Sodomie & squirt

Hey l’élite,

Il y a pas si longtemps de cela lorsque avec ma copine on faisait nos premières expériences de sodomie elle a soudain eu une très pressante envie de « pisser ». Au moment où elle a eu cette envie j’avais été assez profond avec ma bite et on était en levrette.

Cette envie ne serait-elle pas plutôt une envie de squirt ?

merci d’avance de vos avis.

PositionVerbale

Normalement oui, la sensation d’envie d’uriner est similaire à celle d’un squirt, il faut qu’elle se laisse aller dans ce cas là

Demander à sa partenaire de se laisser aller lors d’une sodomie peut vite finir en fêtes de pâques … :rabbit2:

Pour ma part je n’ai toujours réussi qu’à faire squirter des demoiselles par des stimulations vaginales et clitoridiennes simultanées, jamais en anal.

Sujet intéressant ! :slightly_smiling_face:

2 J'aimes

Je suis intéressé.
Tout comme Sylvio, je n’ai jamais réussi à faire squirter en anal alors que ma partenaire actuelle squirt assez facilement par des stimulations vaginales.
Mon expérience en matière de sodomie est, en outre, assez limitée (car personnellement pas fan et mes amantes précédentes n’aiment pas cela pour leur grande majorité…).

Il faudrait demander à notre gourou Jean Ma s’il a des techniques particulières pour faire jouir sa partenaire en anal…

Faudrait demander à Woodman aussi haha.
Il l’a expliqué dans ses vidéos how2fuck il me semble. Y a une vidéo spécial pour l’anal

Je n’ai moi non plus jamais fait squirter une fille en anal … et pourtant j’en ai fourré des culs !
Je n’ai juste pas assez de fonds pour financer mon sodolabo
Mais j’ai plein d’idées en tête.

Introduction

Petit rappel de bon sens et de biologie : Il serait bon déjà de maitriser parfaitement le squirt en vaginal avec une femme. Le squirt vient des glandes de Skennes situés autour de l’urètre. C’est l’équivalent de la prostate chez les hommes.

Une fois maitrisé, il pourrait s’agir de conditionner physiquement la femme pour en faire une squirteuse de l’anal

Voici mon protocole de recherche

  • Stimulation vaginale (stimulus inconditionnel) --> Squirt (réponse inconditionnelle)
  • Stimulation vaginale + vient se glisser la stimulation anale (stimulus neutre) --> Quirt
    répétition

  • (intégration) le stimulus neutre devient conditionné et à lui seul sert à déclencher la réponse (squirt) qui est dormais une réponse conditionnée
  • Stimulation anale --> Squirt

L’idée vous plait ?
Il me faudrait pour cela une cohorte de 20 teens (18-21 ans) déjà squirteuses confirmées et ouvertes à la sodomie. J’aurais besoin d’un laboratoire de 20m²; climatisé et avec une bonne VMC (car il va faire très chaud et ça va dilater à mort).
J’aurais besoin également d’un éléctromyogramme qui me servira à détecter les contractions du périnée au fur et à mesure du test.
Enfin j’aurais besoin d’un assistant pour me rentrer toutes les datas dans un logiciel, faire les stats et nettoyer tout le bordel.

5 J'aimes

On est prêt !

1 J'aime

Je ne vois pas le lien pour le financement participatif déductible fiscalement?!

Il arrive mec, je cherche juste comment optimiser mon business model via le tunnel de vente.