pour toi et les personnes qui comptent.

  2. Etre intolérant: Ta bienveillance ne vise que les personnes qui comptent. Ce cercle de personne doit être le plus restreint possible (plus il y a de monde, moins tu peux t’en occuper bien) et le plus élevé possible. Les autres personnes doivent avoir moins d’attention de ta part. Le gars qui est gentil avec tout le monde c’est lui ce gars « gentil »… Mais indigne de confiance, sans valeur, une merde.

  3. Etre puissant: Augmenter ton niveau de compétence. Devenir dominant.

J’espère t’avoir répondu pas trop mal. Les copains auront surement des ajouts à faire.

3 J'aimes

Oui et j’ai précisé que je généralisé, les liens de cause à effets en psychologie ne sont jamais des vérités absolues, sinon c’est un dogme voir une secte :stuck_out_tongue:

Pour certaines personne changer sans comprendre n’est pas possible, pour d’autre si, ça dépend

Détrompe toi, il existe des techniques de reparentage, afin de ne plus voir la figure paternel comme une figure nocif.

Comment ?
Avec de la visualisation, re-vivre un moment où la figure paternelle n’a pas eu le « bon rôle » modifier la scène jusqu’à diminution des affects.

Exemple caricatural :
Papa m’a grondé parcque j’ai voulu faire à des pâtes pour faire plaisir et j’ai mis le feu à la casserole.

Tu modifie le décor, une cuisine plus grand, des flemme plus petites, une voix aiguë du papa, de vêtements de tarzan pour papa (pour le ridicule), etc, etc.
Revivre la scène et se dire que s’est pas si grave.

Le nombre d’applications de se genre sont nombreuses est faciles à mettre en place (même seule)

Pour le reste, je suis d’accord avec toi, les pistes sont bonnes, mais ça ne reste que des pistes.

J’ai juste complété pour les frérots en galère

Nan rassure toi pour mon égo, de plus je te remercie de tes remarques constructives :wink:

1 J'aime

Bonjour,
Je n’ai pas une haute opinion de quelqu’un que je vais considérer comme « gentil ». Être gentil c’est assez péjoratif pour moi et donc je rejoins totalement ce que disait JM dans sa vidéo.
Après réflexion et observations, je me suis rendue compte de deux - trois choses concernant les gentils :

  1. Les gentils sont gentils bien souvent par lâcheté et non pas par bienveillance sincère.
  2. C’est aussi une façon inconsciente de manipuler l’autre par le principe de réciprocité.
  3. Ils essayent de compenser leur manque de personnalité par leur gentillesse.

En fait, en regardant de plus près les gentils ne sont pas si gentils c’est même plutôt des connards. ^^
Je pense être quelqu’un de bienveillant mais je ne suis pas gentille, quand je dis oui c’est un oui sincère et quand je dis non c’est non. J’exprime clairement mes besoins plutôt que d’utiliser des moyens détournés et j’accepte qu’on puisse ne pas m’apprécier.
Plus tu es lisse et plus tes relations seront superficielles. À l’inverse quand tu es quelqu’un de plus affirmé les gens te respectent et tu as des relations plus profondes.

Être gentil c’est vraiment la pire stratégie je trouve ^^ Quand on dit de moi que je suis gentille en général je m’énerve :rofl:

5 J'aimes

Je suis très intéressé par la technique que tu as évoqué @Romuald_hypno-44 (visualisation)
Si tu connais d’autres outils efficaces pour réparer le passé le sujet m’intéresse.

C’est un peu une obsession chez moi mais je suis persuadé qu’on ne peut pas avancer si on ne règle pas ses problèmes psychologiques transgénérationels.

Si tu connais des ouvrages intéressants je suis preneur également. Les travaux de Alice MILLER et Nina CANAULT selon moi ne sont pas de la psychologie de supermarché comme dit JohnBernieFitzgerald mais des outils indispensables.

Ah oui je vois !

Merci @Romuald_hypno-44 pour ton post dans lequel je me reconnais.

J’ai toujours eu beaucoup de nanas autour de moi mais j’en serrais aucune.
Considéré comme le mec, entre autre, trop gentil.

**Je me reconnais à 100% dans ces lignes

1 J'aime

Je me dois de revenir sur mes propos. Tu as raison. On peut traiter des problématiques liées à l’enfance. Je me suis un peu trop avancé.

Je reste très sceptique sur ta généralisation selon laquelle il y a un lien entre la gentillesse et une figure paternelle absente. Je crois que les facteurs liés à la gentillesse (telle qu’on la définit ici) sont très nombreux et que s’avancer - meme en généralisant très grossièrement - de la sorte est hasardeux.
Si tes propos se basent sur des études scientifiques, je serais reconnaissant d’en avoir la source.

Je te donne donc raison sur le fait qu’on puisse traiter un tel problème à la source en investiguant son passé et en le traitant comme tu l’as décrit. Un traitement que je suppose long et exigeant, en plus d’etre potentiellement inadéquat.
J’ai la prétention de penser que les pistes d’action que je propose soient plus efficace.

C’est un plaisir de parler avec toi. J’apprends des trucs!

1 J'aime

Le « gentil » est de nature fade et est aussi lisse qu’un intestin ayant était gavé au gluten pendant plusieurs décennies ( dédicace à Isaac et sa nutrition👌qui je l’espère sera bientôt la notre).

Il ne sait pas dire non.

Cela fait partie de sa stratégie de survie du fait de son manque de personnalité.

En effet, le gentil est une sorte de caméléon insipide qui n’a de valeur que par le fait qu’il ne fasse pas chier.

Un caméléon car il n’a pas de mal à se mettre en accord avec vos pensée pour ne pas vous offenser.

Insipide du fait du manque de l’expression de son opinion, de sa personnalité.
Il donne l’impression d’avoir le goût/la même forme de celui avec qui il est gentil.

Quoique quelque fois trop collant, il saura se montrer utile lorsque vous aurez besoin d’un semblant d’écoute.

Au risque de parler seul, il est utile d’avoir quelqu’un de gentil pour dire ce qu’on a à dire sans trop se soucier de son auditeur.

Il est là, vous écoute, dis oui, c’est déjà pas mal de sa part :confetti_ball:

+gentil= caractéristique donner à celui qui n’est rien, ne vaut rien si ce n’est un semblant d’ opinion absorbé en côtoyant les gens qui l’entoure/la personne avec qui il fait le chien chien.
Cette opinion repartira au sitôt qu’il devra se réadapter à de nouveaux individus.

Il ne se développe pas.
Il ne s’impose pas.
C’est un potentiel paria qui s’insère dans le groupe par sa passivité.

3 J'aimes

Je trouve que le post de Romuald est très juste :

  • L’origine de ce « trop gentil »
  • La société féminisée et ce thème là, Zemmour le développe très bien.

Il serait intéressant d’avoir un programme pour sortir de cette zone.

2 J'aimes

go me mp qu’on en discute en live et que je t’accompagne pour que tu sois autonome.
Petite précision sur le mot "réparer " même si je vois très bien ce que tu veux dire.
On ne peux pas « réparer » le passé mais plutôt, changer de point de vue, lâcher prise sur ce sujet, accepter, etc, etc dans le principe de ne plus focaliser sur ce sujet.

Essaie la constellation familiale alors et les accompagnant spécialisé transgénérationnelle/ transpersonnel c’est de plus en plus courant

Je connais pas hyper bien ce thème mais en demandant a mes connaissances, voici une liste d’auteurs « majeurs »

« L’écorce et le noyau » Nicolas Abraham et Maria Torok
Anne-Ancelin-Schutzenberger
Edith Tilmans
et une conf sur la neuro épigénétique https://www.youtube.com/watch?v=kbkdHMxCMyI

La « psychologie » que j’apports en quelques lignes est de tout manière généralisant, caricatural et hasardeuse. Résumer un être humain a ces quelques trais de caractères, c’est difficile !

J’ai pas dit que c’est scientifiquement prouvé de plus le principe du « gentil » est qu’il a un comportement altruiste pour de « mauvaise » raison
Je pourrais te renvoyer sur l’étude (rokeach,schwartz) sur les valeurs et leurs internalisations dans la relation avec les enfants en te précisant que statistiquement les femmes donne plus de priorité aux valeurs bienveillance, universalisme et que les hommes donne plus de priorité de valeurs aux valeurs pouvoir, stimulation, hédonisme, accomplissement et autonomie. Qui sont corrélé négativement entre elles
Source:Psychologie des valeurs christine chataigné

MAIS là n’est pas le sujet, ça ferais beaucoup de blabla pour rien (si tu y tiens, je screen les pages du bouquin)

C’est une thérapie brève, donc en 2 à 5 mois avec une séance par mois.
Il y a aussi le coaching, les camps militaires, le changement d’environnement.
Le temps de « changement » sera identique à investissement en intensité (temps,argent, énergie )
Tout dépendra de la personne qui veux changer et jusqu’où veut-elle aller …

Oui, et les prendre est une bonne choses, c’est complémentaire pas antagoniste !

Tu me donnes des idées là! Reste à savoir si ça va intéresser du monde :wink:

1 J'aime

Salut @ARMA_G1

Je pense qu’il faut distinguer le « gentil » avec tout le monde, du « gentil » avec les nanas.
Je me considère comme un ex gentil avec les nanas (j’essaye de changer car j’en ai pris conscience récemment - j’ai 36 ans ) et je ne me reconnais pas du tout dans ta description, même si je me doute que tu forces le trait.

Le genre de messages que j’aime lire, on passe pas par 4 chemins.
j’ai envie d’apporter quelque chose en plus, qui est très bien décris dans cette vidéo de 6min ( c’est pas long pour les plus feignants : https://www.youtube.com/watch?v=AX4PUyVFPpk&t=0s

En gros, faites l’opposé que ce que vous faites d’habitude, vous seriez surpris du résultat.
Certains me diront, hey mais si je change de comportement, les gens vont me trouver bizarre et ne pas comprendre.
Ce a quoi je vous répond, testez sur des gens dont vous vous en battez les couilles, quitte à tester ca sur des inconnues.

Perso je suis beaucoup moins gentil qu’avant, et ce en testant différents comportement sur des inconnues.

4 J'aimes

Ah putain ben ouais! C’est totalement de cette façon que j’ai arreté d’etre gentil en plus!
A partir du moment ou je voyais que je suis pas capable de taper certaines actions, ca me frustre et du coup j’essaie systématiquement. ca fait longtemps que j’applique ce qu’il dit. Très bien ce gars. vais m’abonner tiens!

1 J'aime

C’est exactement ça. En fait, il y a beaucoup de faux gentils, c.-à-d. ceux qui se donnent une apparence extérieure pour faire « bonne image » alors que dans le fond ce sont les pires ordures qui existent. Ils te planteraient un couteau s’ils savaient qu’ils ne se feraient pas choper. Par contre, sur insta, twitter, snap et tout le bordel tu croirais que ce sont les meilleures personnes du monde. Ils me font gerber.

Dans le cas inverse, tu as les « faux méchants », qui sont paradoxalement les MEILLEURES personnes à fréquenter. Au début tu vas probablement te dire « c’est qui ce connard, pour qui il se prend à me parler comme ça? », puis au fur et à mesure, tu apprendras que ce sont des personnes bienveillantes qui veulent juste aider leur prochain. Parfois, c’est maladroit, mais il ne faut JAMAIS oublier l’intention si elle est JUSTIFIEE (et non pas si elle part d’une « bonne intention », sinon on justifie le communisme). Ce sont un peu des grands frères, qui te dominent par l’amour. Les grands frères sont en réalité des membres DBL qui s’ignorent;

Pour citer un exemple, et pas des moindres, je vais prendre celui de @Jeanma quand il a DEMOLI la présentation de mon projet (voir ici) en disant que j’avais fait de la MERDE. Et ben tu sais quoi ? J’ai adoré qu’il me dise ça. Non pas parce que je suis maso, mais parce que j’ai eu l’opinion sincère de quelqu’un qui m’a aidé à progresser. C’est infiniment mieux que celui qui te dit « oui, c’est pas mal », mais au fond pense « c’est de la merde », mais qui n’ose pas le dire (merci le politiquement correct qui a empoissonné les esprits). Comment veux-tu progresser après cela ? On ne le peut pas, et c’est pour ça que la « société » tire de plus en plus vers le bas.

Le problème de trop de gens, c’est qu’ils préfèrent un mensonge hypocrite qu’une vérité sincère.

2 J'aimes

Putain c’est intéressant comme description.

Moi ça m’inspire, comme quoi il y a toujours à prendre, à garder -je retiens caméléon surtout- même dans les profils psychologiques les plus crasses.

Caméléon parce que ça dénote d’une capacité à s’adapter.

Par exemple comme sur ce forum, qui accueille jours après jours de nouveaux arrivants, et c’est la magie de cette communauté : faire fondre, à moyen ou long terme, toutes les fausses armures, les fausses assurances, vanités, orgueil, les faux Ego en somme , pour laisser apparaître éventuellement une personnalité infinitésimale (sans vouloir offenser qui que se soit ici). :wink:

2 J'aimes

TRÈS TRÈS intéressant
Pareil, je suis instinctivement attiré par les « faux méchants » qui sont souvent des gars parfaitement honnêtes. Et ne sont désagréables que pour filtrer les cons ou pour gagner du temps.

4 J'aimes

Et c’est exactement pour ça qu’elles ne plaisent pas à tout le monde : car elles filtrent beaucoup de personnes car… il y a trop de cons.

Mais c’est clair, je te rejoins à 200%. Tous mes amis ont des profils avec un caractère un peu dur. Ce sont ceux là qui te font progresser et qui sont loyaux. J’ai remarqué que les « faux méchants » sont tout simplement incapable d’être malhonnête et hypocrite.

1 J'aime