Sex-Tao et Masturbation consciente

Salut Jean-Ma !

Que penses-tu du fait de pratiquer la masturbation-consciente avant la méditation micro-orbitale ?
Je veux dire, pratiquer sa masturbation consciente au moment de la préparation, quand on provoque quelques érections avant la méditation pour accumuler de l’énergie dans la zone génitale.
En fait, remplacer les 3 erections de départ par l’exo de mast consciente.

Bise à tous

:flagfrench:

Tout à fait ! Çà passe.
Ma mise en garde : ne pas dépasser 15mn de masturbation si on veut enchainer sur la Méditation Micro Orbitale

Salut JeanMa

Que penses tu de visualiser le circuit orbital de l’énergie (qui monte par la colonne puis redescend par devant) tout en baisant, pendant la pénétration ?
Je veux dire en dehors d’un instant de pic, je veux pas parler du bloc couille quoi.
Mais juste de visualiser, tranquille pour faire circuler.

Je le fais !
Tout le temps.
Je place aussi la langue sur le palai en phase plateau

sans contraction du PC du coup c’est ça ?

des fois j’envoie des contractions pour faire remonter les sensations

Si je comprend bien, avec la medit du sex-tao on apprend à faire circuler son énergie par la visualisation tout en s’aidant des mains, concentré et immobile puis plus on pratique et plus on peux faire circuler son energie uniquement avec la visualisation et en toute circonstance.

Ainsi on peu baiser et caresser sa partenaire tout en ayant conscience de notre propre énergie et la “diriger” ou la “guider” là ou on le souhaite.

Tout à fait.
Pour les débutants, la circulation est lente, et ne fonctionne que selon certaines conditions qui peuvent être :
-s’aider des mains
-être seul
-se faire aider par une partenaire (qui nous caresse en suivant le sens de la circulation tandis que l’on reste passif)
-visualiser intensémment
-etc…

Avec l’expérience, cette circulation se fait en toute circonstance, sans même faire trop d’efforts.
Le top étant : quand cette circulation s’opère même en dehors de l’activité sexuelle.
Pour une régulation des émotions et du stress par exemple.

Merci Jean-Ma !