Travail de nuit et inspiration

Salut à tous !
Voilà depuis quelques temps que je remarque que plus le temps passe dans la journée, plus j’ai d’idée et d’envie d’agir. Je m’explique :
Le matin par exemple, je bosse, mais je ne suis pas particulièrement inspiré, j’ai des idées, mais j’ai tendance à bien brasser de l’air. Même sportivement, le matin, j’ai du mal à être dedans.
L’aprem, je commence à avoir des idées, à avancer, sportivement aussi, je suis reveiller et concentrer dans l’instant présent.
Puis, lorsque le soir tombe, c’est la pluie d’idée, j’ai envie de bosser, d’avancer ! En mode “GOOO”.

Seulement, je me forcer à me coucher, principalement parce que le lendemain à 5h45 je me lève pour aller en cours.

Néanmoins, maintenant que l’année scolaire est terminé, je pourrais me coucher très tard pour bosser, mais quelques questions pour vous, entrepreneurs :

  • Y’a t-il des gens qui aussi, sont des meilleur bosseur de nuit ?
  • Comment faîte vous donc ? Continuer vous de bosser de jour ? De nuit ?
  • Pensez-vous que ça peut devenir mauvais pour la santé ?

Thank’s you

Globalement le travail de nuit est néfaste pour ta santé.

L’humain est réglé biologiquement pour fonctionner selon un cycle nycthéméral. Tout ton métabolisme suit cette dynamique. Le décaler viendrait à perturber ton organisme tôt ou tard.
Logiquement les animaux diurnes dont nous faisons parti ont un cycle suivant le soleil. Le matin, le cortisol, une des hormones clé de ton fonctionnement augmente de manière automatique des l’aurore et a son pic plasmatique vers 8h00 puis redescend le long de la journée. Tu as aussi la sérotonine qui est synthétisée le jour par stimulation rétinienne. A la tombée de la nuit, ta rétine moins stimulée ouvre la voie de la synthèse de la mélatonine, hormone servant au sommeil (on comprends pourquoi les écrans et lumières artificielles la nuit sont néfastes pour la santé). Le cortisol lui poursuit sa chute jusqu’au prochain matin.

Tes cycles de sommeil bien que modifiables selon ton mode de vie ne sont pas aussi optimaux que si il respectent les lois de la nature, tout simplement que cette horlogerie respecte la biologie parce que c’est déterminé génétiquement. Quand tu es jeune, tu encaisse mais à terme ça aboutira forcément à des dysfonctionnement. Donc oiseau de nuit, je déconseille, surtout pour toi Malik pour qui la croissance musculaire et le métabolisme est important.

  • Tous les grands hommes et les grands entrepreneurs sont des lève-tôt.
  • En revanche tout les gens au RSA et les parasites sont des couche-tard.

… Il n’y a pas de hasard dans la vie.

Je pense qu’il faudrait mieux revoir ton hygiène de sommeil afin de de coucher plus tôt et te réveiller plus tôt. Après je compatis, c’est difficile de se mettre son réveil à 6h00 et il est tentant de veiller tard. J’ai cette tendance et malheureusement et j’ai aussi des obligations de garde qui me nique mes cycles veille-sommeil.

Le doc

2 J'aimes

Salut mec,
justement, c’est ce que je pensais aussi, jusqu’à ma discussion avec Fred Delavier.

En gros d’après lui, certains sont génétiquement programmé pour être éveillé la nuit, pour monter la garde à tour de rôle en gros si j’ai bien compris. D’ailleurs, Delavier lui même semble être un oiseaux de nuit, entraînement en pleine nuit, travail encore à 5h du matin ( le soir pour lui ). Pourtant, Delavier n’est pas un RSAiste ( hop hop hop ) mais bien un homme important, de plus il est en excellente santé.

Ton post est exactement ce que je pensais, mais depuis que je vois certains travailleurs de nuit à succès je remet en question cette idée que tout le monde à finalement.

Faux. Debout à 7h tous les matins je suis

1 J'aime

Je me couche à minuit et me lève à 6h, et une petite sieste de 20min dans la journée. Mais peut-être que je dors pas assez, il faut que je continue les tests.

Si tu te sens bien avec ce rythme ne te prends pas la tête.

À ton âge aussi je dormais peu, maintenant à 35 ans entre 7 et 8h sont l’idéal mais je n’y arrive pas toujours.

1 J'aime

Personnellement si je me laisse dormir, ça peut tomber à 10-12h haha ( sportif de haut niveau, ça doit jour un peu ). Donc la plupart du temps, je dort moins, beaucoup moins. Parce que j’ai beaucoup d’idée et que 24h dans une journée. Tu comprend bien que j’ai deja du mal à faire tour ce que je veut faire c’est pas pour passer 12 h comme une larve

Moi je suis de plus en plus adepte du fait d’écouter son corps après l’avoir forcé plusieurs années.

Certes se donner une hygiène de vie, des objectifs, un rythme est essentiel pour mener à bien des projets et vivre comme un Homme, mais si ton corps a en ce moment besoin de dormir 12h pourquoi ne l’écouterais tu pas ? Ton corps sait ce qui est bon pour lui si tu es bien connecté à ce dernier, ce qui doit être ton cas compte tenu que tu es sportif et adepte de philosophie.

Parfois il vaut mieux travailler 7h avec un cerveau bien reposé et donc au top de ses capacités que travailler 14 en se sentant coupable de travailler peu (sauf si tu es dans l’industrie et que tu produit telle pièce en x heures, forcément plus tu y passeras de temps plus tu produiras de pièces … Mais ce n’est pas ton cas, tu fais de la création intellectuelle et non industrielle et tu n’es pas un ouvrier ou un robot). D’ailleurs souvent les gens qui se noient dans le travail le font pour se voiler la face, pour dissimuler une ou des peurs afin d’éviter d’avoir à les affronter dans leur esprit et ne pas avoir à penser sur eux mêmes.

Par expérience je suis souvent nettement plus productif en 2 ou 3 fois moins de temps que certains de mes homologues en étant parfaitement reposé et donc organisé, synthétique, et à ne pas brasser de l’air en courant partout. Parfois je n’y arrive pas, si j’accumule de la fatigue par manque de sommeil tout me prendra plus de temps et c’est un cercle vicieux qui s’instaure. Cerveau fatigué - Travail plus long donc moins de temps de sommeil - Cerveau fatigué

Quand j’étais salarié j’ai pu voir que ce n’était pas ceux qui partaient le plus tard qui étaient les plus productifs. Par contre ça plaisait aux différentes directions de voir des larbins ne pas compter leurs heures, ça faisait bien … C’est typiquement Français ce rapport entre temps de travail et productivité. On pense que plus on travaille plus on est productif, ce qui est totalement faux.

D’ailleurs ton corps travaille quand tu dors, il se régénère, se repose, ton esprit aussi. Tu peux même avoir des idées lumineuses en dormant ou au réveil …

L’important est de bien travailler, pas forcément de travailler beaucoup.

5 J'aimes

Belle paroles et sage discours Silvio :pray:

Ce discours tombe au bon moment.

Pile-je commençais à culpabiliser sur le fait que je ne me levais pas assez tôt le matin… Ça fait quelques jours, depuis le début de mes vacances que je n’ai pas été très rigoureux au niveau du réveil (rien de catastrophique, je me réveille vers 8-9h quand j’aurais aimé me lever vers 6-7h).

Je reste cependant assez productif mais de temps en temps je me disais que j’aurais pu faire mieux, accomplir plus de choses… Et enfaîte d’un coté ça me miner le moral, ce qui me rendais encore moins productif, un peux comme si la journée été foutue parce que je ne m’étais pas levé…

Merci @SilvioBerluscunni pour cette piqûre de bon sens et de bien-être. :ok_hand:

1 J'aime

Je ne sais pas si c’est du bon sens, ça me va à moi en tous cas.

Du moment que mes objectifs sont réalisés tout va bien. Je mise + sur le qualitatif que le quantitatif, donc travailler comme un esclave n’est pas adapté à ma production.

Je préfère travailler bien. Et on ne peut pas travailler beaucoup et bien pour moi.

Je fonctionne également comme cela, mais mon envie de profiter des vacances pour avancer dans mes projets m’a fait basculer dans cette optique du 12h de boulot par jour (ce que je fais uniquement en cas de “coup de bourre”, ce qui est assez rare). Et comme je ne le faisais pas, je me suis mis une pression (psychologique) inutile.
Et même si j’avais réussi à prendre ce rythme, il m’aurait peut-être était préjudiciable sur du long terme.

J’appuie dans ton sens, il est important d’être à l’écoute de son corps, j’y suis d’ailleurs très attaché dans ma manière de pratiquer et de coacher en sport.

Je ne suis pas un expert dans le fonctionnement du corps et de l’esprit de l’humain, mais je trouve plus cohérentes les approches qui prône un aiguisement des sens et une écoute de l’être.

Comme le dit l’idole de notre idole : “be aware” :wink:

1 J'aime