Présentation CoalRaven

Bonjour ! Je suis un jeune homme de 20 ans, élève ingénieur en IDF depuis plus d’un an.
Avant cela, j’ai toujours vécu en Provence.
Je suis autiste Asperger (diagnostiqué à 15-16 ans mais soupçonné depuis mes 3 ans) et n’ai jamais eu de succès avec le sexe opposé.
Je suis passionné d’Histoire, de Sciences, de Langues, etc.
J’ai connu Corda à cause de Teddy mais n’ai réellement commencé à le suivre que depuis 2 mois.
J’ai développé une addiction au porno qui commence à sérieusement m’handicaper et je souhaite m’en débarasser. Plus généralement, ma volonté de mieux vivre m’a amené ici (ce qui passe nécessairement par la sexualité, raison principale de ma présence parmi vous) et je compte bien rentabiliser mon investissement (achat du pack ultime).

J’espère de vous tous un bon accueil et vous en remercie d’avance.

2 J'aimes

Yo bienvenue !

On est tous la pour s’entraider, je me suis créer mon propre autisme et je m’en sors solo par la même occasion, pareil pour l’addiction au porn et au fap, j’en ai finis avec cette addiction que ce mois ci après des années.

J’avais déjà entendu parler de cet autisme Asperger, je viens de regarder une définition ici https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome-asperger

Et ptn je me reconnais grave dans la définition. Comment t’as su que tu l’étais ? T’as fait quels genre de test ?
Parce quoi moi bon, j’ai jamais parlé de comment je me sentais isolé dans ma vie, même si ca a duré des années, et personne ne m’a prit en charge donc je suis jamais allé consulter un psy ou une quelconque personne compétente. Je me dis que j’ai peut être ca …

En tout cas, sens toi libre de partager quoi que ce soit ici, on a l’air d’avoir pas mal de similarité !
Au plaisir de te voir participer au forum :wink:

1 J'aime

Je ne suis pas encore sorti de cette addiction, bien que je lutte depuis plus d’un an. J’ai réussi des abstinences de plus d’un mois mais pas encore à guérir. J’aimerais savoir ce qui t’a permis d’y parvenir.

A vrai dire, ce n’est pas moi qui l’ai su, c’est ma mère qui s’est inquiétée du fait qu’à 2 ans, je ne parlais pas encore. Elle avait peur que je sois sourd et en comprenant que ce n’était pas le cas elle a cherché à comprendre pourquoi je ne parlais pas. Mes parents ont toujours été très ouverts sur les sujets importants, c’est donc d’eux que je l’ai su.
Le diagnostic n’était donc pour moi qu’une formalité. J’ai fait des tests dans un CRA.
Mes parents s’étaient occupé des démarches donc je ne sais pas comment ça se passe pour « postuler » aux tests mais je me souviens que ça avait duré un après-midi, que j’ai rempli un questionnaire sur mon état émotionnel, qu’on m’a montré des photos de visages et que je devais dire quelles émotions y étaient associées. J’ai aussi passé le test de Sally-Anne. Enfin, une personne, probablement un psy, a eu un entretien filmé avec moi. Je ne me souviens plus des questions posées mais je sais que le but était d’analyser ma communication verbale et non verbale plus que ce que je disais. Il y a peut-être d’autres choses qu’on m’a demandé de faire durant cet après-midi mais je ne m’en souviens plus.

Je sais qu’il existe des tests gratuits en ligne pour aiguiller les personnes qui comme toi se posent des questions et que j’en ai fait avant d’être diagnostiqué même si j’avais déjà une forte présomption de par ce que me disaient mes parents. Je ne l’ai donc pas fait pour en apprendre plus sur moi-même mais c’est quand même leur but principal. Si je les retrouve, je te les enverrai.
J’ai eu des psys de la maternelle au collège mais je ne sais pas ce que ça m’a apporté même si j’en ai quelques souvenirs. Je ne sais donc pas quoi te conseiller.

Je te remercie de ton intérêt. Je ne suis pas souvent bavard, en réel comme en virtuel. Mais ça ne m’empêche pas de me sentir ici à mon aise.

1 J'aime

Yep, et bien bienvenue sur ce forum d’entraide @CoalRaven !
La Bienveillance qui émane d’ici me fait également sentir à l’aise .
Bon combat contre tes additions, n’hésite surtout pas à faire part de tes petits tips que tu utilises afin d’enlever la communauté ! :yin_yang:

J’ai lutté plusieurs années aussi … Ca fait peut être 3 ans que je travails un peu dessus. J’ai quasi jamais mis toute mon attention dessus, mais j’ai commencé a faire des nofaps y’a quelques temps, puis j’ai réduit petit à petit mon nombre de branlettes jusqu’à arriver à une fois par semaine ( mais je regardais du porno et me branlais plus souvent ), juste que j’éjaculais pas … Ca a du durer 1-2 ans jusqu’à trouver un rythme de 1 branlette par semaine.
Jusqu’à arriver à un moment ou j’avais 0 énergie, 0 libido, quasi dépression, je me branlais par habitude et j’étais arrivé à un moment ou je ne bandais même plus avant d’éjaculter, et j’ai eu des problèmes d’érections.
Jusqu’à ce mois de novembre ou y’a un évenement appelé NNN, ou je me suis pas branlé pendant 26j ( normalement c’est 30 mais j’ai fail ) mais je n’ai aussi pas regardé de porn pendant ces 30j et je continue maintenant.
Ce qui est ouf c’est que j’ai toujours galéré à ne pas regarder de porn et ne pas me branler mais la c’est venu tout seul comme par magie, et je n’ai pas d’efforts à faire pour me retenir de me branler ou de regarder du porn. J’ai retrouvé une erection normale.

Ma théorie c’est que toutes ces habitudes sont la pour compenser un manque de quelque chose à l’intérieur, et j’ai É-NOR-MÉ-MENT travaillé sur ce qui se passe à l’intérieur… Je me suis débarrasser de peurs, anxiété, trauma etc… Et je pense que des traumas sont à l’origine de ces mauvaises habitudes, si ma théorie est vraie ( parce que j’ai pas de réelle idée de pourquoi ca a été aussi facile à ce moment alors que j’ai toujours galéré ), Transformation Mastery de RSD julien pourrais t’aider ( c’est pas que pour la branlette, c’est un processus pour relacher tes traumas enfouit )
Perso ca change ma vie

Ok cool merci, je me ressens grave dans la description d’un autise Asperger … Et ca change quoi à ton quotidien toi ?
Perso je connais un autiste qui était ultra seul dans sa vie au collège/lycée, surdoué, musicien, et tout le tralala, maintenant il pécho des 10/10, c’est un vrai monstre social, on peut tous s’en sortir :muscle::muscle:

1 J'aime

Ton analyse de l’addiction semble, au moins pour mon cas, valide. Je vais regarder Transformation Mastery. Pour le moment, je suis allé un peu voir mais sans commencer de vidéos. En aurais-tu à me conseiller en priorité ?

Je suis aussi surdoué. Il faudrait que tu regardes les descriptions des « zèbres » si tu ne l’as pas déjà fait. Il y a quelques similitudes avec l’autisme dans les descriptions et tu pourrais aussi en être un.

Pourrais-tu être plus précis sur les éléments qui dans les descriptions te font penser que tu serais autiste Asperger ? (je sais que c’est difficile, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai mis 1 jour et demi à te répondre, mais expliquer permet aussi de mieux comprendre ce qu’on sait/sent)

La principale différence dont j’ai conscience, c’est une mémoire extraordinaire et en partie vidéo/photographique. J’ai aussi des pensées qui virvoltent tout le temps dans ma tête.
Egalement une capacité d’analyse très poussée qui me permet de ressentir les contradictions que j’ai découverte très jeune ainsi qu’une honnêteté d’abord totale puis plus silencieuse en réaction de celles des autres.
Et de manière très personnelle, une aptitude naturelle au calcul mental, mais ce n’est qu’une expression particulière de caractéristiques plus générale qui peuvent se manifester dans tous les domaines.
Pour le reste, je ne ressens rien de particulier mais mes proches constatent des différences nombreuses et importantes, bien que cela ait tendance à moins se voir au fil du temps.
Je dirais donc qu’aujourd’hui, ça ne change ma vie que marginalement, même si je ne peux que le supposer. Je suis d’une timidité maladive que je commence à peine à atténuer. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir de ce côté-là et même si je sais qu’il en restera toujours un peu de par mon importante introversion, je fais de mon mieux pour sortir et faire ce qui me plaît en compagnie d’autres gens.
Malgré tout il n’en a pas toujours été ainsi. Quand j’étais petit, j’avais tendance, quand on m’énervait un peu, à crier et à frapper ceux qui m’avaient énervé. Je ressentais beaucoup de mépris envers les autres adolescents au collège, au point de les considérer inanimés bien que pouvant se déplacer.
J’ai compris bien plus tard que ce mépris, bien que fondé sur des faits et tout à fait véridique d’un certain point de vue, était quelque peu exagéré et que même au milieu de la masse inconsciente, il reste des foyers de lumière capables d’apporter chaleur et réconfort dans un monde que je ressens s’assombrir.

1 J'aime

Regard le programme en entier, tu vas apprendre un tout nouveau schéma de pensée. C’est un cours ou chaque vidéos est la suite de la première.
Une fois que tu l’as faite en entier, je suis chaud pour que tu m’envoie un mp et que je te guides sur comment continuer après le programme. Parce qu’au dela du programme, le plus important c’est comment tu en tire un max de bénéfice.
Perso j’avais fait cette formation y’a 2 ans je crois, j’en avais tiré aucune bénéfice. Et je suis tombé sur quelqu’un qui en avait tiré des bénéfices incroyable récement, on en a reparlé. Et en fait il y a 2 ans j’étais juste pas prêt à tirer le max du programme. Je l’ai refait avec une approche totalement différente ( et un guidage aussi ) et je comprends beaucoup mieux comment tirer profit de ce programme.

Moi je ne suis pas vraiment surdoué, enfin je crois pas. J’ai toujours eu des facilité à l’école mais toujours fait le minimum que je pouvais. Maintenant l’école m’épuise, j’en peux plus d’apprendre des trucs qui me servent à rien et que j’utilserais jamais.

Déjà je me reconnais un peu dans ta description. Moi ce qui m’a le plus choqué c’est, je cite : " Les enfants cherchent peu à entrer en interaction avec les personnes de l’entourage, mais se concentrent ou focalisent leur attention sur des sujets, des objets précis. "

C’est tout moi. Je focus à fond sur les détails et je trouves ca beaucoup plus authentique de faire attention aux détails. Dans toutes mes interactions je me rappel de certains détail qui fond qu’elle est unique etc… Que ce soit une expression du visage, un sourire, un ressentis quand je dis/elle dit quelque chose… Ce genre de petits détails. Ou même dans les films, je remarque souvent des incohérences dans les scénario, et kiff faire des théories.

" Les enfants atteints de syndrome d’Asperger sont souvent des enfants intelligents, perfectionnistes et exigeants qui accordent une importance particulière aux détails pouvant échapper aux autres. Ils ont des centres d’intérêt précis qui sortent parfois de l’ordinaire pour des enfants de leur âge, par exemple la conquête spatiale ou les trains. Ils sont doués d’une mémoire remarquable et la logique est le fondement de leur raisonnement. Ils possèdent également une grande lucidité et une bonne capacité d’analyse . "
Ca aussi ca ressort encore le truc des détails + j’ai toujours été ultra focus quand je faisais quelque chose.
j’ai fait du dessin quand j’étais petit, je faisais ca non stop. J’ai aussi fait des lego, je construisais des trucs de ouf qui me prenais des semaines entières. Je rentrais je pensais qu’à faire mes lego. C’était une passion à la fois mais quand je la faisais je la fais à fond. Encore maintenant, y’a pas longtemps je me suis mis à la muscu, je pensais à ca h24.
Maintenant pareil avec le game/buisness. Je ne pense qu’à ca.

Ensuite, ca parle souvent de non verbal, moi j’ai pas eu trop de problème sur ca, SAUF, quand je vexais les gens. JE me suis reconnu dans ta description à ce niveau la

Je grandissais et je disais tout ce qui me passait par la tête, souvent je me prenais des gros feedback négatif parce que ca plaisait pas aux gens, ce qui a finis par me renfermer énormément sur moi même, jusqu’à devenir timide maladif.
J’ai le seum d’avoir étouffé cette partie de moi… Je comprenais juste pas ce qui m’arrivais et pensais que j’avais fait un truc de mal.
Donc pas de problèmes pour décoder le non verbal, sauf quand je vexes, je comprends pas pourquoi je vexes et je réagis toujours mal, je comprends pas que les gens soient vexé/énervé.

Ensuite : "
Une altération qualitative des interactions sociales réciproques, c’est-à-dire une difficulté à créer des liens avec d’autres, à avoir des amis, des difficultés dans les échanges émotionnels amicaux et amoureux. "

J’ai été seul sans amis, sans personne autour de moi pendant 8 ans. Impossible de m’ouvrir aux autres, impossible de parler de moi. Je rougissais dès que je m’ouvrais ( ca m’arrive encore aujourd’hui mais beaucoup moins ).

Bref voila pourquoi je pourrais en être un. Maintenant c’est cool d’en savoir plus sur soi, mais ca devrais pas créer de pensées limitante. On peut très bien avoir des capacités sociales hors normes si on travail dessus :muscle::muscle:
Sinon ca me fait grave plaisir de parler de ca avec toi khey, c’est vrmt cool