Souci de pertes nocturnes

Salut à tous,
je vous écris au sujet des pertes nocturnes ou éjaculations nocturnes, drame qui m’est arrivé 3 fois depuis que j’ai arrêté la masturbation avec éjaculation.

J’ai eu de très bonnes sensations avec le sex tao mais c’est systématiquement lorsque je commence à me sentir bien et plein d’énergie (au bout de 2 semaines environ) que je suis ramené à la case départ par une vilaine éjac nocturne.

Auriez-vous des conseils pour éviter d’éjaculer pendant son sommeil ? J’aimerais prolonger l’état de bien être auquel j’accède au bout de deux semaines sans éjaculation…

1 J'aime

Est ce vraiment un drame ??
Peut etre que pour l’instant, tu ne peux dépasser les 2 semaines sans éjac.

C’est à dire ?

Ce que j’entends par « état de bien être » : meilleurs performances sportives, moins de flemme, meilleure concentration, meilleur sommeil, humeur plus positive, meilleure digestion globalement. (comparé à quand je me masturbait naturellement)

Le côté dramatique est que je perds un peu de tout ça directement après une éjac nocturne, je régresse même niveau force et souplesse pour le sport alors que je ne modifie rien à côté. Ça me crée aussi des migraines au réveil parfois. Peut-être que c’est du placebo ou que c’est lié à un facteur que j’ignore mais JM dit bien dans ses vidéos que les pertes nocturnes sont une grande perte d’énergie et j’ai l’impression que ça me porte préjudice dans ce sens.

Oui, je n’ai jamais dépassé 2 semaines sans éjac (mon max est de 16 jours révolus pour être précis). Tu penses que ça pourrait être une contrainte biologique liée à mon âge ou autre ?

Peut être si tu dors un peu sur le ventre. frottements+ rêves erotique => SHPOUM

Effectivement, j’ai lu que c’est un facteur important. Du coup je fais des efforts pour dormir sur le côté (car il paraît qu’on a facilement des érections si on est sur le dos) mais ça n’a pas empêché le SHPOUM jusque là :face_with_monocle: