Silvio pensait aller à Phnom Penh mais arriva à Ouarzazate

Je vais vous conter le récit de mon ubuesque précédente soirée …

Après une éreintante journée de travail, un client m’invite au restaurant afin de «fêter» notre accord du jour. N’étant pas un sauvage j’ai évidemment accepté.

Ce dernier choisit un restaurant exotique puisqu’il était question d’une enseigne cambodgienne. Ne connaissant pas du tout les spécialités culinaires de ce lointain pays, et même si j’aurais préféré le classicisme d’une bonne entrecôte au feu de bois, je restais curieux de découvrir de nouvelles saveurs …

Questions nouvelles saveurs je fus émerveillé aussitôt le seuil de la porte passé : la petite serveuse asiatique devant le comptoir arborait une courte robe noire moulante laissant deviner toutes les courbes harmonieuses de son corps fluet.

Tout au long du repas j’étais nettement plus intrigué par cette jeune asiatique qui avait évidemment remarqué mes petits regards et sourires amusés auxquels elle répondait discrètement que par le menu.

Ces réponses non verbales étaient elles simplement «commerciales» ou réellement intéressées ? Une seule manière de le savoir un jour : le coup de la carte de visite ©, technique basique mais efficace brevetée par Silvio qui consiste simplement à laisser discrètement sa carte de visite à proximité de l’intéressée, qui, si elle l’est réellement vous enverra un sms … Évidemment par soucis de discrétion je dispose d’un jeu de fausses cartes de visite à un faux nom et avec mon fake numéro (pour plus d’infos : Silvio007 : ses techniques d'espion international au service des putes et des amantes).

En allant pisser j’en laisse donc une discrètement sur le comptoir, juste à côté d’elle et devant ses yeux … Aussi incroyable que ça puisse paraître elle m’envoya un smiley clin d’oeil moins de 10 minutes après, appuyée contre un poteau au fond du restaurant en me regardant discrètement avec un petit sourire …

Finissant le dessert avec mon client, nous avons rapidement échangés par sms et je fus évidemment direct en lui demandant à quelle heure elle finissait, ce à quoi elle répondit vers 23h, suivi de son adresse …

J’étais stupéfait. Jamais cette technique n’avait été aussi rapide, et j’étais très sceptique sur la santé mentale d’une demoiselle donnant son adresse à un parfait inconnu … Foutage de gueule ? Une seule façon de le savoir : y aller.

Mon client partant de son côté je décidais de ne pas arriver les mains vides chez elle même si je trouvais ce plan très bizarre … après une rapide recherche Google j’allais acheter une bouteille de vin blanc dans une épicerie de nuit. Bijour missieu, si fait 8 euros, bine soirée missieu.

Elle m’envoie un sms me disant que le resto va fermer, qu’elle va donc rentrer … Je lui dis que je passerai dans 30 minutes pour lui laisser le temps de se doucher (ahah) le temps d’aller acheter du vin.

En fait et afin de prendre la température je me suis discrètement garé en bas de son immeuble … Inspecteur Silvio.
5 minutes après, une voiture conduite par une asiatique arrive et largue ma cambodgienne qui s’engouffre dans le hall de l’immeuble. La rue est safe : propre, pas de cassos qui traînent … Je suis méfiant car ce plan est trop rapide et idyllique pour être trop honnête. Cette fille est une bombe, elle ne me connaît pas et m’invite après quelques sms chez elle … Vais je être découpé en rondelles par un gang de jaunes et finir au plat du jour de demain ? Peut être, mais l’envie d’admirer potentiellement sa petite croupe en levrette vaut ce risque …

Bref, je vais faire un tour et au bout de presque une heure elle m’appelle enfin pour me demander où je suis … Je reviens en bas de chez elle et elle m’ouvre à distance … J’entre dans l’immeuble en étant sur mes gardes, ma bouteille de pinard à la main prêt à la fracasser sur le crâne d’un éventuel groupe de chintoks … Rien, tout se passe bien et je la vois toute souriante m’ouvrir sa porte …

J’entre dans l’appartement et on se pose discuter dans le canapé. Elle a tout juste 20 ans, l’appartement est un peu vétuste, carrément bordélique … Et là mes amis c’est le drame, alors qu’elle était très polie et parlait très bien durant son service, la voilà qui s’exprime à présent comme une vraie petite racaille beurette de cité. Elle me raconte ses histoires avec ses potes arabes, son ex qui est en prison (un arabe évidemment lui aussi), le tout avec son YouTube qui fait défiler d’horribles «musiques» de rap «français» actuel … Il y a même une écharpe de l’OM accrochée au mur … Tout y est. Bordel !

Malgré tout elle est terriblement bandante dans sa petite robe …

Je suis pris d’une terrible envie de m’aviner afin de supporter ses paroles, il en va de ma santé mentale. Je lui demande d’ouvrir la bouteille mais elle me répond qu’elle ne boit pas … Cette conne n’a même pas un tire bouchon. J’attrape donc un couteau et me démerde pour ouvrir ce nectar … Mission réussie.

J’enchaîne 3 verres quasi cul sec, ça va mieux. Elle continue à déblatérer ses conneries avec un accent mi racaille mi marseillais mi asiatique …

Pendant qu’elle me racontait la passionnante histoire d’un rapeur lui ayant fait une dédicace dans une de ses oeuvres, je lui attrape le bras et l’embrasse pour qu’elle ferme enfin sa gueule. Rapidement je fais glisser ses bretelles et tomber sa légère robe.

La voilà devant moi en sous vêtements, force est de constater qu’elle est aussi stupide que bonne : quelle bonnasse mes amis … Slim, de jolis petits seins fermes en forme de poire.

Et là s’en est suivie la baise la plus fastidieuse de ma vie. Cette fille n’avait aucune intelligence de mouvements ou de placements dans l’espace. J’ai du l’utiliser comme une sexdoll … Elle se laissait baiser en poussant de petits gémissements, point. Autant certaines beurettes (car même asiatique elle restait une beurette mentale) sont de vraies furies au lit, autant celles un peu trop racailles sont totalement passives au plumard, sûrement habituées à être baisées rapidement sans aucun partage ni aucune technique par leurs chers et tendres racailloux. Cependant je dois avouer qu’elle avait un des plus jolis petits culs rebondi que j’ai pu pratiquer ! J’ai évidemment tenté de travailler sa rondelle pour l’enculer tendrement mais en vain …

Je n’ai même pas réussi à la mettre en levrette, elle se cassait automatiquement la gueule …

Je l’ai quand même pilonné 30 ou 40 minutes afin d’admirer ses courbes pour finir en lui giclant sur les seins. J’aime les peaux mattes, ça fait ressortir la couleur de mon sperme.

Ensuite j’ai fait comme chez les putes, en véritable gentleman : une rapide douche, un bisous, au revoir.

Impossible de rester plus longtemps, mon envie de la baiser m’avait fait tenir jusque là mais à présent c’est au dessus de mes forces.

Retour à vive allure dans la SilvioMobile … troublé par cette étrange soirée à avoir réussi à baiser de façon si rapide et facile une telle bombasse, mais de loin la plus mauvaise baiseuse qu’il m’ai été donné de rencontrer …

7 J'aimes

Il t’arrive quand même des histoires extraordinaires :slightly_smiling_face:
Merci de nous les partager, tu as égayé ma soirée.

Évidemment par soucis de discrétion je dispose d’un jeu de fausses cartes de visite à un faux nom et avec mon fake numéro

Le séducteur au sommet de son art, chapeau bas. :ok_hand:

Je n’ai même pas réussi à la mettre en levrette, elle se cassait automatiquement la gueule …

Oh puré, si j’avais eu un bretzel en bouche, je me serais étouffé avec :laughing:

Alors qu’elle était très polie et parlait très bien durant son service, la voilà qui s’exprime à présent comme une vraie petite racaille beurette de cité.

Toute la jeunesse du Mordor se racaillise, quelle que soit son ethnie d’origine.
Le seul soucis c’est qu’on est plus à chercher le Mordor, mais à chercher où il n’est pas encore ^^

1 J'aime

C’est à la portée de tous, il suffit de les provoquer et d’avoir un peu de culot :+1:

Avec plaisir mon ami !

Triste époque. Quand tu vois une jolie demoiselle toute pimpante, ton coeur s’accélère jusqu’à ce qu’elle ouvre la bouche et te donne envie de t’échapper (ou d’y fourrer le zob pour la faire taire).

1 J'aime

Quand tu vois une jolie demoiselle toute pimpante, ton cœur s’accélère jusqu’à ce qu’elle ouvre la bouche et te donne envie de t’échapper

Ah, mais ne t’arrives t’il jamais d’avoir envie de passer de Don juan, à Casanova ?
Devenir son mentor, son pygmalion, essayer de l’élever, peut être brutalement mais par bienveillance.

Par exemple, avant de partir, lui dire :
"Ecoute, tu es une fille vraiment bien et je te souhaites le meilleur.
Mais ton accent de racaille ou tes goûts musicaux sont vraiment un affront à tout ce que tu as de beau en toi.
Tu pourrais avoir de la classe et être une fille exceptionnelle, car je connais ton potentiel.
Mais tu gâches tout par ta vulgarité, par tes relations toxiques et ton entourage nuisible.
Sors-toi de là ma belle, bouge ton joli petit cul et élèves toi au lieu de rester au milieu des parasites.

Si tu ne le fais pas, un jour tu vas te réveiller malheureuse, et tu comprendra que tu as gâché ta vie"

Sans t’attacher, sans perdre trop de temps, juste lui donner une affectueuse gifle de réalité dans l’espoir que cela l’élève.
Silvio, l’ange rédempteur !

1 J'aime

J’ai…déjà vu ca oui…Horrible. Ca donne le ton
La baiser sur ce genre de musique c’est PIRE.
Ca fait pute de cité ou de clip de rap qui s’est faite passer dessus par tout le bloc.

etc

Pas le peine

  1. Elle pas comprendre
  2. Elle lui balance la bouteille à la gueule.

Silvio Lupin a accompli sa besogne, il était temps pour lui de filer…

2 J'aimes

Pour le mentorat j’ai déjà fait ça quelques temps mais avec des sugarbabies. Les aider, leur apporter mon expérience et ma maturité, échanger avec elles et en faire des femmes.

C’est très gratifiant mais aussi très chronophage. Cependant ça marche avec des sugarbabies car ce sont leurs attentes. La volonté est la base …

À présent je n’en ressent plus l’envie même si c’était de très bonnes expériences, puis je n’ai plus vraiment le temps. Mais ce qui est pire c’est le danger de ce type de relation, certaines tombent «amoureuses», c’est du moins ce qu’elles croient, je parlerais plus de dépendance … Pour être passé par là quelques fois plus jamais, une gamine de 20 ans peut totalement péter les plombs si elle a craqué sur toi et foutre ta vie en l’air car elle n’a aucunes limites, dévorée par la passion démesurée due à son jeune âge et l’absence de recul.

Dans ce cas précis et pour avoir eu une longue période à baiser vénalement ou non des beurettes je peux te dire que ça revient à pisser dans un violon. Comme toi, j’y ai pourtant cru et j’ai essayé un paquet de fois …
Nos notions du beau, de l’élégance, ne sont pas du tout les mêmes que ces gens là.
Des claquettes avec des chaussettes, un sac Lacoste et une Audi TDI sont pour elles de beaux objets. Un tacos c’est de la gastronomie. Jul un ARTiste … Quand tu as ces repères là tu ne parles pas la même langue.

Elles sont jeunes, pensent encore que passer sa vie avec Aziz le vendeur de barettes sera une vie de rêve. Ce qui ne les empêche pas de capter quand elles voient un trentenaire comme moi bien habillé, avec quelques signes d’un certain pouvoir financier (une montre, une voiture avec un peu de standing …) de comprendre que tu pèses et d’avoir une certaine attirance … celà reste des femelles.

Mais leurs émotions, leurs rêves, sont encore pour Aziz à la banane Lacoste qui roule en Tmax volé (moi qui voulais en acheter un le tarif délirant des assurances m’a fait renoncer, merci Aziz).

Passées 25 ans elles commencent à comprendre qu’Aziz c’est de la merde, car il est toujours fauché même s’il fait le malin à tourner dans la cité avec son Audi de 400 000 km, puis elle en a marre de se faire cogner quand Aziz rentre frustré de sa misérable vie. Aziz n’a pas évolué, elles le voient bien, cependant c’est trop tard pour elles. Leurs goûts, leurs standards, leur entourage, souvent leur faible QI feront que c’est niqué pour la belle vie : game over.

Il conviendra alors de taxer abonnement les gens qui bossent pour maintenant subvenir à leurs besoins, ainsi qu’aux chiards qu’elle a eu avec Aziz et ce jusqu’à la fin de leur vie. De toutes façons passées 25 balais la beurette prendra 30 kilos et ne ressemblera plus à rien.

Donc moi je ne suis ni assistante sociale ni au guichet de la CAF. Je les baise vers 20 ans, et je disparais.

3 J'aimes

Ahah, effectivement.
Pas de gifle de réalité alors, juste des bifles :innocent:

2 J'aimes

Excellent. Je vois que nous avons des références communes :ok_hand:

De mon expérience, les cambodgiennes ne sont pas très douées ni expérimentées au pieu.
Si certains d’entre vous ont des contre exemples…

C’était ma première. Donc pour l’instant ça confirme tes expériences …

Merci pour le partage,

:rofl::rofl::rofl::rofl: J’en peux plus!

La façon de parler racaille moi je ne supporte pas, je crois même que je ne pourrais plus bander! Maintenant vu le physique que tu décris il y a peut-être moyen…

Tiens j’y pense ça pourrait être sympa de faire une section avec des photos habillés ou sous vêtements et évidemment sans le visage pour quand même respecter leur anonymat :thinking:

Quand t’as bourriqué des putes de nationale sous les klaxon des poids lourds à 30 mètres de la route, entre 2 rangées de vigne qui évidemment ne cachent pas grand chose tu es capable de bander dans toutes les conditions :ok_hand:

Pour les photos oui pourquoi pas mais pas évident de convaincre la miss quand même …