Quel est votre (super) pouvoir?

Hello les queutards !

Je post ici un petit moment d’introspection que je partageais avec quelques potes en privé, il s’agissait d’évolution personnelle.
A la base on parlait de putes qui baissent en qualité mais aussi en quantité sur la France entière. Le général @SilvioBerluscunni soutient la thèse que cette baisse est directement lié à la situation du pays qui est en fin de race. Pour lui les putes de qualité vont naturellement aller bosser ailleurs : Pays du Golfe, Maroc ou bien Singapour. Je suis tout à fait d’avis avec lui (et je pense que vous l’êtes aussi) et je suis mis à m’exprimer sur ma situation personnelle.

“Seul on ne peut rien faire contre la vague qui deferle mais il est possible d’apprendre à surfer dessus !” Duracell, psome 69, versé six

Pour moi, comme beaucoup d’entre vous, il m’est hors de question de m’eco ±sifier au cours des prochaines années. A l’inverse, je tends vers encore plus de réussite. Seulement je suis face à quelques difficultés.
Honnêtement, j’ai une situation que l’ont pourrait qualifier de bonne : un bon taf, un appart dont je suis proprio, une caisse récente, je me paie quelques voyages (tous les 1,5 ans), de belles fringues (1-2 par mois) et consomme quelques putes/babes (1-2/mois). Mais ça ne suffit pas !
Concernant le taf, je suis junior doctor dans une spécialité intéressante mais et suis actuellement salarié de l’hopital pour deux ans (chemin obligatoire pour avoir accès au secteur 2, dépassement d’honoraire ,…). Seulement le salaire est mauvais pour mon niveau d’étude, mes responsabilité et mes horaires (>50 heures/semaine) =: 2,5k sans les gardes, 2,8k avec !
Beaucoup se contenteraient bien de ça mais honnêtement je vaut plus que ça. Mon nouveau train de vie (surtout voyges fringues, resto et putes) me demande beaucoup plus d’argent et mon égo supporte de moins en moins de se sentir à l’étroit dans salariat de Mr tout le monde. Je suis logiquement censé évoluer quoi qu’il arrive mais stagner à 4,5k pendant 15 ans dans le public, non merci !

Je suis donc en pleine réflexion afin de trouver un moyen de m’enrichir d’avantage et plus rapidement.

  • A long terme, une fois mon contrat rempli avec l’assistance publique, je m’installe en libéral (clinique ou cabinet) et oriente mes consultations dans une sous branche de ma spé, une qui est très pointue et les actes coutent cher. La demande y est énorme et mes confrères déjà en place se font >10k facilement.

  • court et moyen terme (c’est là ou je demande votre avis), je souhaiterais diversifier mes activités professionnelles et m’enrichir (en argent ou en biens).
    Je réfléchis en ce moment à me créer des droits d’auteur : Écrire des formations; un bouquin ou du coaching (affirmation et estime de soi); … mais rien est réellement clair dans mon esprit car je n’y connais rien à l’entreprenariat.

@Jeanma m’a invité à poster ce message en public et d’y ajouter ses réponses :
"Ton quotidien est supérieur à 95% de ces suicidaires de Français,
mais çà reste insuffisant pour un mâle supérieur.

Réfléchi, à tes vraies compétences.
Quel est ton POUVOIR MAGIQUE ?

Moi par exemple c’est la créativité.

Alors quand je prend des risques, et mise sur un nouveau projet,
et bien je m’Assure que la réussite dépende en grande partie de
ma capacité à être créatif.

Alors tu vas me dire “oui mais être créatif est l’attribut de l’homme blanc”
Certes.
Mais bon, tu vois bien.
C’est plus ou moins développé.
Et on a d’autres qualités que celle là.
Chez moi c’est CETTE qualité qui fait la différence avec les autres gars,
et peut-être mon courage aussi.

Donc si je suis sur un projet qui demande principalement ces 2 attributs pour réussir,
je peux faire de grosses prises de risque, et espérer ne pas complètement me planter.

Analyse ton pouvoir profond (au delà de tes compétences), je te parle de la partie profonde de ton identité qui est supérieure. Et assure toi que ton nouveau projet exploite à 200% ces capacités
dominantes.

Un exemple de ma rconversion actuelle :

J’apprend à déléguer.
et je fais çà assez mal.
Alors on va se dire : “mais attends, c’est tout le contraire de ce que tu racontes”
Et bien pas du tout, car plus je délègue, et plus j’aurais du temps pour créer.
Donc au début c’est laborieux, mais là çà fait 3 mois,
et les bénéfices commencent déjà à arriver."
[…]
"
introspection, auto-analyse

une compétence est d’ordre technique.
Safoir-faire manuel, techniques de ventes, informatique, etc…

Les pouvoirs profonds :
séduction, créativité, leadership, etc…"

Je pense avoir
- Un capital sympathie élevé
- Une capacité de séduction
- Une excellente gestion de mes émotions
- De la persévérance
- de la créativité … mais au détriment d’une certaine désorganisation

Et vous quel est votre pouvoir ?

5 J'aimes

En vrai c’est dur de se rendre compte de ses grands points forts

Le poste de @Dr_Duracell est long, mais j’encourage tous les entrepreneurs à le lire.
Et même à y répondre!

Réfléchissez à la question :
quel est votre pouvoir ?
et avez vous réellement misé dessus ?

3 J'aimes

C est une question que je me suis souvent posée.
Le drame de ma vie est que suis plutôt bon dans tout ce que j entreprend mais je n’ excelle nul part.
Alors peut être que mon pouvoir magique c’ est d’être polyvalent.

Stylé ton topic, moi mon super pouvoir c’est la persévarance. Quand je débute quelque chose qui est important pour moi, j’abandonne jamais. J’avais un corps de lache au début ( 58kg pour 1m80) , en 1 an de muscu j’ai du prendre 15kg de muscles.
Je ratais environ 10 séances par ans en y allant entre 3 et 6x par semaines pendant 3 ans, j’ai quasi rien raté.
Il y a deux ans j’ai commencé le trading, j’ai travaillé mes compétences chaques jours de l’année, quand j’ai un but, j’y consacre tout mon temps et mon énergie, je suis obsédé par lui et j’abandonne jamais.
C’est mon pouvoir n°1

  • Ingéniosité
  • Créativité
  • Expert dans mon domaine
  • Grande compréhension technique générale (ingénierie)
  • Volonté de fer et inarrêtable, peut travailler plusieurs jours 24/24 et des mois à 18-20h/j
  • Un coup d’avance grâce à la veille technologique.
  • Empathique
  • Aime résoudre les problèmes, aider l’autre (client ou non)

Ensuite, les défauts seraient aussi intéressants à lister pour ce travail d’auto-analyse.
Car on avance grâce à nos qualités, mais on sait qu’on est aussi ralenti par nos défauts.

Pour ma part c’est l’entrepreneuriat.

Je suis doué dans les affaires, j’ai «le nez» pour anticiper et flairer les bons coups qui vont permettre de se lancer sur tel marché, de telle manière. J’adore ça, ça m’excite plus qu’un joli petit cul. Ce sentiment que l’on a, cette fierté, cette excitation quand le projet dans lequel on a cru, sur lequel on a tant travaillé, commence à rapporter puis grossir de plus en plus. Tout ça uniquement grâce à soi même, son génie. Ça peut même parfois me faire bander (véridique).

Mon pouvoir je l’ai grâce à une excellente intelligence sociale due à ma curiosité, mes observations, mes oreilles ouvertes et mon esprit synthétique. Je m’en sers aussi pour baiser …

Depuis petit j’aime gérer, j’aime créer des affaires. À 8 ans j’ouvrais des pseudo commerces, des pseudos musées avec des conneries trouvées enfouies dans le jardin de mes grands parents. Entrée payante évidemment. Et les vieux du village venaient pour faire plaisir et laissaient une pièce.

À 11 ans j’allais avec un ami dans les villages voisins, à vélo, faire des quêtes soit disant demandées pour l’école pour lutter contre la famine en Somalie. Immense succès … Bon là sur ce coup on était carrément dans l’arnaque …

Je vidais après avoir demandé les greniers des gens de leurs vieux livres et les revendais dans des boutiques spécialisées, sur les vides greniers … Certains valaient un max, les gens s’en branlaient des bouquins de pépé qui prenaient de la place, ils préféraient le Bigdil à la télé. Moi je préférais ce sentiment de voir l’oseille s’accumuler …

À 13 ans, les potes jouaient à Fifa, moi je jouais des heures à des jeux de gestion … Je me souviens de la fierté que j’avais eu en trouvant comment mettre un terme aux mouvements sociaux des employés sous payés du parc d’attraction immense que j’avais créé dans Thème Parc : j’avais construit un lac avec une île, à chaque manifestation (fréquente car je les sous payais pour mieux m’engraisser) je les déplaçais 1 semaine sur l’île, totalement déserte. Quel intérêt de manifester seuls, sur une île déserte de 200 m2 ? … Ils finissaient déprimés et acceptaient leur maigre salaire, même si j’ai eu quelques cas de suicide.

À 15 ou 16 ans j’achetais du shit en gros à crédit et je le revendais à une bande de hippies que je détestais, mais que je m’efforçais de supporter car gros fumeurs et parents friqués. J’ai pu m’acheter un pot Bidalot en un mois, cash, neuf. Je pouvais inviter des petites à boire un verre, au Mc Do, et même à la pizzeria. Quel autre merdeux de 15 ou 16 ans invite une petite copine à la pizzeria, et laisse même un pourboire ? : le jeune Silvio, grâce à l’argent du shit (shit le moins cher possible, que je faisais gonfler au micro ondes et que je graissais à l’huile de tournesol de ma mère pour qu’il ai l’air gras et d’excellente qualité. Ces cons de hippies n’y voyaient que du feu). À 16 ans ça a payé mes premières vacances, et à Biarritz s’il vous plait (bon on avait cramé tout le fric en 3 jours et on a été obligé de draguer des petites bourgeoises, seules aussi, parfois pas très belles mais pour avoir un toit sur la tête et manger).

À 18 ans une enquête de police a mis fin à mon commerce de chichon après une descente au domicile familial et une longue garde à vue … Grand moment.

À 22 ans je montais ma première société, etc. etc. … Jusqu’à aujourd’hui.

Donc mon super pouvoir c’est mon flair et mon amour pour l’entreprenariat, depuis mon plus jeune âge.

5 J'aimes

Sans la descente des flics et avec des lieux qui changent, j’ai l’impression de lire ma propre histoire. Je vais donc m’abstenir de réécrire quasiment le même texte.

1 J'aime

Êtes vous deux jumeaux séparés à la naissance ?

@Bloody-Dwarf_G1
Aimes-tu les teens latina qui font le CIM ?
Aimes-tu baiser des petits culs dans ta voiture ?
As tu déjà enculer une fille enceinte ?

2 J'aimes

Quand je lis vos commentaires, je me sent vraiment limité avec ma polyvalence qui n excelle nul part…

Bon malgré ça, avec de la determination et grâce aussi à une bonne part de chance, je suis moi aussi dans la tranche haute des " français suicidaires". Et j’ ai encore faim. Je ne compte pas m arrêter ici.

Je dis ça pour ceux qui comme moi n’ ont aucun talent spécifique. Je suis le 12/20 par excellence, je ne suis pas beau ni moche, ni intelligent ni bête, ni courageux ni lâche, ni fort ni faible…

J ai quand même réussi à élever certaines qualités citées précédemment avec juste UN PEU de persévérance ( car je ne suis ni un acharné de travail ni un glandeur invétéré ).

Je n’ ai pas le talent de Sylvio, ni les compétences du Doc encore moins la sagesse de Lacouille. Mais il est possible d’ arriver à une vie saine, un statut social confortable et un niveau de reflexion, certes limité, mais déjà plus haut que la moyenne, en partant de loin et sans qualité hors normes.

Rassure-toi l’ami, ne pas être excellent dans un domaine ne te bloquera pas l’accès à la réussite. Il suffit comme tu dis de persévérer. Je rajouterais avoir une vision de soi, de son avenir et d’avoir de l’audace… l’audace de se lancer, de faire les premiers pas de son geste.

Je suis en train de lire un livre d’autohypnose qui se rapproche des sciences cognitives. Je vous ferez un petit résumé technique de comment se programmer dans une tâche donnée.

Moi même je n’ai jamais été excellent : sauf en biologie cellulaire, en neurosciences et en lecture étant petit, parce que j’aime ça !
J’ai surfé à 10/20 quasiment toute ma scolarité à cause de matières faible et d’un certaine flemardise. On a voulu me passer en BEP quelconque en 3e ; quasiment refusé la première en seconde et on m’a fait comprendre qu’il n’y a ait peu d’espoir concernant des études supérieures. Cependant ma vision ambitieuse de l’avenir et ma persévérance m’ont permis d’obtenir un Bac S avec mention, un concours de médecine parmi le premier quart de promo, puis une thèse avec mention très honorable du jury… Tout ça Parce que je persévérait. Je construit tout mes gros projets par la régularité ou la discipline comme dirais Jean Ma.

Donc tiens bon mon pote !

5 J'aimes

100% d’accord avec le Doc
Je pense que le plus important c’est la persévérance, la volonté, la DÉTERMINATION.
(bon, réfléchir un peu avant, c’est bien aussi ^^)

Dans le registre, tranche de vie, je vais te parler des maths et moi :slight_smile:
Durant toute ma scolarité, j’ai toujours été nul en math, même si la matière me plaisait assez.
J’avais souvent des moyennes autour de 7…5…
Parceque je perdais la moitié de mes cours, j’arrivais souvent en retard, je ne faisais jamais mes devoirs… l’ado de base quoi :slight_smile:

Et puis juste avant le bac, je me suis dit, il est HORS DE QUESTION que je me plante, je dois réviser.
Alors comme je n’avais aucun cours, j’ai acheté un petit bouquin qui résumait tout ça.
J’ai passé 4 jours dessus, comme un acharné, à découvrir les cours de l’année.
Et j’ai refait, refait, refait, sans m’arrêter tant que je n’avais pas tout bon, toujours, encore et encore.

J’ai eu 20/20 au bac (matière principale, coefficient 7 je crois, j’aurais presque pu m’arrêter là) alors que tous les cerveaux de la classe ont eu moins que moi.

Là, j’ai compris …
Oh putain, mais en fait il suffit juste de bosser dur et de ne rien lâcher pour que tout devienne simple…

Alors depuis, je pense qu’il y d’autres pistes à ne pas négliger.
Le Doc parle d’auto-hypnose, cela s’appelle aussi la PNL, la pensée créatrice, la prière, demande à tes anges/guides, l’auto-suggestion, l’auto-programmation, la méthode Coué etc…
Tout ceci est la même chose, si tu VEUX quelque-chose très fort, tu vas émettre une intention, tu vas te programmer (ou demander à ce que cela arrive, car personne n’a réellement compris comment ça fonctionne)

je ne suis pas beau ni moche, ni intelligent ni bête, ni courageux ni lâche, ni fort ni faible…

Comment tu peux être aussi sévère dans ton jugement.
CROIS EN TOI. (mais vraiment, intimement) Qui le fera sinon ? Quelle intention émets-tu ici ?

  • Courage :
    Déja tu es un sportif accompli, tu fais des sports de combat et des compétitions depuis longtemps, donc tu es forcément courageux !
    Qui peut être plus courageux qu’un type qui rentre dans le lard d’autres gars et parfois souvent bien plus forts (on le sait mais on y va quand même, c’est pas du courage ça ?)

  • Force :
    En faisant des sports de combat depuis longtemps, tu es forcement fort, mentalement et physiquement. Sinon personne ne l’est.
    Tu n’es peut être pas taillé comme un body-builder, c’est normal.
    Mais regardes-toi dans un miroir, tu es taillé en V et pas en A et tu as la volonté du combattant.
    Tu es donc FORT.

  • Intelligence :
    Rien que le fait d’être ici, démontre une supériorité intellectuelle. (ouverture, recherche etc.)
    Et souvent tes messages montrent tes connaissances et ton désir d’apprendre.
    Tu sembles donc, objectivement, d’une intelligence bien supérieure à la moyenne. (tu peux aussi faire des tests de QI pour t’en convaincre)
    Et de part ton travail quotidien, tu continueras à t’améliorer.

  • Beauté :
    Je suppose que tu parles de beauté aux yeux des femmes et pas uniquement des traits du visage.
    Donc on sait déja que tu es courageux, fort et intelligent, des paramètres importants pour les Femmes.
    Pour le visage, la facilité de communication et l’allure, si tu te considères comme moyen, il y a aussi une grande marge de progression par divers procédés dont on a déjà parfois parlé ici.

Bref, croyez en vous. Émettez du positif sur vous.
Bien sur, si vous êtes une grosse merde, ça sert à rien. Il faut bosser avant.
Mais toi Astaa, tu as déjà fait le boulot et on dirait que tu te retiens mentalement.

Ton boulot est ce qu’il est, et il n’y a jamais rien de simple. Mais ce n’est pas lui qui te défini.
C’est ta DÉTERMINATION.

2 J'aimes

Merci pour vos encouragements.

Il est vrai que j’ ai souvent un complexe d’infériorité. Je n’ ai pas fait d’études et j’ ai passé une bonne partie de ma jeunesse à me défoncer. Je suis très influençable et mes amis ne m’ ont jamais vraiment tiré vers le haut.
Du coup c’ est vrai que je n’ ai pas une super estime de moi.
Mais comme je l’ ai écrit je travail sur mon développement personnel.
Mon message n’ était pas négatif c’était plutôt dans le but de justement montrer que même un gars assez basique comme moi peut arriver à quelque chose.
Après @LaCouilleVaincra, tu as raison, niveau autohypnose etc l’ intention que je projete devrait
être plus positive. Je vais y faire attention.

2 J'aimes

Tiens, et à quoi ???

beuh, shit et tabac quotidiennement et drogues récréatives ( alcool, mdma, coke ) lors des soirées ( j ai eu une grosse période clubber :sweat_smile: ,)

Ok, idem.

La fumette ça fait bien longtemps que j’ai arrêté, c’est une drogue d’ados. Mais j’ai fumé comme un porc.

Mdma tout ça idem … la coke j’ai eu une grosse période il y a des années mais sans jamais tomber dans le «junkisme», c’est à dire que je travaillais et avais une vie normale. Comme beaucoup d’ailleurs …

La coke est un fléau mais fut de loin ma drogue préférée, elle est beaucoup prise même et surtout par des mecs en costume et des jeunes mamans en tailleur au cours des soirées business … Ça remplace peu à peu le café, c’est devenu normal. J’ai ai repris quelques traces (solides quand même) dans ce genre de soirée bien comme il faut (avec des banquiers, c’est pour dire) il y a quelques mois … Quel plaisir immédiat, je l’avais oublié, j’étais très euphorique … Mais ensuite 48h au ralenti, moral très faible, je ne supporte pas cet état qui suit. En plus ça empêche de bander à moins de passer sur du viagra ou kamagra ensuite : ce que font quasi tous les consommateurs de coke …

Ça m’a donc confirmé que ces trucs là ce n’est plus pour moi. Je préfère amplement un bon whisky avec un cigare à présent …

Bref ces produits sont de la merde, tu t’en es rendu compte et plein d’autres non.

Tu as donc inévitablement un ou des super pouvoir.

Certains appellent d’ailleurs ça notre zone de génie je crois.

1 J'aime

La coke est un véritable enfer lorsqu’on y est accro : phénomène de tolérance de plus en plus important, qui entraine une plus forte consommation ainsi que des périodes de craving (envies impérieuse) et des signes de manque de plus en plus fort.

Il n’y a pas de traitement de substitution comme l’héroïne et autre opiacés. Les gens dérivent souvent vers d’autres produits pour se soulager : alcool en tête.

Malheureusement la coke se vent très bien et son prix baisse mais la qualité baisse. Elle est souvent coupée à des tas de merde comme le paracétamol (qui au délà d’une certaine dose est toxique pour le foie). Souvent les addict les plus hard gèrent la descente de coke avec de l’alcool ou de l’héroïne. Vous voyez, la chute arrive vite !

Ne prenez pas de coke
Baisez des putes (mais dans les pays ou c’est légaux)

Mes supers pouvoirs, je me suis jamais vraiment posé la question. Mais j’ai fait une introspection et voilà ce que ça donne:

-Charismatique. C’est une de mes principale qualité, un don venu tout droit du supérieur. Quand je rentre dans une pièce, tout le monde me regarde, quand je marche dans la rue, les gens se retournent, quand je parle, on m’écoute. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c’est très utile avec les femmes par exemple. Les désavantages c’est que comme je me fais tout le temps remarquer, cela entraîne jalousie plus haine par certaines personnes et je suis donc une cible alors que parfois j’aimerais juste qu’on me laisse me reposer tranquille.

-Persévérant et discipliné. Pour être pris dans l’une des meilleures prépa de France (et en internat en plus!), 18 de moyenne en terminale ES, il en faut du boulot et de la discipline. De plus les routines matinales (réveil 6h, étirements, muscle PC, douche froide) sont un moyen de renforcer la discipline.

-Intelligence supérieure à la moyenne (comme la plupart des membres de ce forum).

-Honnête et direct. Je dis ce que je pense, ça ne plaît pas à tout le monde, mais au moins ça fait le tri.

-Et enfin, physique très avantageux. Cela aide beaucoup avec les femmes, surtout à mon jeune âge (17 ans)

2 J'aimes

Les drogues et moi on a connu une belle histoire d’ amour. Mais mis à part la fumette je n’ ai jamais rien pris au quotidien. J ai eu la chance que ça reste festif. Et la fête je l’ ai pratiqué régulièrement pendant 15 ans. J’ ai passé de très bon moment, weed à Amsterdam, mdma et coke à Ibiza, yaba en Thaïlande… J ai joyeusement parcouru les clubs du monde avec ma bande de potes et ma femme. Et à domicile je sortais 1 à 3 fois par mois. C était régulier mais jamais quotidien. Puis vers 35 ans ça a commençé à devenir pathétique quand on était quasiment les seuls trentenaires au milieu des teenagers, les séquelles ont aussi commencé à s afficher sur les corps et les esprits de mes amis et moi. Ça devenait de moins en moins festif du coup en deux mois j’ ai tout arrêté : clope, weed, alcool, coke, mdma. J ai même totalement viré les autres poisons de ma vie : porn, coca, mcdo.

La coke est effectivement une merde bien dégueulasse. Sniffer cette poudre corrosive est vraiment délétère.

Cette merde est accessible aux plus jeunes maintenant comme le shit à mon époque. Putain de gauchistes qui ont toujours fait passé la drogue pour un truc cool. Et putain de mordor qui vend ça sans aucun remords.

Quand je voit certains de mes potes les lendemains de fête, maintenant que je suis éveillé, je peux deviner si ils ont tappé de la coke ou non. Ils degagent quelque chose de malsain. Leur énergie est polluée. Ça empoisonne les corps et les âmes.

Écoutez Ledoc et restez loin de cette merde.

1 J'aime

Ave @Dr_Duracell!

Je ne pense que nous avons été séparés à la naissance :rofl: car:

  • J’aime les teens slaves et non latines mais qui font le CIM.

  • Je préfère le confort bourgeois d’un bel hôtel à la voiture.

  • Je ne suis pas vraiment un fanatique de femmes enceintes.

Par contre, j’ai créé de multiples entreprises depuis mes 6-7 ans dont notamment manager de sportifs amateurs, vente de multiples trucs et machins, création d’une monnaie pour mon groupe de potes, plus tard vente de gazon aromatisée à des racailles de banlieue débiles (pléonasme, “èl è trau bonh”) puis un certain nombre d’activités de plus en plus sérieuses jusqu’à nos jours.

Donc pour ma part, mon super pouvoir est aussi l’entrepreneuriat.

2 J'aimes