Raconte-nous quand tu rĂŞves de ton gourou đź’«

Salutation Ôh Grand Gourou de l’émancipation ainsi qu’à tout les frères de la secte.



Je vais vous partager mon rĂŞve de cette nuit.

Dans une maison de type campagnarde, dans un pays indéterminé rappelant l’ancienne France, celle de l’insouciance. Nous étions trois, @Jeanma, @Mindor et n’importe lequel d’entre vous.

Nous sommes sur le départ, JM et toi êtes déjà prêt.
Pour aller où, je n’en sais rien. Je sens juste la délicieuse impatience d’y être déjà. La sensation de faire et participer à un événement vraiment positif.

Avant de vous rejoindre, je vais chercher de l’eau. Je vais donc à la cuisine, puis reviens à l’entrée.
Je prends toujours de l’eau pour moi et pour les autres. Nombreux sont celles et ceux à avoir étanché leur soif à ma prévoyance. L’eau est la Vie et la Vie se partage.

Me vient à l’idée que mettre également des chaussures serait une bonne chose ! Je vais au salon, à la chambre, reviens à mon point initial et en trouve finalement une paire derrière la porte d’entrée.
D’un naturel organisé, je suis quelque peu surpris de moi-même. Plus important que d’y penser, il faut les trouver et y aller !

Là-dessus JM arrive et me demande ce que je fais. Je lui explique et lui de me dire que ce n’est pas nécessaire car je suis déjà chaussé, d’une paire qu’il m’avait prêté.
Il me faut bien deux secondes pour réaliser mon étourderie dont je ne suis pas coutumier. JM en sourit.

Nous sortons, refermons la porte, le troisième compère nous attendant déjà prêt à partir. Quelle surprise de voir cette vieille camionnette de chantier, pleine de chaises anciennes. Elle en déborde de partout ! JM démarre, tu montes à l’arrière gauche, moi au droit…
… et là, un vieux sentiment vient à moi, ancien et oublié. Perdu dans les fondations d’une vie, battu au fil des bourrasques incessantes des événements, le vent dans la face, la voici qui revient : la flamme sacrée de l’enfant !


Retour à la réalité, ma compagne me réveil, nous n’aurons donc pas la suite de ce rêve.
J’apprécie de me dire que chaque jour je me rapproche du jour où, dans moins de 5 mois, je pourrai enfin rêver tranquillement… :stuck_out_tongue_winking_eye:

2 J'aimes

ho bordel, j’ai rien compris

Mais en tout cas, je vous encourage tous Ă  rĂŞver de votre gourou.
C’est un signe d’endoctrinement très positif !

Ca commence vachement comme un porno gay :joy:

1 J'aime

Ah non !
Par contre ça manque cruellement de cul, c’est sûr.
D’où une partie de mon agacement à avoir été réveillé.

1 J'aime

Le montage est superbe.