Plan Q, amitié et rapport aux femmes

Bonsoir à tous,

Au moment où je vous écris, la journée de la femme se termine, et j’aimerai en profiter pour parler de notre rapport à cette fabuleuse créature. :blonde_woman:

Ce sujet part d’une anecdote que j’ai vécu il y a 3 jours environ, et que je vais vous conter ici:

Mardi dernier donc, j’ai démarré une formation en cross-fit assez intensive (3h de théorie pour 5h de pratique par jours pendant 3 jours !), qui se déroule à 1h30 de chez moi, et qui démarre à 8h :sleeping:
Pour être pénard, j’ai loué un petit lit douillet à 10 minutes de la salle de sport.

Pour cette formation nous sommes dans une salle qui a été privatisée pour l’événement (vous sentez le poids du chèque qui j’ai dû concéder pour y participer…) , et nous sommes une vingtaine de personnes à travailler par groupes. Mixtes.

Ah.

Mon objectif était évidemment de rentabiliser cette formation par l’acquisition de précieux savoirs, mais je ne suis pas contre des nouvelles rencontres. Je remarque alors une demoiselle, que nous appellerons Amandine. Elle est blonde, a les yeux clairs, et est un peu plus jeune que moi (21 ans). Elle est sportive et me lance des regards appuyés. :blonde_woman:J’engage alors la conversation et il se trouve qu’elle a fréquentée la même fac que moi, avec 2 ans d’écart. Nous bossons alors ensemble et le courant passe bien.

Je précise que d’habitude je ne mélange JAMAIS “plaisir” et travail, dans le sens où je ne draguerai jamais sur mon lieu de travail, car je considère ça comme contre-productif et que cela peut pourrir l’ambiance de travail.

Bref, c’est la fin de la première journée et je suis sur les rotules. :sweat:
Je retourne alors à mon petit AirBNB loué dans la ville où se déroule la formation. Je commence à comater sur mon lit, quand tout à coup :

Bing : Message Facebook, un utilisateur cherche à entrer en contact avec vous. Amandine :blonde_woman:
Je l’ajoute alors immédiatement en amie afin de voir son message et lui répondre. (et puis elle est pas mal…)

Après avoir échangé des banalités sur la journée, j’apprends qu’elle habite à 3 quarts d’heures de la salle, et qu’elle va se taper la route tous les jours.

Coïncidence ? Mon appartement est équipé d’un clic-clac, même si, à ce stade, me cerveau commence déjà à débattre avec ma queue pour voir s’il n’y a pas moyen de l’accueillir dans le lit double. :smirk:
Jusqu’ici la conversation était restée amicale, même si je note qu’elle me fait beaucoup de compliments (sur mon physique, ma cuisine, etc) , et qu’elle est très réactive (répond dans les 10 secondes).

Je lui annonce alors qu’elle aurait pu rester dormir chez moi, supposant un léger intérêt sexuel de sa part, que je veux élucider.
Car il m’est arrivé trop fréquemment que pendant mon adolescence je sois passé à côté d’indices flagrants, et que je n’ai réalisé que trop tard ce qu’il se tramait, des situations qui me font encore m’insulter à ce jour …

Vous savez, ces moments où vous êtes allongé, pénard, et vous repensez à une soirée d’il y a 3 ou 4 semaines, vous essayez de vous demander pourquoi cette connasse voulait absolument que vous veniez voir un truc aux chiottes alors que vous étiez entrain de tout déchirer sur Guitar Hero devant tout le monde, et puis d’un coup, un flash, cette meuf voulait qu’on baise enfaîte ! MERRRDDE !

Bref, je veux tirer ̶A̶m̶a̶n̶d̶i̶n̶e̶ cette situation au clair.

Bing :blonde_woman: “Ah oui, trop bonne l’idée ! Mais tu aurais dû me le dire avant…”

Cela fait DEUX heures que l’on discute non-stop, et même plus de la formation en plus, et tu me dis ça maintenant ?! ̶A̶l̶o̶r̶s̶ ̶q̶u̶e̶ ̶j̶e̶ ̶p̶o̶u̶r̶r̶a̶i̶ ̶ê̶t̶r̶e̶ ̶e̶n̶t̶r̶a̶i̶n̶ ̶d̶e̶ ̶t̶’̶e̶n̶c̶.̶.̶.̶

Bref, je continue à la tchatcher en lui disant que j’ai besoin d’une passoire pour mes pâtes, et je lui demande si elle ne peut pas m’en ramener une justement (j’essaye de lui trouver des excuses pour venir).
La discussion devient de plus en plus tendancieuse, elle me dit tomber de fatigue (à 20h) et me demande de “la garder éveillée :stuck_out_tongue_winking_eye:”.

Ça y est, mon cerveau a abdiqué, c’est désormais avec le chibre que j’écris mes messages.

Elle me dit que pour ce soir, c’est mort, sauf si je viens la chercher à la rigueur, et encore, elle n’est pas “présentable”. Alors là, j’avoue aimer le cul, et si j’avais été plus jeune (et con?) je l’aurai sans doute fait, mais me taper 1h30 de route juste pour baiser avec une presque inconnue, 7/10, alors que je suis vidé physiquement, c’est non.

J’apprends par la même occasion que la demoiselle n’a pris que le forfait 2 jours, donc demain est son dernier jour, ensuite elle retournera taffer un peu plus loin. Donc si je veux baiser avec elle, c’est demain soir ou jamais.

Elle me dit que demain soir elle voit une copine à 21h, près de chez elle (et je ne vais pas lui faire annuler ses plans, je la connais à peine, je ne fais pas le poids face à sa copine). Je lui demande alors si j’aurai l’occasion de rencontrer son chat, qui semble être le seul être vivant occupant son logement (d’après la visite photo à laquelle j’ai eu droit). Je me dis que j’ai 3h de marge entre la fin de la formation et sa soirée, ça me parait rentable par rapport aux heures de route. (minimum 2 baises convenables, le double si on se dépêche).

Bing :blonde_woman: “Oui, tu peux venir pour discuter demain si tu veux”
:muscle: “Ce n’est pas tant de discuter dont j’ai envie…”
:blonde_woman: “Que veux-tu faire alors ??? Dis moi !:stuck_out_tongue_winking_eye:

Voici le moment décisif (bien joué à toi si tu commences à lire depuis ici).
En effet, c’est le moment de mettre les choses au clair selon moi. Jusqu’ici la conversation était marquée de sous-entendus et métaphores vaseuses mais rien de concret. Donc soit je continue à perdre du temps et de la calorie dans ces petits jeux, soit je pose mes couilles et je suis fixé.

Je lui propose alors tout naturellement un massage grâce au reste d’huile de coco que je possède (spécial dédicace à @Jeanma), et que notre imagination fera le reste.

Et là, c’est le drame.

Mademoiselle ne cherchait pas un plan cul.

Sa réaction est plutôt la surprise et la désillusion que l’agression. On continue à discuter et je lui explique que j’ai probablement mal compris ses intentions, mais que l’on peut rester sur la base de rapports amicaux si elle le souhaite (c’est aussi en partie pour soigner ma réputation que je fais cela, une fille, ça parle). Elle accepte, et la conversation reprend presque comme avant. Le lendemain elle n’est pas froide, elle est juste amicale. On prend même un café à la fin du cours, et prévoyons de nous revoir (lol, jamais).

Du coup, me voilà ici, quelques jours après, à vous écrire, les couilles pleines (heureusement que demain, c’est samedi, jour de soirée).

Comme c’est la journée de la femme, je voulais développer mon rapport aux femmes qui a pas mal évolué.
Je les ai d’abord, quand j’étais ado, sacralisées au possible en pensant que c’était des princesses puritaines à protéger, ce qui m’a valu pas mal de friendzone. :face_with_head_bandage:

Aujourd’hui, je pense que la femme a autant envie de sexe que l’homme.
Et c’est ce qui me fait penser qu’il ne peut exister une relation amicale honnête entre une femme et un homme, sauf si l’un d’entre eux réprime ses désirs (O.K., à part avec les femmes moches et les hommes faibles).

Aujourd’hui je considère une femme soit comme une potentielle partenaire sexuelle, soit une perte de temps, sans entre deux, sauf pour les copines de mes amis hommes.

Mais face à l’expérience que j’ai eu cette semaine, j’ai peur que cette vision (qui peut paraître misogyne), m’exclue de la société et des gens “normaux”, qui ne sépare pas sexe et sentiments, ou qui sacralise encore l’acte sexuel.

Qu’en pensez-vous ?

Quel est votre rapport aux femmes ? Aux aventures ?
Ai-je simplement foiré mon “game” ? :blonde_woman: Amandine est-elle simplement une connasse pompeuse de calories ?
Suis-je un pervers narcissique, misogyne, et qui va finir sa vie seul, à me masturber sur des hentaïs de Marlène S., mais sans éjaculer ?

(Merci d’avoir lu en entier :angel: )

1 J'aime

On est pas sorti de l’auberge avec ton sujet qui mérite au moins 360 pages d’explications :slight_smile:

Pour moi, un homme ne peut PAS avoir un simple rapport d’amitié avec une fille. (hormis femme d’un ami, et même là, c’est parfois très dur de tenir…)

  • Si la fille lui plait, il voudra la baiser. Et pas rester de simples “amis” (surtout pas un courtisan)
    L’amitié Homme vers Femme peut avoir lieu, mais uniquement en tant que Sex-Friends . (Ce qui posera plus tard des problèmes, en cas d’autres partenaires)
  • Si la fille ne lui plait pas, pas besoin de perdre du temps avec elle dans une relation stérile.
    Il vaut mieux qu’il en cherche une qui lui plait, pour revenir au premier cas.

En revanche les filles adorent avoir des amis hommes…

  • Elles les considèrent comme des serviles mais pas comme de potentiels amants.
  • Elles aiment être entourées de courtisans, pour épancher leurs problèmes existentiels (une épaule, une larve), ou pour venir réparer leurs chiottes en pleine nuit (une truffe).
  • De leurs propres aveux, elles n’ont aucune considération pour les courtisans.
    Elles les gardent juste sous la main (dans la friend-zone), pour une éventuelle utilité future.
    Elles savent très bien que le courtisan garde le contact et fait le toutou dans l’espoir de pouvoir la baiser un jour, et elles s’en servent (elles ont raison)

.
Maintenant, concernant ton histoire, voici comment je la vois :

  • Une fille normale (c’est à dire pas une pute, ni une nympho ou une mère célibataire déglinguée), jeune, à son pic de désirabilité, bien foutue et blonde aux yeux bleus (donc qui a potentiellement 69 occasions de baise par jour), rencontre un type pas mal, surement même à son gout.
  • Le mec la regarde du coin de l’oeil, car c’est la seule bonasse du coin.
    La fille le voit et lui répond avec un sourire naturel. (mais très séduisant)
    Le mec est sous le charme et a envie d’aller plus loin.
    La fille a juste sourit a un type qui avait l’air gentil, sans arrière pensée.
  • Le soir, la fille veut en savoir plus sur cet homme mystérieux et sympa.
  • Ils parlent un peu, elle lui fait quelques échanges de politesses (elle est bien éduquée) que le gars prend comme des signes d’intérêt.
  • Elle se rend compte qu’ils ont quelques points communs mais qu’ils habitent loin, et qu’elle le verra pour la dernière fois demain… Donc aucun début de relation sérieuse ne sera possible.
    (elle n’a pas besoin d’un type pour un plan Q, il y a déja la queue dans son jardin pour ça)
  • Le mec lui dit “mais on aurait pu se voir ce soir, c’est dommage hein ?!”
  • La fille répond encore par politesse “Ah oui c’est vraiment dommage, mince alors, houlalala, si j’avais su … saperlipopette”.
    Une fille normale ne va pas répondre " non mé té un ouf toi, tu m’as pris pour ki miskine !"
    La gentillesse et la diplomatie est une réaction normale de toute personne normale.
  • Ils jouent un peu ensemble, au jeu du chat et de la chatte. Le mec commence à être émoustillé tandis que la fille commence à se lasser (elle l’a déja fait 10 fois cette année… les mecs sont tous les mêmes, pense t’elle…)
  • Le gars tente le rapprochement physique “Viens me voir avec ta passoire, je te dirais qui tu es”
  • La fille cherche une issue de secours “je suis fatiguée et mon chat a mangé mon chien…dsl”
  • Mais elle décide de le tester “si tu viens me chercher, tu auras peut être ta chance !”
  • Le mec à la flemme… à 23 ans, il est déjà trop vieux pour l’aventure …
  • (mais putain @Antoni, à quel age tu veux faire ça, si c’est pas maintenant !!! :smiley: )
    Une nuit blanche, le boulot le lendemain, des heures de voitures, des éclats de rire avec une nénette que tu surprends par ta détermination, un rapprochement physique et sentimental.
    Tu ne l’aurais pas baisé le soir même, mais tu serais passé dans le trio de tête de sa liste !
    Et donc une ouverture pour le “plus si affinité” à la rencontre suivante)
  • Alors il lui propose de remettre ça à demain, après la camomille de 18h. :wink:
  • La fille est un peu déçue “ah mince, demain je ne peux pas, mon chat va remanger mon chien !”
  • Le mec décide de tenter le tout pour le tout, on sait jamais… sur un malentendu !
    “Ok, mes condoléances, mais on baise quand ??”
  • A ce moment, la fille à enfin la bonne excuse pour faire l’outrée.
    Depuis le début, elle savait évidemment qu’elle jouait au chat et à la chatte.
    Mais elle attendait que le gars la surprenne, et que son petit cœur en mousse batte un peu plus vite que d’habitude, qu’il lui montre qu’il est différent des autres, qu’il vienne l’enlever sur son cheval blanc (ou sa twingo bleue, c’est pareil)
  • Alors elle va faire la naïve, ça marche tout le temps “qquu…qquuooii ?? tu veux dire que tu veux mettre ton kiki dans mes fesses ? Mais tu me déçois, je ne m’y attendais pas !”
  • Le jeu s’arrête là…
    Ils se revoient le lendemain, elle reste amicale, lui aussi, ce sont des professionnels.
    Personne ne pourra deviner ce qui a failli se passer.

Pour moi, tu as effectivement foiré ton “game”.
Surement dans ce que tu as laissé transparaître de ta personnalité lors de votre longue conversation.
Mais surtout ton manque de détermination à tenter de la conquérir.
Comme le disait un type qui ne dit pas que des conneries “Une belle femme, ça ne se cueille pas, ça s’arrache” (aux autres)

Ton erreur a aussi été de croire qu’une jolie fille, intelligente, de 21 ans allait se déprécier au point de se faire baiser par le premier venu, sans qu’il fasse d’effort…

Une connasse, un gros thon, une tarée ou une mère célibataire peuvent chercher un plan cul lambda.
Mais cela n’existe pas chez une jeune fille normale qui n’a que l’embarras du choix dans son entourage. Et qui ne s’ouvrira que pour une relation de qualitay.

Oui, les femmes sont des princesses, tu dois les traiter comme telles, car c’est ce dont elles rêvent.
Mais tu dois être le roi, tu dois toujours être leur supérieur pour leur plaire et il faut les baiser comme des reines pour les garder.

Il n’y a pas de pervers ou de misogynes, tu aimes les femmes, tout ce que tu dis le transpire, sois en fier.

4 J'aimes

Salut @LaCouilleVaincra , merci pour ta réponse :grin:

Premièrement,

J’avoue m’être peut être un peu emballé malgré certains messages qui étaient quand même lourds de connotations. :face_with_monocle: J’ai foncé tête baissée, car comme je l’ai dit, à un moment, c’est ma queue qui a pris les rênes.

Ensuite pour justifier de ma flemme je te simplement dirai ceci :

Accepterai-tu de faire 1h30 de trajet aller-retour pour aller espérer (même pas de garantie ! ) réaliser une baise plutôt médiocre car tu es dans un état de fatigue intense, en sachant que demain, tu repars pour 6h d’activité physique ?
Moi non. Depuis maintenant un an, je considère que mon temps à plus de valeur qu’un hypothétique plan de baise foireux. De plus, comme je l’ai annoncé, j’ai posé une limite : la baise ne doit pas impacter la qualité de mon travail. Or, le soir-là, ce n’était pas compatible.

Enfin, j’avoue avoir perdu patience, d’où mon questionnement sur le rapport aux femmes. J’étais clairement fatigué et pas d’humeur à continuer à investir de l’énergie dans un jeu de séduction qui semblait tourner en rond, donc j’ai coupé court en jouant quitte ou double ̶p̶é̶n̶é̶.

Cependant, sur tes conseils, j’essayerai de m’appliquer et d’y passer plus de temps et de m’y investir plus concrètement à l’avenir :angel: (ce que je fais déjà quand la fille est canon ^^)

Ne désespère pas sur ma situation cependant, concernant mon cas, j’ai à ma disposition mon petit « harem » de trois plans culs réguliers (moyenne de 6/10), qui me contacte au moins une fois par mois chacune et que j’essaie de répartir sur différentes semaines. (si j’ai réussi à les fidéliser, c’est en partie grâce aux techniques du pack ultime :stuck_out_tongue: )
Je pense que c’est ce trio diabolique qui fait que je n’ai plus la motivation à me lancer dans de nouveaux « games »

UPDATE : J’étais voir sur Facebook, Amandine :blonde_woman: est en couple depuis 3 ans. Ne l’ayant pas mentionné, j’interprète cela soit comme le fait qu’il y avait peut-être effectivement anguille sous roche, ou soit au contraire, qu’elle ne me considérait pas du tout comme un prétendant au minou.

Je pense qu’elle t’a clairement entrouvert la porte (de son c… cœur), à un moment.
Une fille ne propose pas d’aller chez un inconnu sans qu’elle soit attirée et en confiance, car elle prend d’énormes risques.

Ensuite si tu cherchais juste un plan baise de plus à rajouter aux 3 autres, il me semble que c’était mort d’avance dès que la fille te semblait saine. (belle jeune fille, bien foutue, intelligente).

En revanche, l’intriguer, rompre la distance, la mettre en confiance, se rapprocher, la séduire, l’ouvrir puis l’avoir tout à toi aurait été gérable d’après ton récit.

Mais bien sur, cela ne se fait pas en un soir.
Une fille normale, justement, refusera de faire cela en un soir, car elle ne veut pas être considérée comme un plan cul jetable ou une pute.
Si elle est intelligente, elle connait sa valeur, donc elle ne se donne pas.
Il faut que le gars en face en vaille la peine pour qu’elle s’abandonne à lui. Son Homme doit être un surhomme, c’est ce qu’elle cherche. N’oublie pas qu’elle est dans l’abondance des propositions (Une belle femme ça ne se cueille pas, ça s’arrache ! du magma dans laquelle elle baigne)

Donc, pour répondre à ta question : OUI je l’aurai fait (et j’ai déjà fait pire), mais pas pour une éventuelle baise médiocre (ça, c’était mort d’avance), mais pour une fille qui en valait la peine et qui m’a régalé quelques semaines ou même pour ma femme (ça fait 20+ ans et j’ai pas vu le temps passer)

Ensuite chacun ses stratégies de conquête (ou de vie), moi j’ai toujours préféré miser sur les belles femmes 8-9/10, pour pouvoir en profiter tous les jours et vivre des moments intenses avec quelqu’un qui me fait bander au premier sourire et qui se donne corps et âme à moi, plutôt que rester avec des plans culs plusieurs fois par mois. (qui sont parfois foireux…)

Les plans culs (ou même les aventures de quelques jours) m’ont toujours laissé comme un manque en attendant le suivant… (avec la désillusion et le genre de phrases que tu as dit à la fin de ton premier message)
Tu te tapes une fille, soit elle est merdique et tu n’as qu’une envie c’est de chercher la suivante pour oublier cette conne, soit elle est bien et tu n’as qu’une envie c’est de chercher la suivante pour retrouver cette bombe…
Bref c’est une drogue et tu es en manque :slight_smile: donc négatif.

En tout cas, c’est peut être que moi, mais je ne me suis jamais senti comblé en période de chasse de la perle rare.
Peut être que toi aussi, mais que cette fille ne valait pas plus qu’un plan cul de plus, à tes yeux.
Donc dans ce cas, tu as tenté le coup comme on lance une bouteille à la mer, ça a foiré, tu n’as aucun regret à avoir.

Qu’elle soit en couple est normal vu ta description de la fille. (Une belle femme ça ne se cueille pas, ça s’arrache !! des bras d’un autre !)
La femme est hypergame, elle cherchera toujours le meilleur Homme.
Peut être que sa relation est sur le déclin, peut être que l’autre n’est plus à la hauteur, peut être que tu l’as subjuguée.
Mais si elle ne t’avait pas voulu (sexuellement parlant) elle te l’aurai annoncé dès le début ou n’aurai pas cherché à rentrer en contact.

7 J'aimes

@LaCouilleVaincra Toute ton analyse est juste et fine. Merci pour ce partage

2 J'aimes