Première fois avec une escort il y a 2h - Gros bordel

Bon. A peine sorti j’ai eu l’idée de vous faire ce témoignage. Me voilà deux heures après, pour vous faire ce récit. Je vous préviens, ça risque d’être un peu long, je n’attends pas de résultat particulier en écrivant ce récit, c’est plus pour moi une façon d’extérioriser ce que je viens de vivre. Néanmoins, j’espère que celui-ci pourra vous amuser, et que vous pourriez éventuellement répondre à mes interrogations à la fin. (J’écris ces lignes après avoir rédigé toute mon histoire : effectivement, c’est très long. Je voulais le raccourcir mais j’ai pensé que supprimer des éléments ne ferait que nuire à l’authenticité de mes propos. Bonne lecture)

Comme je l’ai expliqué dans ma présentation sur le forum, je suis un jeune étudiant vivant à Paris. Pour faire simple, j’ai délaissé les relations « approfondies » avec mes semblables (gens de mon âge), au point d’être complètement déconnecté de leur réalité. Je ne vais pas parler des raisons qui ont créées cette situation, ni entrer dans les détails de celle-ci ici. Disons que j’avais besoin de découvrir certaines choses simplement, rapidement, et que j’espérais que cela puisse m’aider dans mes relations sociales en général, en désacralisant le féminin par exemple, mais aussi simplement pour répondre à une curiosité de ma part.

Cela fait presque 1 an que je suis régulièrement JM Corda, et petit à petit l’éventualité de recourir aux services d’escort girls m’est apparue. Depuis la rentrée, cette possibilité m’est offerte, puisque j’habite seul dans la capitale. J’ai réussi progressivement à créer une « réserve » d’argent destinée à cet objectif. Je n’avais jamais eu le courage de faire avancer les choses au delà de cette étape. Il y a quelques jours , sur un coup de tête, je décide d’envoyer des SMS faisant suite à certaines annonces du site Sexe Model. Je reçois les tarifs, je souhaitais m’orienter vers 30min, afin de ne pas dépenser trop d’argent et jugeant cela suffisant vu mon inexpérience. Les prix tournant autour de 100€, je m’apprêtais à franchir le cap, prévoyant pour la semaine prochaine.
Soudain, je reçois vers 18h un SMS d’une jeune fille que j’avais contacté, m’annonçant que le prix baissait à 80€ la demi-heure si je venais ce soir. Je suis d’un habituel très réfléchi, néanmoins, j’ai sauté sur l’occasion, comme dans un état second, poussé inexorablement par une force obscure (ma bite) vers cette demoiselle. Je prends rdv pour 22H. Plus tard, en lui demandant l’adresse, je me rends compte qu’elle n’habite pas uniquement dans le quartier, mais au bout de ma rue !

Voici sa page de présentation, pour vous faire une idée de ce que je m’imaginais : https://www.sexemodel.com/escort/Fuck_Chanel-345110/

Même si il me semblait que la jeune fille ne semblait pas toujours être la même sur chaque photo (cela me parait encore plus apparent maintenant), j’ai mis ça sur le compte de l’appareil photo et de la lumière, du maquillage.

Je comptais lui dire dès le début que c’était ma première fois, espérant ainsi bénéficier de son professionnalisme pour être initier aux plaisirs de la chair.

Je me prépare donc en grande pompe pour ce rendez-vous, voulant être le plus avenant possible pour l’escort afin d’avoir la meilleure ambiance possible. Je prends donc évidemment une bonne douche, me rase le visage ainsi que toutes autres parties du corps afin de témoigner à la dame la meilleure hygiène possible. Je sélectionne avec soins mes habits, sobres et élégants, vide toutes mes poches en ne gardant que l’essentiel au cas où je tomberais dans un traquenard : un paquet de mouchoir en cas de nez qui coule, des préservatif, mes clés et les 80€.

En entrant dans l’immeuble, je me rends compte que le rez de chaussée est en travaux. Apparemment le premier aussi. Je me dis simplement qu’une partie de celui-ci est en rénovation, et que le reste est constitué d’habitants lambda. En arrivant au deuxième, et suivant les indications données par l’escort par SMS, je me rends compte que l’immeuble entier est en faite en travaux : les murs ne sont pas peints, le sol est maculé de tâches liées aux rénovations… Je suis donc le couloir pour arriver à la dernière porte, celle derrière laquelle est censée se trouver l’escort avec qui j’ai rendez-vous. J’entends des voix diverses derrière les autres portes, et de la musique derrière celle à laquelle je me vois déjà toquer, comme spectateur de mes propres actions. Je comprends alors que cet immeuble est en fait un bordel camouflé en plein milieu d’une place, où des centaines de gens, moi y compris, passent chaque jour. Je pense alors à simplement partir, effrayé par la tournure que prennent les évènements, et la possibilité du traquenard devenant de plus en plus proche. Je m’imagine déjà enfermé dans le sous-sol en train de me faire voler mes organes. Au moment où je m’apprête à tourner les talons et à quitter cette endroit glauque, en voulant faire le moins de bruit possible pour ne pas être entendu (j’entendais des voix d’hommes venant d’une ou d’autres portes ; des clients ? ou les macs prêts à me sauter dessus ?), la porte s’ouvre.

Et là, j’aperçois une petite jeune femme d’environ 30 ans m’ouvrir et me dire bonjour en espagnol. J’entre et là, gros problème : cette personne n’est pas DU TOUT celle présente sur les photos. Elle est petite, noire, pas « sèche », et avec de la cellulite sur son cul. Ses seins, de taille moyenne, tombent légèrement. Seul son visage a un léger charme. Je suis déjà à l’intérieur, et celle-ci est aller chercher quelque chose dans la salle de bain. La chambre est composé d’un simple matelas posé à même le sol, d’une bureau où s’amoncèlent des vêtements, et d’un petit évier avec la vaisselle sale que l’escort n’a pas faite. Bref, c’est le bordel dans ma tête, 3 milliards de questions se bousculent dans ma tête. La fille n’est même pas belle, mais en plus n’est pas du tout mon genre. Lorsqu’elle revient, je décide de lui demander si c’est bien elle la fille prénommée « Chanel ». Elle me réponds oui, mais là je me rends compte d’un autre problème de taille : elle ne parle pas le français, seulement espagnol. Mes connaissances en espagnol étant assez limitées, je comprends que mes explications quant à la spécificité de ma situation sont fichues. Je ne vois plus comment me sortir de là, je n’ai plus d’autre choix que de continuer, terrifié à la fois par l’inconnu de la situation, de me trouver dans ce genre d’endroit, avec cette femme à moitié nue, et la peur qu’il m’arrive quelque chose.

Une fois dans cette pièce, je ne sais plus comment tout arrêter. Les choses avancent alors d’elles mêmes. Le sexe en tant que tel était vraiment pas ouf, ayant beaucoup de mal à me détendre de toute façon. La fellation (protégée dieu merci) n’était pas du tout agréable, ayant senti les dents de l’escort plusieurs fois. Le sexe, mal lubrifié, n’était pas cool non plus. En plus, elle ne voulait pas au début que je lui touche les seins parce que j’avais les mains froides, ayant été dehors avant. Me voilà donc les mains sur le radiateur à côté du lit pour les réchauffer pendant qu’elle me chevauchait…
Bien que je lui ai dit que c’était ma première fois, elle menait complètement la dance, sans me demander quoi que ce soit (la barrière de la langue n’aidant pas). On voyait qu’elle voulait juste finir le plus tôt possible. Je suis donc venu assez vite, et me suis rhabiller immédiatement après, n’ayant aucun plaisir à rester dans cette endroit avec cette femme (qui est directement partie dans la salle de bain après).

Le stress n’étant pas du tout descendu, je tremblais en mettant mes vêtements. Comble du ridicule, une de mes chaussettes avait disparue au moment de partir, me forçant donc, à moitié pieds nus, à chercher ma chaussette dans toute la chambre. Au final, elle avait glissé dans mon pantalon, et je ne l’avais pas sentie en le mettant, me rendant encore plus ridicule aux yeux de l’escort. Bref, c’était la merde. Au final je suis parti vite fait, j’avais l’impression que les gens qui passaient dans la rue savaient tout ce qui se tramaient derrière les murs de cet immeuble et savaient ce que je venais de faire.

Une fois rentré sain et sauf, je n’ai pas spécialement de sentiment de honte ou de culpabilité pour l’instant, ce qui était ma crainte principale. Je suis juste déçu de m’être fait berner aussi facilement, de ne pas avoir tout quitté quand j’avais encore le choix, et d’avoir gaspillé 80€ en cash de ma réserve, si difficiles à dissimuler aux yeux de mes parents. Etrangement je ne regrette pas totalement cette aventure, étant tout de même une histoire amusante après coup, dont je me souviendrais sûrement pendant longtemps !

Par conséquent, auriez-vous des conseils pour éviter ce genre de mésaventure dans le future ? (cela ne m’a pas refroidit, j’aimerai réessayer avec une escort digne de ce nom). Des techniques ou des sites à me conseiller ?

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout,
A bientôt.

Moriarty.

1 J'aime

Chaud.
Qu’est ce qui t’as fait rester ? À ta place je me serais barré en un quart de seconde.

Mec déjà je salut l’encourage que tu as eu pour te lancer dans ce magnifique hobbie qu’est le punting.

En revanche tu es bien tombé sur un plan hyper foireux, voir même une arnaque.

À ta place je me serais barré direct.

Moi je n’appelle pas ça une escort mais une simple pute de merde.

D’autant plus dommage car à Paris il y a des tonnes d’escort ultra belles et 100% conformes aux photos qui t’accueilleront dans un bel appart.

Il est vraiment tant que l’on vous fasse une formation les jeunes !
N’est-ce pas @SilvioBerluscunni

2 J'aimes

Bonjour à tous, merci pour vos réponses

J’aurai dû effectivement m’enfuir en voyant la situation de l’immeuble et en ayant une idée de ce qu’il s’y tramait. Je ne l’ai pas fait simplement car j’avais toujours l’espoir (illusoire et naïf) que l’escort soit conforme aux photos, en me disant que l’environnement n’était techniquement pas le plus important.
Une fois que j’ai rencontré l’escort, je n’ai tout simplement osé quitter cet endroit, j’avais peur que cela puisse se retourner contre moi. En effet, vu la situation j’ai vite compris que les filles ne s’adonnaient pas à cette activité seule, et que les voix d’hommes que je pouvais entendre derrière certaines portes étaient probablement celles des macs. Si on ajoute le stress de recourir à ce genre de service pour la première fois (et donc de mon ignorance quant aux « procédures » à suivre), l’inconnu de l’endroit et mon incompréhension face à l’escort qui ne parlait pas français, excluant donc la possibilité d’en discuter, et les risques que pouvaient présenter l’option de partir, je n’ai tout simplement pas eu le courage de le faire. Si la fille s’énervait et se mettait à gueuler ? Embrouille avec les macs ? Qui se cachaient réellement derrière toutes ces portes ? Je suis un jeune étudiant de même pas 60kilos, je voulais pas qu’il m’arrive des histoires, déjà pour préserver mon intégrité physique mais aussi je dépends encore trop de mes géniteurs dans ma vie, je dois me livrer à cette activité en toute discrétion. Si j’avais rencontré des problèmes mes parents l’auraient su, et cela aurait changer beaucoup de choses entre-nous.

Je prends toutes les formations que vous pourriez nous fournir !

Après cela reste une espérance « amusante » après coup, un petit coup de frayeur qui s’est bien passé. Je regrette juste les risques que j’ai pu prendre, et la somme d’argent que j’ai perdue.

Merci pour vos messages,

Moriarty.

PS : l’escort m’a demandé presque immédiatement l’argent, avant qu’elle se déshabille un peu plus.
J’ai donc mécaniquement donné l’argent, en essayant de lui demander si c’était bien « Chanel », en lui disant que elle ne ressemblait pas à la fille des photos ; c’est à ce moment que j’ai vu qu’elle ne parlait pas du tout français. Vu la situation, je me voyais pas me barrer en fouillant dans ses affaires pour récupérer mon argent. Là je pense que ça aurait pu déraper.

En effet cher @Dr_Duracell, le code Rousseau du punting est indispensable compte tenu des nombreuses arnaques, arnaques de plus en plus fréquentes qui plus est :scream:

@Moriarty tu t’es fait entuber comme un bleu, cependant tu as fait preuve de courage en allant là où beaucoup n’auraient jamais osé aller (même si une fois la porte ouverte tu aurais du tourner les talons :joy:).

Tu as des couilles (bon peut être avec une petite infection dermatologique ce matin, mais tu as des couilles :ok_hand:).

1 J'aime

Dès que je suis rentré chez moi je me suis lavé 3 fois toute la partie inférieure du corps avec plus de soins qu’un chirurgien allant en opération.

Néanmoins, malgré le préservatif utilisé et les règles d’hygiène appliquées, j’ai toujours peur d’avoir été potentiellement exposé à certains risques sanitaires. Réaliste ?

Sinon pour être honnête avec vous, je ne suis vraiment pas sûr que ce soit le courage qui m’ait guider dans cette situation hier, plus mon instinct de conservation.

Le meilleur moyen que ça ne t’arrive plus c’était justement que ça t’arrive une fois… Attention ça peut arriver plusieurs fois à certain :pleading_face:

De façon infime, mais avec un bon système immunitaire tout va bien.

Je sais qu’elle a utilisé un lubrifiant avec le préservatif, mais je suis presque sûr que c’était de la vaseline (j’ai simplement vu un tube en « métal »). Je n’ai pas percuté sur le moment mais il ne faut surtout pas utiliser ce genre de lubrifiant avec des préservatifs, justement parce qu’ils peuvent abîmer le préservatif et donc annuler son imperméabilité. Je n’ai pas vu que le préservatif était abîmé à la fin, mais c’est elle qui l’a retiré, et il n’y avait pas beaucoup de lumière.

Je vous cache pas je commence à me poser pleins de questions. A la fois ça serait quand même vraiment pas de bol qu’il m’arrive un truc dès la première fois, compte tenu des mesures que j’ai mis en place, mais bon en même temps ça peut toujours arriver

Je ne sais pas trop quoi faire, je n’y connais rien pour tous les tests à faire, de toute façons je suis à peu près sûr que on ne peut rien voir moins de 24h après. En tout cas je commence à flipper un peu.

Aïe, c’est votre cas ? Quelles réactions avez-vous eu devant ces situations ?

Mais n’importe quoi, inutile de faire un test :sweat_smile:

Oublie cette expérience merdique, point.

2 J'aimes

Détends toi et remets des sous de côté pour la prochaine. Il faut toujours vite remonter sur le cheval après une chute !
Et aussi en dessous de 100€ les 30 minutes c’est quasi sûr de tomber sur une chinoise ou une colombienne dégueulasse, donc mets y le prix :money_mouth_face:

1 J'aime

Oui une baby de qualité comme ci-dessous c’est 250 mini la soirée

Une baby à 250 la soirée pourquoi pas, mais si escort on tapera plus dans les 600 euros :ok_hand:

En effet, j’ai tapé trop vite.
Je corrige mon texte.

Au fait son prénom c’est Katia Lee, dispo sur Seeking, prochainement dans mon lit :wink:

3 J'aimes

Bonne baise frérot ! :point_right: :ok_hand:

Beau spécimen @Julien_Paris_G1 :+1:

J’ai pas demandé mais c’est pas impossible…
Un très beau spécimen en tout cas, qui pourrait te donner une belle progéniture.

Un peu glaciale, je préfère la colombienne un peu degueu ::

C’est arrivé a pleins de mes potes , elles utilisent un biais psychologique et tu es tombé dedans . Je m’explique le fait que tu te déplace sa ta fais perdre de l’énergie et du temps . Arrivé labas tu as compris que elle était déguelasse , mais tu as voulus rentabiliser le temps que tu avais perdu . Au final tu as tout perdu , temps , argent , et énergie .