Tuto : Comment faire du paddle avec sa copine

L’été est à nos portes, les oiseaux chantent, ça sent bon les vagues, les glaces et le petits chats en mini jupe. Quoi de mieux que de prendre la voiture, partir camper au bord d’un lac, sous la belle étoile et sortir le paddle :smiling_face_with_three_hearts:

d63476277a1a1efb459465194a7e6b98

Soyons clair, je vous propose de jouer avec un paddle bien plus intéressant :

paddles

Dimanche aprem, une copine me disait que son mec n’osait pas se servir de ce genre de sextoy. La raison ? Le manque de connaissance.

J’en doute mais espérons qu’il soit sur DBL. Ce tuto, c’est pour toi frérot :facepunch:


Prévention : Cet instrument, comme tout dans le BDSM, doit être pratiqué dans une grande forme de communication. Toujours avoir un moyen pour signaler l’approche ou le dépassement des limites de sa soumise. Les safewords sont les plus courants et simples exemples.


Précision : Je ne traite que du paddle ici. Il existe d’autres « extensions » de la fessée, comme le fouet, le martinet, la ceinture, les cordes… Il y a aussi plusieurs sortes de paddle. Je vous conseil de commencer par un matériaux souple comme du cuir léger.

L’idée avec cette pratique est d’y aller crescendo. On ne va pas donner de grand coups dès le début. Ce n’est pas un défouloir. On va offrir quelques tapes bien placées, d’abord pour réveiller sa soumise, augmenter la dose jusqu’à atteindre la zone où le plaisir et la douleur se mélangent, puis, agir comme une drogue et jouer avec l’impatience et l’envie de sa soumise.

Si vous faites bien le taff, elle vous suppliera de la fesser.

Pratiques :smiling_imp:

Où s'en servir

Cela peut sembler obvious mais pas tant que ça. On peut avoir tendance à se focus sur son petit cul alors qu’il y a bien plus à faire :

  • Les fesses : la sensation change pour elle selon si vous taper par dessus ou par dessous.
  • Les cuisses : très érogène et si peu utilisée.
  • Le ventre et les seins : pour la surprendre
  • Sur son clito : doucement pour la faire trembler. Encore mieux, le faire lorsqu’elle est débout et se marrer en la voyant se retenir de tomber.
  • Les joues : pour accentuer sa domination et jouer avec elle
  • La Langue : très bandant, surtout si vous lui demandez de lécher son bourreau
Comment s'en servir

Comme je l’ai dis, il faut y aller crescendo et ne pas cramer son hardeur dès le début. Voici quelques conseils :

  • La puissance : doucement puis de plus en plus fort

  • Le rythme : ce n’est pas une course vers le toujours +. Redescendez à des frappes plus douces de temps en temps. Laissez la respirer.

  • La surprise : frapper des endroits multiples (voir l’onglet « où s’en servir »)

  • L’objet : Vous pouvez autant vous servir de la face plane que de l’arrête du paddle. Pour augmenter la tension, faites descendre le toy de sa nuque jusqu’à ses fesses dans le creux de son dos, caresser ses petites lèvres, sa bouche etc

  • La cadence : Jouez, jouez, jouez. Rien de plus excitant que d’enchaîner plusieurs petites frappes fouettées suivis de grosses et lourdes frappes espacées par des temps de plus en plus long. La question que votre soumise aura en tête : quand le prochain coup tombera-t-il ?

Créer la surprise : N’oubliez pas que, même si vous êtes dans un jeu, il n’y a pas vraiment de règles. Elle s’attend à votre prochain coup ? Mettez lui une fessée avec votre main, la sensation sera différente.
Elle s’attend à un coup violent ? Faites lui une caresse, jouez avec le contraste douceur/brutalité.
Elle s’attend à vos mains ou votre jouet ? Griffez lui ses petites fesses ultra sensible, léchez les, mordez les.

Ne la laissez jamais prévoir ce que vous allez faire. Ce n’est pas un délire égotique de se sentir supérieur, loin de là. L’art du BDSM, c’est de lâcher prise, elle par la perte de contrôle, vous par le contrôle.

Les jeux oraux

Comme je l’ai dis, le BDSM, c’est beaucoup de communication. Pour se lâcher oui, mais c’est aussi un bon moyen de jouer avec elle. Quelques idées :

  • Le minuteur : Dites lui que la fessée tombera dans 10…9…8… puis plusieurs options : Soit vous la fessée comme prévue, soit avant le décompte, soit après. Surprise ou récompense, à vous de choisir.

  • Le compteur : Dites lui qu’elle va compter vos fessées. Ses mots déclencheront la prochaine fessée. C’est pas mal pour les débutants car cela laisse de la manœuvre à la fille.

  • Le supplication : Dites lui de vous la demandez, et refusez lui son droit. Recommencez jusqu’à qu’elle vous hurle dessus.

  • Le perroquet (bon j’invente des noms, mais ça me fais marrer) : Un de mes favoris. Dites lui de vous répéter des choses, souvent c’est du dirty talk. La fessée est la récompense.

  • Chaud/froid : Mon préféré, de loin. Dites lui qu’à chaque fessée, elle devra vous dire « moins fort », « plus fort » ou « encore ». Bien sûr, n’allez pas plus fort si elle vous demande de baisser. Pour les autres, vous pouvez l’embêter.

Important : TOUJOURS se référer à votre analyse plutôt qu’à son ressenti. Parfois une femme peut aimer la douleur et être dans une fièvre qui la pousse à aller au delà de ses limites dans une mesure dangereuse. Soyez vigilant à son bien être et ne pas dire oui parce qu’elle vous l’autorise.

Vous pouvez aussi alterner entre paddle et un autre objet comme le fouet, donner une caresse avant chaque coup pour créer un ancrage, lui tenir les cheveux pour la déplacer, vous servir de deux paddles à la fois etc etc

Dans le BDSM, votre plus grande force est votre imagination

Peace :facepunch:

10 J'aimes

Et BIM !

Encore un grand tuto de ce cher @Juracob_G1

Good job man :slightly_smiling_face:

1 J'aime

Du grand art @Juracob_G1 :ok_hand:
Et ce montage :sunglasses:

1 J'aime