Retour sur la formation sexworkout

Bonjour à tous,

Sur ce topic je vais décrire mon expérience et mon ressenti suite à 8 mois d’entraînement et de réflexion après achat du pack ultime.

Avant toute chose, il faut savoir que je partais de loin, de très loin. Ce n’est que depuis deux ans que j’ai commencé à prendre de nouveau soin de mon corps. J’étais sportif durant mon adolescence mais je suis devenu sédentaire et rachitique durant mes années passées à la fac. J’ai pu me ressaisir en reprenant l’activité physique, et notamment la musculation, ce qui m’a permis d’acquérir le corps que je souhaitais. Ainsi, toujours dans cette optique et mentalité du « soin de soi », je me suis penché sur les sujets des relations hommes/femmes et des habiletés sexuelles. Pour ces sujets c’était également le point mort total, étant alors puceau et avec une vision romantique beaucoup trop idéaliste de la relation que je souhaitais avoir avec ma partenaire. Je tombais inlassablement dans le piège de devenir ami et « gentil » avec des partenaires potentielles pour au final me faire friendzone aux moments clefs comme un couillon. Il fallait que je change ce merdier qui commençait à devenir totalement invivable, que je comprenne ce malaise qui m’animait de l’intérieur. Je suis alors tombé sur sexworkout qui allait parfaitement dans la continuité de la musculation que je pratique. Je m’entraîne sérieusement et j’ai des résultats : ça me parle, pourquoi ça serait différent pour les habiletés sexuelles ?

Ce qui m’a beaucoup plu c’est l’approche rationnelle utilisée dans les vidéos. Les concepts sont clairement posés et ça file droit avec un raisonnement logique. Je dois avouer qu’au début j’étais très dubitatif sur la notion de sex-tao avec les concepts d’énergie et de circulation mais j’étais également très curieux d’en apprendre plus. Avant de commencer le sex-tao à proprement parler, je me suis attelé à essayer la technique du « bloc-couille » pour tenter de jouir sans éjaculer. Le concept me paraissait alors totalement démentiel : jouir sans éjaculer ? Mais dans quel monde cela serait-il possible ? Et pourtant ça a bel et bien fonctionné… J’en suis resté ébahi, comme nos ancêtres découvrant le feu. C’est une vraie révélation qui m’est alors apparue en pratique sous mes yeux. 95% de la population doit être complètement étrangère à l’idée même de pouvoir jouir sans éjaculer, et pourtant cela ouvre des possibilités incroyables. Ainsi, lorsque j’ai pour la première fois réussi à jouir sans éjaculer, j’ai regardé la vidéo sex-tao d’un nouvel œil, avec un respect démultiplié et en considérant que la circulation d’énergie pouvait être tout aussi puissante.

J’ai réussi à maîtriser l’orgasme sans éjaculation rapidement (notamment grâce à des mini-contractions du PC inconscientes que je faisais toujours devant du porno pour retarder l’éjaculation), mais pour la circulation d’énergie c’était une autre paire de manches. C’est difficile de faire circuler l’énergie qu’on peine à ressentir avec nos sens. Mais ce n’est pas parce qu’on ne la ressent pas que ça veut obligatoirement dire qu’elle n’existe pas. Nos sens ne sont clairement pas taillés pour « ressentir » cette énergie que nous cherchons alors à faire circuler durant les exercices de la formation. Il n’y a que le toucher et la proprioception (sensation de la position de son corps dans l’espace, une sorte de toucher situé plus en profondeur) qui peuvent capter quelques bribes de cette énergie et nous la faire ressentir partiellement. C’est pour ça que je tiens à dire qu’il n’y a pas de honte à ne rien ressentir au début, il faut persévérer pour avoir les premiers résultats.

Au bout de 2 mois, j’ai eu mes premières sensations de remontée d’énergie. Elles sont apparues lorsque j’ai commencé à vraiment imaginer un influx nerveux qui traversait ma colonne vertébrale de bas en haut. Toute mon attention était alors focalisée à 100% sur cette image (ce qui n’est pas facile étant donné que notre attention veut toujours se barrer dans des pensées). De même, grâce à ce mécanisme imaginatif, les sensations de redescente de l’énergie de l’arrière du crane jusqu’à l’estomac ont pu commencer à apparaître au bout de 6 mois.

Sans aucun doute, ces exercices du sex-tao ont une influence positive. Je me sens beaucoup moins fatigué et beaucoup plus productif. En soi ce n’est pas étonnant étant donné que je suis passé de masturbator qui giclait tous les jours sur du porno à masturbator qui retient son éjaculation et fait circuler son énergie.

Ce qui m’amène à cet autre point important soulevé par Jean-Marie : la consommation abusive de pornographie. C’est un véritable fléau et ça me pourrissait clairement la vie. Éjaculer tous les jours devant du porno n’avait clairement rien de bon et c’est très probablement un coût en énergie important. Peut-être que c’est lié au processus de spermatogenèse qu’on ferait repartir à chaque fois qu’on se vide et qui a une inertie assez importante avant de tourner à plein régime ? Depuis que je me suis annoncé l’interdiction d’éjaculer devant du porno, ma qualité de vie a augmenté. Le porno en soi peut avoir des valeurs éducatives, il peut nous aider à observer des positions ou des techniques que l’on pourra utiliser pour augmenter notre valeur sexuelle, mais je pense qu’il ne doit pas devenir le moyen qui nous pousse à l’éjaculation, ce que font les majorités de gars sur cette Terre.

Au final, grâce à la maîtrise progressive du sex-tao et à la diminution drastique de la consommation de porno, ma confiance en mes capacités sexuelles a été boostée. Confiant, j’ai pu perdre mon rang de puceau et renoncer ainsi au titre de « mage noir ». Il me reste encore beaucoup de boulot à faire, mais je suis pleinement satisfait de la formation et en particulier de la vidéo sex-tao qui est très riche en matière de réflexion. Un grand merci à toi Jean-Marie pour ces formations de qualité !

Résumé « trop long j’ai pas lu » : La formation fonctionne si l’entraînement est régulier. J’ai pu apprendre à jouir sans éjaculer et j’ai pu apprendre à faire circuler mon énergie sexuelle. En arrêtant de se palucher frénétiquement devant du porno on a un regain en énergie.

2 J'aimes

Salut Frérot,
Merci pour ce retour d’expérience ! Ca redonne le moral sur le fait de continuer à s’entrainer même si on galère et qu’on l’impression qu’on n’y arrivera jamais.

Salut Frérot !

Oui courage lâche rien et continue l’entraînement même si parfois ça ne semble pas porter ses fruits. Ca viendra sur le long terme avec la régularité. C’est la répétition régulière qui va t’aider à progresser. C’est surtout aux moments où tu n’as pas envie de faire l’entraînement qu’il faut se forcer et y aller quand même. Si tu es sur la partie sex tao, généralement l’envie de faire circuler l’énergie n’est pas présente après avoir accumulé des tensions dans la zone génitale. Je me disais alors que je n’avais pas le choix : le deal c’est je me donne du plaisir mais derrière je vais devoir travailler à faire circuler l’énergie, sinon plus de plaisir pendant quelques jours. Continue ça va venir pour les sensations !